• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5509

    Dessins Anciens et du 19ème Siècle

    10 April 2008, Paris

  • Lot 163

    Un lot de trois pinceaux

    Un lot de trois pinceaux

    Price Realised  

    Un lot de trois pinceaux


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Selon Lee Johnson, ces trois pinceaux avaient appartenu à Delacroix.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Pre-Lot Text

    DESSINS DE DELACROIX PROVENANT DE LA COLLECTION DE LEE JOHNSON (1924-2006)

    Lee Johnson fut à coup sûr l'un des, sinon le meilleur connaisseur et défenseur de l'oeuvre de Delacroix au vingtième siècle. Les expositions, les multiples articles et bien sûr ses ouvrages dont son monumental catalogue raisonné des peintures qu'il consacra à l'artiste, ont contribué de manière éclatante à faire connaître et apprécier à un grand nombre l'oeuvre de l'artiste.
    Né à Londres en 1924, Lee Johnson fit ses études à la King's School de Canterbury puis à la Edinburgh Academy. En 1940, il émigra avec sa mère et sa soeur aux Etats-Unis où il rejoignit l'armée américaine. Il revint en Europe à la fin de la guerre et fut admis en 1952 au Courtauld Institute de Londres où il fut l'élève d'Anthony Blunt. Il se dirigea rapidement vers l'étude de l'art de la première moitié du dix-neuvième siècle en France, un domaine alors considéré comme le 'Moyen Age de l'histoire de l'art' pour citer Lorenz Eitner. En 1959, il soutint sa thèse, La couleur chez Delacroix: théorie et pratique au King's College de Cambridge. Il fut ensuite professeur d'histoire de l'art à l'Université de Toronto et à Cambridge.
    Son premier ouvrage, Delacroix, largement basé sur sa thèse, fut publié en 1963, soit un an après la rétrospective dédiée à l'artiste qu'il avait organisé à Toronto et Ottawa. L'année suivante, il produisait à Edinbourg puis à la Royal Academy la plus importante exposition Delacroix jamais réalisée au Royaume-Uni. Plus proche de nous, il participa aux expositions Delacroix au Maroc (Paris, Institut du monde arabe, 1994-5) et Delacroix, les dernières années (Paris, Grand Palais et Philadelphie, Museum of Art, 1998).
    Depuis celui publié par Alfred Robaut en 1885, personne ne s'était risqué à tenter de compiler un catalogue raisonné et critique des peintures de Delacroix. Lee Johnson se lança seul, sans aucun assistant, dans cette immense aventure. Les deux premiers volumes, couvrant la première partie de la carrière de Delacroix, jusqu'au voyage au Maroc de 1832 furent publiés en 1981. Les troisième et quatrième volumes, dédiés aux peintures de chevalet et décorations privées réalisées entre 1832, et la mort de Delacroix en 1863, publiés en 1986, valurent à leur auteur le prestigieux Mitchell Prize en 1987. En 1989, paraissaient les deux derniers volumes consacrés aux décorations publiques. Plusieurs suppléments, le dernier en 2002, ainsi qu'un catalogue des pastels de Delacroix (1995) allaient suivre.
    Reconnaissant et saluant son immense apport à l'étude et à la diffusion de l'art français du dix-neuvième siècle, la France le fit, en 2000, chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres.