• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5519

    Important Mobilier et Objets d'Art, Céramiques Européennes et Orfèvrerie

    25 June 2008, Paris

  • Lot 202

    COMMODE ROYALE D'EPOQUE LOUIS XV

    ESTAMPILLE DE FRANCOIS LIEUTAUD

    Price Realised  

    COMMODE ROYALE D'EPOQUE LOUIS XV
    ESTAMPILLE DE FRANCOIS LIEUTAUD
    En placage de bois de palissandre, dessus de marbre rouge de Rance, ornementation de bronze ciselé, ouvrant par quatre tiroirs sur trois rangs, les angles ornés de chutes à motif de cabochon dans un cartouche et de feuillage déchiqueté, les pieds évasés ceints de feuilles d'acanthe, les montants avant estampillés FL, le dos marqué BV sous couronne et inscrit à l'encre N 12, le marbre marqué N 12, réparé
    Hauteur: 86,5 cm. (34 in.), Largeur: 128 cm. (50½ in.), Profondeur: 65 cm. (25½ in.)
    François Lieutaud, né en 1665, mort en 1748


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Le Roi Louis XV achète un terrain en 1748 et l'offre l'année suivante à Madame de Pompadour. Elle s'adresse à son architecte Jean Cailleteau, dit " Lassurance ", qui édifie très rapidement un château puisque les travaux s'achèvent en 1750.

    En 1757, Louis XV rachète à Madame de Pompadour le château de Bellevue et son contenu ; notre commode y figurait probablement déjà. Ce n'est qu'en avril-mai 1763 qu'est dressé un inventaire du château (cf. doc. 1, Arch. Nat. O1 3317, Journal du Garde-Meuble de la Couronne - Etat général des meubles du château de Bellevue). C'est à cette occasion qu'apparaît la marque du château de Bellevue, le BV couronné (cf. doc. 2, Pierre Verlert, Le Mobilier Royal français, tome III, 1994, p.114). Le no. 12 y est mentionné (cf. l'extrait) sans pour autant pouvoir en préciser l'emplacement.

    Il est fort probable que cette commode ait appartenu à Madame de Pompadour au préalable dans la mesure où l'inventaire de 1763 représentait selon Pierre Verlet " une liste des meubles de Madame de Pompadour enregistrés au Journal du Garde-Meuble après l'achat par le Roi " (cf. Pierre Verlet, Le Mobilier Royal français, tome III, 1994, p.114)

    Au décès de Louis XV en 1774, le château est attribué à ses filles, mesdames Adélaïde, Sophie et Victoire.

    En 1786, un nouvel inventaire est dressé où il est fait mention de deux commodes portant le No. 12. Toutes deux sont situées dans l'Aile des bains au rez-de-chaussée, l'une dans la chambre de l'appartement no. 4 en " bois de satiné ", et l'autre dans la chambre de l'appartement no. 6 en " bois de palisandre ", la nôtre. Quelques années plus tard, Madame Victoire quitte Bellevue emportant avec elle une partie de son contenu dont très probablement la présente commode.

    Angélique-Victoire de Durfort, comtesse de Chastellux (illustrée ci-dessus) était la filleule de Madame Victoire et avait repris la fonction, préalablement occupée par sa mère, de Dame d'Honneur. A l'aube de la Révolution, le Roi Louis XVI insista auprès du comte et de la comtesse de Chastellux qu'ils emmènent par précaution sa tante, Madame Victoire, rejoindre les autres membres de sa famille restés en sécurité à Parme.

    Les événenements leur empêcheront par la suite un retour en France forgeant les liens entre Madame Victoire et le couple Chastellux. Il est fort probable que Madame Victoire leur donna en conséquence cette commode en remerciement de leurs bons soins.

    La commode fut conservée à Chastellux tout au long du 19ème siècle avant d'être placée au château de Lucy-le-Bois au début du 20ème siècle par l'aîné des Chastellux. Elle resta dans la même famille jusqu'à ce jour.

    François Lieutaud
    Né vers 1665 dans une famille de sculpteurs, François Lieutaud fut reçu maître ébéniste à Marseille. Il vint vers 1710 rejoindre son fils Charles, installé en 1709 Cloître Saint-Jean de Latran.
    Il est le grand-père de Balthazar Lieutaud, célèbre fabricant de caisses d'horloge. Il décéda en 1748.

    François Lieutaud possédait ses propres modèles de bronze qu'il faisait exécuter par des artisans.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Madame de Pompadour vers 1750, château de Bellevue
    Puis le Roi Louis XV dès 1757, château de Bellevue (où elle est inventoriée en 1763)
    Puis Madame Victoire dès 1774, château de Bellevue
    Puis probablement Angélique-Victoire de Durfort, comtesse de Chastellux, Dame d'Honneur de Madame Victoire
    Puis dans la famille Chastellux par descendance depuis le 19ème siècle jusqu'à ce jour


    Post Lot Text

    A ROYAL LOUIS XV ORMOLU-MOUNTED ROSEWOOD COMMODE STAMPED FL FOR FRANCOIS LIEUTAUD