• Christies auction house James Christie logo

    Sale 12642

    Dessins Anciens et du XIXe siècle

    1 April 2016, Paris

  • Lot 86

    VICTOR HUGO (BESANÇON 1802-1885 PARIS)

    Burg: Souvenir du Neckar

    Price Realised  

    Estimate

    VICTOR HUGO (BESANÇON 1802-1885 PARIS)
    Burg: Souvenir du Neckar
    signé, inscrit et daté '1848 SOUVENIR/ DU NECKAR/ VICTOR HUGO' (recto) et '1er janvier/ 1849/ Guernesey/ Victor Hugo' (verso)
    plume et encre brune, lavis brun
    12 x 10,3 cm.


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Cette feuille inédite présente un Burg (mot d’origine allemande désignant un château-fort), l'un des sujets de prédilection de Victor Hugo dessinateur. Le plus souvent dans l'oeuvre d'Hugo, le Burg est d'imagination même s'il est parfois inspiré de lieux réels. Hugo le représente généralement, comme dans le présent dessin, dans la pénombre, sur un promontoire rocheux, comme sortant de terre et donnant l’impression d’être abandonné (pour d’autres exemples, voir J. Massin, Victor Hugo: Œuvres complètes, Paris, II, 1967, nos. 516, 538, 549, 556, 558, 563, 566, 612, 634 et 1017).
    L’inscription au dos du présent dessin évoque le Neckar, une rivière allemande, affluent du Rhin, qui passe notamment par Heidelberg et Stuttgart. A partir de 1838, Hugo réalise, avec sa compagne Juliette Drouet, trois voyages sur le Rhin. Ils sont à la base de sa fiction épistolaire Le Rhin, lettres à un ami, publiée en 1842. C'est plus précisément au cours du voyage de 1840 qu'Hugo visita la vallée du Neckar et dans une lettre du 28 septembre 1840, il décrit et dessine le Reichenberg (aussi appelé Burg-Reichenberg), un château où vivait Blidder le Fléau "traqué par l'Empereur, jusqu'à ce que sa barbe blanche lui descendît sur le ventre" et qui a pu servir de source d'inspiration au présent dessin réalisé huit ans plus tard.
    Hugo a probablement contrecollé lui-même le dessin sur une feuille plus rigide car l’inscription 'Souvenir du Neckar' apposée au bas de la feuille déborde sur le carton de fond. Ce montage lui permet d'en faire une carte de vœux qu’il envoie depuis son exil à Guernesey en janvier 1849. Son exil est, en effet, à l’origine de sa coutume d’envoyer de nombreuses cartes de vœux à ses proches restés en France.
    L’activité manuelle, indissociable chez Hugo de l’activité mentale, revêt une importance fondamentale dans son processus créatif. Au-delà des montages pour les dessins, il lui arrivera aussi de créer ses propres cadres (Du Chaos dans le pinceau, Victor Hugo, dessins, cat. exp., Paris, Maison Victor Hugo, 2000, p. 41; et Christie’s, Paris, 4 avril 2012, lot 179). Un autre dessin montrant un Burg, également daté 1849, est inscrit par Hugo 'Souvenir du Neckar' sur son cadre original (Paris, Maison de Victor Hugo, inv. 962).
    Nous remercions Pierre Georgel d'avoir confirmé l'attribution après examen de visu. Le dessin figurera dans son catalogue raisonné en cours de préparation.

    Pre-Lot Text

    Provenant d'une collection particulière française