• 500 Ans - Arts Décoratifs Euro auction at Christies

    Sale 5622

    500 Ans - Arts Décoratifs Européens, dont une Collection Privée de la Rive Gauche

    13 April 2010, Paris

  • Lot 135

    COMMODE D'EPOQUE LOUIS XVI

    ESTAMPILLE DE ADAM WEISWEILER, VERS 1780

    Price Realised  

    Estimate

    COMMODE D'EPOQUE LOUIS XVI
    ESTAMPILLE DE ADAM WEISWEILER, VERS 1780
    En acajou et placage d'acajou de Cuba, le plateau de marbre blanc ceinturé d'une moulure à motifs de feuillages stylisés, la façade à ressaut central ouvrant par un tiroir en doucine surmontant deux tiroirs sans traverse décorés de trois réserves rectangulaires, les montants antérieurs à colonnes fuselées et cannelées détachées, prolongés par des pieds fuselés et cannelés, estampillée A. Weisweiler
    Hauteur: 94,5 cm. (37½ in.) ; Longueur: 140,5 cm. (55¼ in.) ; Profondeur: 57,5 cm. (22¾)
    Adam Weisweiler, reçu maître en 1780


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Cette remarquable commode est tout à fait caractéristique de l'oeuvre de l'ébéniste originaire de Rhénanie Adam Weisweiler (1744-1820). Elle fait partie d'un groupe de commodes présentant un certain nombre de variantes (mouluration de la façade, choix de l'essence -acajou ou loupe de thuya-, composition de la façade -ouvrant à des vantaux ou à des tiroirs-).
    Elle illustre bien l'évolution du goût à la fin de l'époque Louis XVI : aux marqueteries très chargées on préfère désormais des placages plus sobres.
    La présente commode est très proche de celle exposée au musée du Louvre (illustrée dans A. Pradère, Les Ebénistes Français de Louis XIV à la Révolution, Paris, 1989, p. 396).
    Par sa structure associant léger ressaut central et montants à colonnes détachées, Weisweiler réussit à gommer l'aspect massif de ce type de commodes. En outre, il introduit un certain nombre de particularités qui rendent le dessin encore plus subtil : cannelures hélicoïdales au sommet des montants à cannelures droites, légère doucine au niveau du tiroir supérieur.
    Parmi les commodes à rapprocher du présent lot, mentionnons celle de la chambre de la comtesse de Provence à Versailles (illustrée dans D. Meyer, Le Mobilier de Versailles. XVIIe et XVIIIe Siècle., Tome 1, Dijon, 2002, p. 89).

    Special Notice

    Prospective purchasers are advised that several countries prohibit the importation of property containing materials from endangered species, including but not limited to coral, ivory and tortoiseshell. Accordingly, prospective purchasers should familiarize themselves with relevant customs regulations prior to bidding if they intend to import this lot into another country.
    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Vente Sotheby's New York, 1er novembre 1997, lot 369 (497.500 $).


    Literature

    Bibliographie comparative :
    P. Lemonnier, Weisweiler, Paris, 1983, p. 57
    D. Meyer, Le Mobilier de Versailles. XVIIe et XVIIIe Siècle. Tome I, Dijon, 2002, p. 88-89


    Post Lot Text

    A LOUIS XVI ORMOLU-MOUNTED MAHOGANY COMMODE, STAMPED BY WEISWEILER, CIRCA 1780