• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5509

    Dessins Anciens et du 19ème Siècle

    10 April 2008, Paris

  • Lot 99

    JEAN-ROBERT ANGO (1759-1773)

    Une charrette embourbée devant un troupeau de moutons et entourée de paysans

    Price Realised  

    Estimate

    JEAN-ROBERT ANGO (1759-1773)
    Une charrette embourbée devant un troupeau de moutons et entourée de paysans
    craie rouge
    338 x 475 mm.


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Ce dessin, longtemps donné à François Boucher puis à Jean-Honoré Fragonard, est en réalité une copie du tableau du musée du Louvre, La charrette embourbée réalisée par Fragonard en 1759 (Inv. M.I.1063, voir Fragonard, cat. expo., Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1988, no. 20).
    Nous connaissons actuellement deux dessins à mettre en rapport avec cette toile. Le premier, à la craie rouge et encre brune, et daté de 1759, est conservé à l'Art Institute de Chicago (op. cit., no. 19) et présente la charrette dans le sens inverse du tableau. Il est considéré comme la première pensée de l'artiste pour ce sujet. Le second, conservé au musée de Budapest (J.H. Fragonard e H. Robert a Roma, cat. expo., Rome, Villa Medicis, 1990, no. 29) est plus proche du tableau, c'est une contre-épreuve exécutée à partir de notre dessin, puis rehaussée de plume et d'encre noire, il était attribué à Hubert Robert dans la dernière publication que nous venons de citer.
    Jean-Robert Ango, dont la personnalité et la carrière demeurent assez mystérieuses, passe la majeure partie de sa jeunesse à Rome dans les années 1760 où il rencontre Julien de Parme qui l'introduit dans le cercle des pensionnaires de l'Académie. Il y côtoie Hubert Robert et Fragonard sans jamais loger à l'Académie de France puisqu'il est hébergé par le Bailly de Breteuil. Au cours de sa formation italienne, Ango copie de nombreux maîtres anciens dans les églises et les palais, mais aussi ses contemporains. Ce travail de copiste est toujours précis, le plus souvent à la craie rouge. Ainsi Marianne Roland Michel citera à ce propos 'la confusion souvent établie entre Fragonard et Ango, stylistiquement moins explicable qu'avec Hubert Robert' ('Un peintre français nommé Ango', in Burlington Magazine. L'Art du dix-huitième siècle, décembre 1981, p. V).

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Ch. Gasc (L. 543).
    M. Mayor; Paris, 22 novembre 1859, lot 55.
    H. Walferdin; Paris, 12-16 avril 1880, lot 225.
    Rodier Lepeltier.
    M. Rodier, Paris.
    Maurice Lange; Drouot, Paris, 12 décembre 1936, lot 55.
    Vente anonyme, Paris, Galerie Charpentier, 28 mars 1955, lot 33 (attribué à François Boucher).


    Literature

    R. Portalis, 'La collection Walferdin et ses Fragonard', in Gazette des Beaux-Arts, avril 1880, p. 312.
    R. Portalis, Fragonard, Paris, 1889, p. 296.
    A. Ananoff, L'oeuvre dessiné de Jean-Honoré Fragonard, Paris, 1966, no. 826 (comme François Boucher).
    Fragonard, cat. expo., Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1987, p. 84, sous no. 19, fig. 2 (comme attribué à Jean-Robert Ango).
    J.H. Fragonard e H. Robert a Roma, cat. expo., Rome, Villa Médicis, 1990, p. 77, sous no. 29 (comme attribué à Jean-Robert Ango).
    J.-P. Cuzin, D. Salmon, Fragonard, regards croisés, Paris, 2007, p. 83, fig. 112 (comme Jean-Robert Ango).