• Christies auction house James Christie logo

    Sale 12642

    Dessins Anciens et du XIXe siècle

    1 April 2016, Paris

  • Lot 65

    LOUIS-NICOLAS VAN BLARENBERGHE (LILLE 1716-1794 FONTAINEBLEAU) OU HENRI-JOSEPH VAN BLARENBERGHE (LILLE 1750-1826)

    Les Champs-Elysées

    Price Realised  

    Estimate

    LOUIS-NICOLAS VAN BLARENBERGHE (LILLE 1716-1794 FONTAINEBLEAU) OU HENRI-JOSEPH VAN BLARENBERGHE (LILLE 1750-1826)
    Les Champs-Elysées
    signé et daté 'Van Blarenberghe.1776.'
    gouache
    26.5 x 24.5 cm.


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Les futurs Champs-Elysées naissent au dix-septième siècle, avec le tracé de grandes allées dans un quartier de bois, de maisonnettes et de jardins. En 1664, André Le Nôtre (1613-1700), jardinier de Louis XIV, est chargé par le Roi de redessiner le parterre du château des Tuileries. Le Nôtre se concentre sur l'allée centrale et il décide alors de la prolonger en ligne droite par un « mail planté » au delà du parc, à peu près jusqu'à l'actuel Rond-Point, entre marécages, vaches et laiteries. En 1709, on baptise cette promenade plantée d'ormes les Champs-Elysées, par allusion au lieu de séjour des héros et des 'âmes vertueuses' dans la mythologie grecque. En 1724, le directeur des jardins royaux, le duc d'Antin, prolonge l'avenue jusqu'à l'actuelle Etoile. Les van Blarenberghe qui habitaient la toute proche rue Saint-Honoré, ont représenté à plusieurs reprises ce lieu de délassement parisien qui comprenait guinguettes et cafés.
    La vente lilloise des collections de la famille van Blaerenberghe, le 21 août 1865, comprenait une gouache intitulée 'Carré Marigny aux Champs-Elysées' qui se confond peut-être avec le présent dessin.
    Louis-Nicolas van Blarenberghe collabora souvent, de 1769 à 1778, avec son fils Henri-Joseph. La manière des deux artistes est alors si proche qu'il est difficile de distinguer leurs travaux. Ils signaient d'ailleurs de la même façon et il est certain qu'ils exécutèrent ensemble, à quatre mains, de nombreuses oeuvres.

    Provenance

    Baron Mayer Amschel de Rothschild, 1865;
    par descendance à sa fille Hannah, Countess of Rosebery;
    par descendance au 7th Earl of Rosebery, Mentmore Towers, Buckinghamshire; Sotheby's, Mentmore, 25 mai 1977, lot 2609.
    British Rail Pension Fund; Sotheby's, New York, 8 janvier 1991, lot 169.
    Vente anonyme; Sotheby's, New York, 10 janvier 1996, lot 138.
    Vente anonyme; Sotheby's, New York, 27 mai 2004, lot 34.


    Literature

    Mentmore catalogue, privately printed 1884, Vol. II, p. 36, no. 39, dans la 'Blarenberghe Room'.
    'La collection Roseberry', Revue de l'Art, LXIV, July 1933, p. 83, ill.
    A. Blunt et al, The James A. de Rothschild Collection at Waddesdon Manor: Gold Boxes and Miniatures of the Eighteenth Century, 1975, p. 244.
    M. Maillet-Chassagne et I. de Château-Thierry, Catalogue raisonné des oeuvres des Van Blarenberghe 1680-1826, Lille, 2004, p. 301, no. 3-521-1, ill.


    Exhibited

    Norwich, Castle Museum, The Northern Eye, 1987.