• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5304

    Automobiles de Collection

    11 February 2006, Paris / Porte de Versailles - France

  • Lot 78

    JAGUAR XK120 ROADSTER CARROSSERIE ALUMINIUM

    Price Realised  

    Estimate

    JAGUAR XK120 ROADSTER CARROSSERIE ALUMINIUM

    Année: 1949
    Châssis No.670056
    Moteur No.W 1108-8
    Argent, intérieur cuir rouge, capote noir.
    Moteur: 6 cylindres en ligne, double arbre à cames en tête, 3442 cm3, double carburateurs SU, 160 CV à 5200 tr/min ; Boîte de vitesses: manuelle à 4 rapports synchonisés; Suspensions: indépendantes à l'avant avec triangles et barres anti-torsion; pont arrière avec lames semi-elliptiques; Freins: quatre tambours à commande hydraulique. Volant à gauche. Argent, intérieur cuir rouge, capote noir.

    Histoire du modèle
    Peu de voitures sont imméditament identifiables comme une Jaguar XK 120; sa ligne à la fois enveloppée et gracieuse influença profondèment le design des voitures de sport d'après guerre. A l'origine, sa conception n'était qu'une ébauche destinée à recevoir le nouveau moteur double arbre conçu à Coventry par Bill Heynes, projet qu'il élabora dans les tours des guetteurs anti-feu sur le toit des chaînes de montage des Jaguar SS, peu de temps avant la fin de la seconde guerre mondiale. En 1948, lors du premier salon à Londres après la guerre, apparut la nouvelle XK 120, dévoilée au regard du public et des passionnés. Une formidable sportive était née pour une dizaine d'années. L'impact fut tel que la firme Jaguar, sous la direction de Sir William Lyons, eut beaucoup de mal à s'adapter au rythme soutenu des premières commandes.

    Le tout nouveau moteur fut adapté pour être installé dans la berline MK VII qui suivait de très près la ligne de ses prédécesseurs, sous la houlette d'une brillante équipe dont William Heynes, Walter Hassan et Claude Baily. La séduisante carrosserie profilée du roadster deux places respirait la pureté, l'élégance et les performances, arguments qui sous-tendaient le slogan publicitaire de l'époque " Grace, espace et allure ! ". Conçue à l'origine sur des cadres légers en frêne avec des panneaux en aluminium, cela fut jugé trop coûteux pour une production en masse, ainsi les modèles de pré-série furent fabriqués avec un châssis en acier, des ailes avant et arrière et une section centrale en acier, tout en conservant un capot avant et des portes en aluminium. Cela rendait la carrosserie plus lourde, réduisant ainsi ses prétentions sportives, mais Jaguar devait passer d'une fabrication à la main des voitures à une production de masse.

    Ce modèle révolutionna le marché des voitures de sport, proposant une véritable voiture capable d'atteindre 200 km/h. Le magnifique 6 cylindres double arbres devint la pièce maîtresse de tous les produits Jaguar. La maison remporte 5 victoires au Mans de 1951 à 1957.

    Histoire de la voiture
    Il s'agit d'un excellent exemplaire des quelques premières et très rares voitures à carrosserie totalement en aluminium, équipées de freins à disques et de spats anti boue sur les roues arrière. C'est la 56ème des 182 voitures construites en conduite à gauche en carrosserie aluminium sur plus de 242 roadsters en aluminium au total. Le châssis 670056 fut construit le 14 décembre 1949 et livrèes au distributeur américain Hofmann à New York le 3 Janvier 1950. La voiture demeura aux Etats-Unis jusqu'à la fin des années 1960 lorsqu'elle fut importée en France par un célèbre collectionneur de Jaguar et d'Hispano-Suiza, qui participa avec la 056 à la commémoration du 50 ème anniversaire des 24 heures du Mans. Elle fut ensuite vendue pour être exposée en 1978 au Musée Jaguar de Montlhéry. Elle fut acquise par son propriétaire actuel en 1996 qui décida récemment de la faire restaurer par des professionnels selon des critères de très grande qualtié.

