• Christies auction house James Christie logo

    Sale 13572

    Zeineb et Jean-Pierre Marcie-Rivière : Grands collectionneurs et mécènes

    8 - 9 June 2016, Paris

  • Lot 4

    Paul Cézanne (1839-1906)

    D'après Pierre Puget: Atlas

    Price Realised  

    Estimate

    Paul Cézanne (1839-1906)
    D'après Pierre Puget: Atlas
    graphite sur papier vergé
    29 x 23.5 cm. (11 ½ x 9 ¼ in.)
    Exécuté vers 1874-77



    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Cette œuvre sera incluse au catalogue raisonné en ligne de l'œuvre de Paul Cézanne, dont la section œuvres sur papier est en cours de préparation, sous la direction de Walter Feilchenfedt, David Nash et Jayne Warman.

    Paul Cézanne vouait une admiration particulière au travail de Pierre Puget (1620-1694) qui, selon lui, incarnait parfaitement l'archétype de l'artiste d'origine provençale. Il déclara ainsi: «Si tu veux me parler d’un provençal, parle-moi de Puget. En voilà un qui sent l’ail, même à Marseille et Toulon, et même à Versailles, avec son bronze lumineux de Louis XIV» (cité in J. Gasquet, Cézanne, Paris, 1921, p. 191).
    Le maître d'Aix utilise en effet les œuvres de Puget comme source d'inspiration pour nombre de ses dessins à l'instar des études d'Hercule conservées à l'Art Institute de Chicago ou encore du Milon de Crotone qui se trouve au Musée Boijmans Van Beuningen de Rotterdam. L'artiste possédait en outre un plâtre représentant Eros et attribué à Puget qui servit de modèle aux putti figurant sur certaines des natures mortes les plus emblématiques de la carrière du peintre.
    La présente œuvre évoque Atlas, sculpture de Puget qui orne l'entrée de la mairie de Toulon. Cézanne se serait inspiré de la version en plâtre exposée au Louvre et, faisant écho aux origines provençales qui lient ces deux artistes, il ne fait aucun doute qu'il ait souhaité traiter cette œuvre dans le style maniériste employé par Puget pour sa caryatide. Les tensions du visage du modèle, déformé par le poids qui l'accable, témoignent en effet de la vivacité caractéristique de l'œuvre de Puget, si chère à Cézanne: «Puget est habité par le mistral, c’est lui qui donne du mouvement au marbre.»(cité in ibid).
    Dans son catalogue raisonné répertoriant les dessins de Cézanne, Adrien Chappuis référence trois études de l'artiste, exécutées d'après l'Atlas de Puget (no. 391, 689 et 689A) et dont la présente œuvre est la plus approfondie.


    Paul Cézanne held a particular admiration for Pierre Puget (1620-1694) as a fellow Provencal artist, declaring: “If you want to talk about a Provençal, let’s talk about Puget. He’s one who smells of garlic, even in Marseille and Toulon, even at Versailles, under the bronze sun of Louis XIV…” (quoted in J. Gasquet, Cézanne, Paris, 1921, p. 191).
    Cézanne employed Puget’s work as source material for a number of drawings, including his studies of Hercules (Art Institute of Chicago) and Milo of Croton (Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam). Moreover, Cézanne himself possessed a plaster cast of Eros attributed to Puget and which features as the putto in several of Cézanne’s most celebrated still-life paintings. The present subject depicts Puget’s sculpture Atlas which adorns the entranceway to the town hall in Toulon on the Côte d’Azur. Cézanne would have drawn from the plaster model of the sculpture on display in the Louvre, and in addition to the Provencal connection, Cézanne would no doubt have been attracted by the challenge of rendering the highly mannerist stylization Puget employed in his caryatid, whose facial features contort under the weight held above him. Indeed, it was the aspect of liveliness in Puget’s work which Cézanne most admired, as he himself described it: “Puget has the mistral in him; He is the one who makes marble move…” (quoted in ibid). In his catalogue raisonné of Cézanne’s drawings, Adrien Chappuis records three sheets of studies by Cézanne after Puget’s Atlas (nos. 391, 689 and 689A), of which the present drawing is the most fully worked and detailed.

    Provenance

    G.H. Schick, Paris.
    Heidi Vollmoeller, Zurich.
    Collection particulière, Suisse (par descendance).
    Collection Julian Barran, Londres.
    Galerie Hopkins Custot, Paris.
    Acquis auprès de celle-ci en 2005.


    Saleroom Notice

    Cette œuvre sera incluse au catalogue raisonné en ligne de l’oeuvre de Paul Cézanne, dont la section œuvres sur papier est en cours de préparation, sous la direction de Walter Feilchenfedt, David Nash et Jayne Warman.


    Literature

    J. Rewald, Paul Cézanne, a biography, New York, 1948, p. 152 (illustré; daté 1880-85).
    J. Rewald, The Ordeal of Paul Cézanne, Londres, 1950, p. XIII (illustré, p. 165; daté 1880-85).
    G. Berthold, Cézanne und die alten Meister, Stuttgart, 1958, no. 129 (illustré).
    A. Chappuis, The Drawings of Paul Cézanne, a catalogue raisonné, Greenwich, CT., 1973, vol. I, p. 130, no. 391 (illustré, vol. II).


    Exhibited

    La Haye, Gemeentemuseum, Paul Cézanne, juin-juillet 1956, no. 98 (illustré).
    Zurich, Kunsthaus, Paul Cézanne, août-octobre 1956, no. 150 (illustré, p. 68; daté 1970-75).
    Munich, Haus der Kunst, Paul Cézanne, octobre-novembre 1956, no. 116 (illustré; daté 1970-75).
    Tübingen, Kunsthalle, Paul Cézanne-Das zeichnerische Werk, octobre-décembre 1978, p. 260, no. 160 (illustré).


    Post Lot Text

    'AFTER PIERRE PUGET: ATLAS'; PENCIL ON LAID PAPER.