• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5509

    Dessins Anciens et du 19ème Siècle

    10 April 2008, Paris

  • Lot 130

    JACQUES-LOUIS DAVID (PARIS 1748-1825 BRUXELLES)

    Cavalier et soldat, d'après Mola

    Price Realised  

    JACQUES-LOUIS DAVID (PARIS 1748-1825 BRUXELLES)
    Cavalier et soldat, d'après Mola
    craie noire, filigrane fragmentaire objet
    136 x 158 mm.


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Ce dessin est une copie par David d'après un détail de la Conversion de saint Paul, fresque peinte par Pier Francesco Mola (1612-1666) à l'église du Gesù à Rome. Il a été réalisé lors du premier séjour romain de David (1775-80) et fait partie d'un ensemble de près de mille copies que l'artiste, une fois de retour en France, colla dans deux albums ordonnés de manière thématique (sur les albums romains, voir Rosenberg et Prat, op. cit., I, pp. 391-406; pour la reconstitution des albums originaux, voir op. cit., II, pp. 779-830).
    Le présent dessin faisait ainsi partie du feuillet 95 du premier de ces albums qui regroupait, tout comme le feuillet 94 (les 93 et 94 manquent) des chevaux vus en entier, le plus souvent accompagnés d'un homme. Ces albums ont servi de source d'inspiration, on a parlé de 'garde-manger', à David tout au long de sa carrière. L'artiste y puisait des motifs qu'il adaptait, modifiait jusqu'à les rendre siens, pour ses propres compositions. Ainsi, cette copie d'après Mola a sans doute servi de point de départ à David alors qu'il travaillait sur son Bonaparte au Grand-Bernard, 1800-1, Rueil-Malmaison, musée national de la Malmaison.
    A la mort de David, ses fils, Jules et Eugène, apposèrent leur paraphe sur chacun des dessins des albums et décidèrent, sans doute pour des raisons commerciales, de les démembrer en constituant douze nouveaux albums où l'ordre thématique était brisé. L'ensemble de ces recueils fut présenté aux enchères le 17 avril 1826 lors de la vente après décès mais ne trouvèrent pas preneur. Lors de la seconde vente David le 11 mars 1835, ils furent proposés une nouvelle fois à la vente: deux furent acquis par le musée du Louvre tandis que les dix autres furent dispersés entre les proches et les héritiers de la famille. Aujourd'hui, l'on connaît sept albums intacts (l'un d'entre-eux a été acquis récemment par le musée du Louvre), tandis que l'on conserve des photographies de deux albums avant qu'ils furent démembrés.
    Ainsi, le feuillet sur lequel était le présent dessin était le feuillet 9 de l'album 10. Celui-ci fut dépecé à la fin des années 1950 et ses dessins dispersés.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Atelier de David, paraphes d' E. (L. 839) et J. David (L. 1437); Paris 17 avril 1826, partie du lot 66 (invendu), puis, Paris, 11 mars 1835, partie du lot 16.
    Vente anonyme, 4 avril 1836, partie du lot 164.
    Jules David, Paris, en 1882.
    Marquis de Ludre; Paris, galerie Charpentier, 15 mars 1956, partie du lot 11.
    Avec Germain Seligman, New York.
    Vente anonyme, Londres, Christie's, 7 juillet 1959, partie du lot 50.


    Literature

    P. Rosenberg et L.-A. Prat, Jacques-Louis David 1748-1825. Catalogue raisonné des dessins, Milan, 2002, I, no. 1052.