• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5489

    Important Mobilier et Objets d'Art, Orfèvrerie et Céramiques Européennes, dont cinq chefs-d'oeuvre de la Collection Qizilbash.

    19 December 2007, Paris

  • Lot 268

    COMMODE D'EPOQUE REGENCE

    ESTAMPILLE DE LOUIS DELAITRE

    Price Realised  

    COMMODE D'EPOQUE REGENCE
    ESTAMPILLE DE LOUIS DELAITRE
    En placage de bois de violette, ornementation de bronze ciselé et doré rapportée, dessus de marbre de Rance, de forme galbée, ouvrant par cinq tiroirs sur trois rangs, les chutes à motif de treillis et feuilles d'acanthe, les entrées de serrure en forme de cartouche, les poignées à décor de couronnes de feuilles de chêne, les pieds évasés terminés en enroulement, estampillée L.DE/LAITRE et JME sur le montant arrière gauche
    Hauteur: 89,5 cm. (35¼ in.), Largeur: 130,5 cm. (51¼ in.), Profondeur: 65 cm. (25½ in.)
    Louis Delaitre, reçu maître en 1738


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    La richesse des bronzes qui ornent cette commode en fait un meuble exceptionnel. Son galbe puissant en forme de sarcophage le place parmi les modèles les plus remarquables de l'époque Régence.

    Une commode au galbe similaire et attribuable à Delaitre, présentant une composition tout à fait semblable est passée en vente chez Christie's Paris, le 4 juillet 2006, lot 583 (60.000 Euros). Notons aussi que le découpage du tiroir du bas en ressaut permet de rapprocher ces deux commodes.

    D'autre part, les ébénistes les plus réputés de l'époque utilisèrent des bronzes comparables. Il est possible de rapprocher les chutes mosaiquées, les entrées de serrure en cartouche ainsi que le dessin des poignées de notre commode à celles éxécutées par Charles Cressent. L'une est conservée au Metropolitan Museum de New York, la seconde provient de l'ancienne collection de Littlecote House (vente Sotheby's, 21 novembre 1985, lot 747), (illustrées dans A. Pradère, Charles Cressent, Paris, 2003, p. 311). Ces commodes sont typiques de l'oeuvre de Cressent lors de son passage à l'atelier de Joseph Poitou. Il avait alors réservé parmi ses stocks de bronze bon nombre d'ornements dorés que l'on retrouve chez Cressent mais aussi chez Boulle. Son père Philippe Poitou avait d'ailleurs épousé en première noce, la fille d'André Charles Boulle.

    Notons une commode attribuée à l'atelier des fils de Boulle (vente Christie's Monaco, le 4 décembre 1993, lot 78) ainsi qu'une commode estampillée de Mathieu Criaerd (vente Sotheby's Monaco, 23 février 1986, lot 842) présentant des chutes de bronzes mosaiquées similaires.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Post Lot Text

    A REGENCE ORMOLU-MOUNTED KINGWOOD PARQUETRY COMMODE, STAMPED LOUIS DELAITRE