• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5538

    Important Mobilier et Objets d'Art, Céramiques Européennes et Orfèvrerie dont la collection d'un grand amateur européen

    16 December 2008, Paris

  • Lot 205

    ECOLE PROBABLEMENT D'ALLEMAGNE DU SUD DU XVIIIEME SIECLE

    GROUPE EN BRONZE

    Price Realised  

    ECOLE PROBABLEMENT D'ALLEMAGNE DU SUD DU XVIIIEME SIECLE
    GROUPE EN BRONZE
    A patine brune, représentant Vénus entourée de dauphins, base à section carrée ornée de dauphins, surface probablement repatinée
    Hauteur : 52 cm. (20½ in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Ce modèle dériverait de réalisations allemandes du XVIème siècle, initialement destiné à servir de fontaine de table. L'eau s'échappait par la bouche des dauphins et les seins de la femme ; l'absence de conduits sur notre bronze suggère cependant qu'il n'ait jamais été utilisé de la sorte mais plutôt comme objet purement décoratif.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    - Ancienne collection du Count Lerchenfeld
    - Ancienne collection Charles Simon, Berlin
    - Galerie Durlacher Brothers, Londres
    - Galerie Knoedler & Co, New York.
    - Acquis aurprès de Jacques Helft & Company, New York, le 13 mars 1946, puis par descendance jusqu'à ce jour.


    Saleroom Notice

    Ce lot est en importation temporaire.
    This lot is in temporary importation.


    Pre-Lot Text

    Collection Provenant d'un Grand Amateur Européen

    Lorsque j'étais jeune, mon père, négociant en joaillerie et orfèvrerie à Paris, m'invitait, pendant les vacances scolaires à l'accompagner à Londres, Anvers, Genève, et New York, lors de ses visites régulières auprès d'autres professionnels. La Suisse occupait pour moi une place particulière, car rien ne m'impressionnait plus que lorsque nous nous rendions à Chêne Bougeries, en dehors de Genève, chez l'un des plus "grands" du métier.

    Ce "grand amateur européen", dont la collection est contenue dans ce catalogue, nous accueillait dans sa sublime propriété, où nous croisions d'autres figures mythiques du métier de joaillier: Jacques Arpels, Gérard Boucheron et son fils Alain, Giorgio Bulgari et ses fils, Gianni, Paolo et Nicola, Roberto Cusi de Milan, René Kern de Düsseldorf, les acheteurs de pierres pour Cartier, Neiman-Marcus ou Winston, ou encore les négociants Marcel Rubel de Paris, Irving Nelkin de New York et Sidney de Young de Boston, pour n'en citer que quelques uns... Européens, américains, chinois, ceylanais... Chacun attendant son tour pour sélectionner les plus belles pierres de couleur et les diamants les plus rares.

    Ce "grand amateur européen" était une véritable légende dans le monde des gemmes. Et alors que ces confrères étaient installés rue du Marché à Genève, rue Lafayette à Paris, Hatton Garden à Londres, ou encore sur la 47ème rue à New York, il nous recevait dans sa demeure, loin du tumulte de la grande ville. Nous nous retrouvions ainsi sous une étonnante glycine, devenue mythique auprès de ceux qui l'ont connue.
    Les jours de mauvais temps, ou en hiver, les rendez-vous avaient lieu au salon, où trônaient, entre autres, deux bergères Avisse et un bureau Saunier, qu'il affectionnait particulièrement.

    Ce fin connaisseur y disposa sa collection de tableaux impressionnistes et modernes, époustouflante, qui fut dispersée chez Christie's à New York. Il l'agrémenta aussi d'un ensemble de mobilier 18ème, présenté aujourd'hui, auquel même les néophytes, tels que moi-même, ne pouvaient rester insensible. Comment oublier certains chefs d'oeuvres tel que la paire de flambeaux d'époque Louis XV reposant sur des futs torsadés et ajourés, montés de fleurs de porcelaine, contrastant avec une élégante table d'époque Louis XVI attribuée à Weisweiler et d'une grande sobriété. C'est entre autre sur les conseils du grand orfèvre et antiquaire Jacques Helft, devenu son ami, que notre collectionneur éclairé constitua cet exceptionnel ensemble, notamment au fil de ses voyages à New York dès 1946. Dans ces murs se réalisèrent les plus belles transactions dans le monde de la joaillerie de l'époque, très probablement inspirée par la beauté, l'intimité des lieux et le mobilier extraordinaire qui les entourait.

    Christie's a aujourd'hui l'honneur de disperser cette collection au feu des enchères, au bonheur de ceux qui l'ont connue mais aussi, j'en suis sûr, de ceux qui la découvriront.

    François Curiel, Président de Christie's Europe
    Novembre 2008.


    During my school holidays, as a teenager, my father, a jewellery and silver dealer in Paris, would often ask me to join him on his regular visits to other professionals in Antwerp, Geneva, London and New York. Switzerland was always my favourite destination, as nothing would impress me more than when we headed to chêne Bougeries, just outside Geneva, to meet one of the leading figures in the jewellery world.

    This "Grand Amateur Européen", whose collection is presented here, would welcome us in his beautiful estate, where we would meet other mythical figures, such as Jacques Arpels; Gérard Boucheron and his son Alain; Giorgio Bulgari and his sons, Gianni, Paolo and Nicola; Roberto Cusi of Milan; René Kern of Dusseldorf; the stone-buyers for Cartier, Neiman-Marcus or Winston; and even the dealers Marcel Rubel in Paris, Irving Nelkin in New York and Sidney de Young in Boston, just to mention a few. Europeans, Americans, Chinese, Ceylonese... everyone would wait in turn to select the most beautiful coloured stones and the rarest of diamonds.

    The "Grand Ameteur Européen" was a true legend in the world of gems. And while his associates were based in Rue du Marché in Geneva, Rue Lafayette in Paris, Hatton Garden in London, or on 47th Street in New York, he would receive us in the privacy of his home, away from the hustle and bustle of the city, under the stunning wisteria, which had become quite famous among those who knew him. On days of bad weather or in winter, we would move into the living room or salon, around a desk by Saunier, complemented by two Avisse "bergères", of which he was particularly fond.

    The salon was also memorable for its breathtaking collection of impressionist and modern paintings, which was recently auctioned at Christie's in New York. This great connoisseur added a stunning selection of 18th century furniture, which even novices such as myself could not but admire. It is impossible to forget certain masterpeices, such as a pair of Louis XV ormolu candlesticks with peirced stems, decorated with porcelain flowers, which were interestingly displayed with an elegant Louis XVI table, attributed to Weisweiler. The eye and advise of antique dealer Jacques Helft, amongst others, led our enlightend collector to build up this exceptional ensemble, most notably during his numerous visits to New York as of 1946. The most important jewellery transactions of the time took place within these walls, quite possibly inspired by the beauty and intimacy of the place, with its extraordinary furniture and works of art.

    It is an honour for Christie's to now offer this collection at auction, to the delight of those who knew it but also, I am sure, of those who will discover it for the first time.

    François Curiel
    Chairman of Christie's Europe. December 2008


    Post Lot Text

    A BRONZE GROUP OF VENUS, PROBABLY SOUTH GERMAN, EARLY 17TH CENTURY