• Christies auction house James Christie logo

    Sale 12610

    Oeuvres modernes sur papier

    31 March 2016, Paris

  • Lot 15

    Paul Cézanne (1839-1906)

    Poterie marseillaise (recto); Étude de trois baigneuses (verso)

    Price Realised  

    Estimate

    Paul Cézanne (1839-1906)
    Poterie marseillaise (recto); Étude de trois baigneuses (verso)
    gouache, aquarelle et graphite sur papier vergé
    13 x 21 cm.
    Exécuté vers 1880-85

    gouache, watercolour and pencil on laid paper
    5 1/8 x 8 ¼ in.
    Executed circa 1880-85


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Cette œuvre sera incluse au catalogue raisonné en ligne de l’Œuvre de Paul Cézanne, dont la section œuvres sur papier est en cours de préparation, sous la direction de Walter Feilchenfedt, David Nash et Jayne Warman.

    «le peintre doit compter sur son oeil. Il doit tout faire d’après la nature, de façon mûrement réféchie, car chaque touche de couleur
    doit contenir l’air, la lumière, l’objet, le plan, le caractère, le dessin et le style; en un mot tout ce qui constitue un tableau.» (Paul Cézanne, cité in Cézanne, catalogue d’exposition, Wildenstein & Co., New York, 1959).
    La nature morte fut l’un des domaines de prédilection de Paul Cézanne, particulièrement à la fn de sa vie. L’artiste commençait par préparer soigneusement les sujets, les sélectionnait, les disposait et les organisait dans l’espace. Contrairement à sa peinture en plein air où il cherchait une vision du chaos de la nature, dans l’atelier les relations entre les objets étaient soigneusement contrôlées. La présente nature morte fgure la poterie verte que l’on retrouve dans plusieurs tableaux majeurs de Cézanne à cette époque (fig.1), à côté du manche imposant d’un couteau. Nous percevons clairement dans le format intime de cette oeuvre combien l’artiste maîtrise la technique de l’aquarelle, avec ses combinaisons de couleurs et de tons au contrastes subtils. L’achat de cette feuille au fils de Cézanne par Gaston Bernheim est daté entre 1906 et 1910 et l’oeuvre est restée au sein de la même famille depuis lors.

    “The painter must rely on his vision. He must do everything according to nature with much refection, because every colour-touch must
    contain air, light, the object, the surface, the character, the drawing and the style; in a word, all that which constitutes a painting.” (Paul Cézanne, quoted in Cézanne, catalogue d’exposition, Wildenstein & Co., New York, 1959). A subject of predilection for the artist, particularly in his later years, Cézanne would firstly carefully prepare his still life motifs through his choice and arrangement of objects and their spatial surroundings. In contrast to his outdoor painting where he sought a vision of the chaos of nature, in the studio the relationships between objects was carefully controlled. The present still life portrays the green pottery jar which we fnd in several of Cézanne’s key paintings of the period (fig. 1) along with the jutting handle of a knife. The subtle modelling of light and form through the use of contrasting colours and broad brushstrokes perfectly illustrates the artist’s mastery of the watercolour technique.

    Provenance

    Paul Cézanne fils, Paris (par descendance).
    Gaston Bernheim de Villers, Paris (probablement acquis auprès de celui-ci entre 1906 et 1910).
    Puis par descendance au propriétaire actuel.


    Pre-Lot Text

    Provenant de la collection Bernheim


    Literature

    J. Rewald, Les aquarelles de Cézanne, Catalogue raisonné, Paris, 1984, p. 134, no. 204 (illustré).
    L. Venturi, Cézanne, son art - son œuvre, catalogue raisonné, Paris, 1936, vol. I, p. 244, no. 852 (illustré, vol. II, pl. 275).


    Exhibited

    Paris, Galerie Bernheim-Jeune, Cézanne, janvier 1910, no. 66 (titré 'Le pot vert').