• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5494

    Le goût Steinitz, II

    14 November 2007, Paris

  • Lot 42

    COMMODE D'EPOQUE REGENCE

    ATTRIBUEE A ETIENNE DOIRAT

    Price Realised  

    Estimate

    COMMODE D'EPOQUE REGENCE
    ATTRIBUEE A ETIENNE DOIRAT
    En marqueterie de bois de violette et ornementation de bronze doré, de forme galbée s'évasant vers le haut, le dessus de marbre gris veiné blanc et rose mouluré, la façade marquetée de losanges et ouvrant à quatre tiroirs sur trois rangs, les tiroirs encadrés de moulures à décor d'amati, les poignées décorées de torsades et de feuillages, les montants à pans coupés surmontés d'un masque d'homme barbu, les côtés marquetés à l'identique, le marbre, les entrées de serrure et le cul de lampe associés
    Hauteur: 82 cm. (32¼ in.), Largeur: 163 cm. (52 3/8 in.), Profondeur: 66 cm. (26 in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Cette majestueuse commode est attribuable à l'ébéniste Etienne Doirat en raison de son placage, de sa forme et son ornementation de bronze doré.
    En ce qui concerne son placage, signalons que le bois de violette est un des bois de prédilection de Doirat. Mais surtout, il emploie de façon récurrente -pour ne pas dire systématique- cette marqueterie en frisage à pointes de diamant (on simplifierait en disant en croisillons) qui apparaît sur la présente commode. Ces motifs permettent d'alléger les lignes de la commode et de tempérer son côté imposant.
    Au sujet de sa forme, soulignons que Doirat affectionne particulièrement les modèles que l'on qualifierait aujourd'hui de quelque peu archaïsants. On retrouve ainsi à plusieurs reprise un épaulement très prononcé de la façade, accompagné ou non d'un galbé de la façade et des côtés.
    Enfin, plusieurs des bronzes ornant cette commode figurent sur des oeuvres de Doirat. Ce dernier gardait d'ailleurs la propriété exclusive de ses bronzes. A titre d'exemple, on peut comparer les poignées de la présente commode à ceux de celle illustrée dans Alexandre Pradère, Les Ebénistes Français de Louis XIV à la Révolution, Paris, 1989, p. 123.
    Doirat eut plusieurs installations successives dans le quartier du Faubourg Saint Antoine. Il rencontra un succès manifeste, réussite attestée tant par la riche dot de sa fille -en 1720- que par la présence de onze établis dans son atelier.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Post Lot Text

    A REGENCE ORMOLU-MOUNTED KINGWOOD PARQUETRY COMMODE ATTRIBUTED TO ETIENNE DOIRAT