    Etat
    Un dossier complet de photographies et documents accompagne la voiture et illustre la restauration concours qui a été réalisée, ainsi qu'un certificat original J.D.H.T., qui confirme les 'matching numbers'. La combinaison de la couleur argent et de l'intérieur rouge a été conservée jusqu'à ce jour. Portant la très appropriée immatriculation " 120 XK 91 ", celle-ci pourrait être conservée par le futur acquéreur si la voiture demeurait en France. Seulement 17 des roadsters aluminium furent construits selon ces specifications, considérées par certains comme l'archétype le plus désirable, d'autant que ce très rare roadster aluminium conduite à gauche, représente une opportunité exceptionnelle d'acquérir l'une de ces très prisées automobiles. La maison Christie's recommande de s'intéresser de très près à cette fabuleuse voiture de sport, à quiconque rechercherait un " must " de toutes les versions de la fabuleuse Jaguar XK 120.

    JAGUAR XK120 ALLOY BODIED ROADSTER

    Year: 1949
    Chassis No. 670056
    Engine No. W 1108-8
    Engine: six cylinder in line, twin overhead camshaft, 3442cc, twin SU carburettors, 160bhp at 5,200rpm; Gearbox: four-speed manual with synchromesh; Suspension: independent front with wishbones and torsion bars: rear live axle with semi-elliptic springs; Brakes: four-wheel hydraulic drum. Left-hand drive. EU duty paid.
    Silver with red leather interior and black softop

    Model History
    Few cars remain as instantly recognisable as the Jaguar XK120; its graceful and all-enveloping shape influenced the changing design of post-war sports cars. Its original conception was little more than a test bed for the new twin cam engine devised by Bill Heynes while on Coventry fire-watching duties on the roof of the SS Jaguar manufacturing plant in the later stages of the second World War. The first London Motor Show after the war in 1948, saw the introduction of the new XK120 model released to the gaze of a motoring public and car enthusiasts, starved of sporting machinery for a decade. It made such an impact that the Jaguar Company under Sir William Lyons had great difficulty in keeping pace with initial orders. The all new engine had been completed for installation in the latest saloon design for the MKVII model, which closely followed the coachwork styling of its predecessors, but with a brilliant design-team including William Heynes, Walter Hassan and Claude Baily, the glamorous streamlined bodywork of the two-seater sports roadster was breathtaking in simplicity, style and performance, which underlined their advertising slogan of the time "Grace, Space and Pace"
    Originally conceived with a lightweight ash-framing with aluminium panelling, it was soon deemed too expensive to mass-produce, so that the later production models were redesigned with a steel frame, with steel front and rear wings and central body section, whilst still retaining aluminium bonnet, boot and doors. This however made the body heavier diminishing its sporting pretensions. Instead of the few hand-built cars intended, Jaguar had to prepare for serious production. The model revolutionised the world's sports car market by providing a genuine 120mph and the superb twin-cam six cylinder engine was to become a mainstay of all future Jaguar products, and provided five Le Mans 24hour victories between 1951 and 1957.

    Specific history of this car
    This is a very fine example of the rarest of all early pattern aluminium bodied cars with steel disc wheels and distinctive rear mudguard spats. It is in fact the 56th of 182 cars built to left hand drive alloy bodied specification of a mere 242 alloy bodied roadsters in total. Chassis 670056 was completed on December 14th 1949 and dispatched on Jan 3rd 1950 to American marque distributor Hofmann in New York. The car remained in the United States until the late sixties when it was imported to France by a renowned collector of Jaguar and Hispano-Suiza motorcars, participating in the Le Mans 50th anniversary celebrations with 056. Sold on to be exhibited in 1978 at the Montlhéry Jaguar museum the car was acquired by its present owner in 1996, who recently undertook the huge task of having the car professionally restored to a very high standard.
    Condition
    A complete file of documents and photographs of the concours standard resoration work carried out is available with the car, together with original J.D.H.T. certificate, confirming the matching nos. and the original silver exterior and red interior colour combination the car retains to this day. Currently bearing the most appropriate French registration 120 XK 91, this could be retained by the new owner should the car remain in France. Only 17 of all alloy roadsters were produced to this specification, considered by many as the archetypal and most desirable, therefore this ultra rare left hand drive alloy bodied roadster represents an increasingly rare opportunity to acquire one of these coveted cars. Christie's highly recommend close inspection of this fabulous motorcar by anyone looking for the rarest of the rare in the infamous XK 120 range of Jaguar models.


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766