• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5623

    IMPORTANTS LIVRES ANCIENS, LIVRES D'ARTISTES ET MANUSCRITS

    21 April 2010, Paris

  • Lot 81

    GAUGUIN, Paul (1848-1903). Lettre autographe signée adressée à Camille Pissarro. S.l.n.d. [Rouen: juillet 1884].

    Price Realised  

    GAUGUIN, Paul (1848-1903). Lettre autographe signée adressée à Camille Pissarro. S.l.n.d. [Rouen: juillet 1884].

    2 pages sur un feuillet in-8 (222 x 150 mm). Encre violette sur papier. (Encre légèrement passée. Traces de pliures et infimes salissures.)

    TRÈS BELLE LETTRE DE PAUL GAUGUIN À CAMILLE PISSARRO DANS LAQUELLE IL ÉVOQUE TOUR À TOUR L'EXPOSITION ORGANISÉE PAR MURER À ROUEN, LE TOUT RÉCENT DÉPART DE SA FEMME POUR LE DANEMARK AINSI QUE SES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES QU'IL SEMBLE AFFRONTER AVEC PHILOSOPHIE.

    "Je n'entends plus parler de vous; que devenez vous, que faites vous ? Je me doute bien que cela devient dur, mais encore il y a toujours espoir surtout quand on est aussi favorablement connu que vous l'êtes, comme homme et comme artiste. A défaut de Durand [Ruel] il y a quelques clients qui seraient bien aise d'avoir quelque chose de vous dans des prix moindres à ceux du marchand [...]"

    Puis Gauguin évoque l'exposition d'impressionnistes de Murer dans son hôtel du Dauphin et d'Espagne, à Rouen en 1884, et dans laquelle figuraient plusieurs Pissarro et Sisley ainsi qu'un Gauguin (La Neige, rue Carcel - II. Wildenstein I, n° 98).
    "[...] Dans votre dernière lettre vous me disiez que Murer vous donnait d'excellentes nouvelles d'un tableau que j'avais exposé chez lui et qu'il était sur le point de vendre. Quelle bonne blague et surtout quel farceur que ce Murer; il n'y a jamais eu moyen de savoir quel prix on en offrait et quand moi-même j'en ai fixé un en parlant de 400 f Murer a bondi comme d'une énorme prétention (une toile de 50) [...] Envoyez le donc à l'exposition de Rouen m'a-t-il dit nous aurons ici les journalistes avec nous sans compter le Voltaire: j'ai suivi son conseil malgré mon peu de désir d'entrer dans ces machines officielles. Naturellement j'ai été refusé avec entrain: messieurs les professeurs membres du jury ont frémi à la vue d'un cadre blanc et d'un effet de neige modelé par des couleurs [...] Maintenant que j'ai à Paris suffisamment de toiles à montrer, poursuit-il, je me calme au point de vue de la peinture; je ne peins plus que pour moi sans me presser [...]"

    "Ma femme vient de partir au Danemark sur un bateau danois appartenant à son cousin emmenant Aline et le tout petit [Pola]; je reste ici avec la bonne et 2 autres enfants [Clovis et Jean] ce qui fait que je suis un peu seul [...] J'avoue qu'au milieu de toutes les difficultés qui m'assaillent, ma femme est d'un bien grand embarras; c'est quand il y en a le moins qu'elle en demande le plus, qu'elle se prive le moins [...] Vous voyez que pour la misère je ne suis guère armé. Vous vous demandez probablement comment je fais en ce moment, je vends mon contrat d'assurances sur la vie [...] Quand nous serons au bout, je vendrai mes meubles etc. jusqu'à la fin. A ce moment là la manne tombera peut-être du ciel. Je commence à devenir philosophe [...]". Lettre publiée in Victor Merlhès Correspondance de Paul Gauguin. Paris: Flammarion, Fondation Singer-Polignac, 1984, n° 50; Daniel Wildenstein. Gauguin. Premier itinéraire d'un sauvage. Catalogue de l'oeuvre peint (1873-1888). Paris et Milan: Wildenstein Institute et Skira: 2001. Tome I, p. 131 et n° 98.


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Pre-Lot Text

    [...] Je ne peins plus que pour moi sans me presser [...]