• Arts Décoratifs du XXème Siècl auction at Christies

    Sale 5582

    Arts Décoratifs du XXème Siècle et Design

    26 November 2009, Paris

  • Lot 1

    EMILE-JACQUES RUHLMANN (1879-1933)

    PORTES DU HALL D'ENTREE, 1925

    Price Realised  

    EMILE-JACQUES RUHLMANN (1879-1933)
    PORTES DU HALL D'ENTREE, 1925
    En palissandre des Indes et acajou d'Afrique, comprenant :
    - la porte d'entrée, encadrée par un triple chambranle à gradins légèrement bombés, agrémentée d'une poignée de tirage cannelée en bronze doré, le revers de la porte centré d'une prise boule godronnée en bronze doré, montée sur une plaque circulaire au pourtour cannelé ; les charnières cannelées en bronze
    - trois autres portes de communication avec l'appartement : deux accompagnées d'une double poignée en bronze argenté à motif de bandeau en ressaut finissant en enroulement au revers, la troisième munie d'une double poignée cannelée ; les charnières de section octogonale, cannelées, en bronze argenté ; le revers de chaque porte respectivement en chêne peint, bois laqué blanc et tapissé d'un tissu rayé
    La porte d'entrée : 234 x 90 cm. (92 1/8 x 35½ in.) ; avec son encadrement : 234 x 160 cm. (92 1/8 x 63 in.)
    La porte avec revers en chêne peint : 231 x 94 cm. (90 7/8 x 37 in.) La porte avec revers en bois laqué blanc : 209 x 70 cm. (82¼ x 27½ in.)
    La porte avec revers tapissé : 211 x 70 cm. (83 1/8 x 27½ in.) (4)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Cf. : Ruhlmann - Genius of Art Deco, exposition itinérante, Paris/New York/Montréal, du 15 novembre 2001 au 12 décembre 2004, catalogue d'exposition, éditions Somogy, Paris, 2004, p. 313 pour le dessin de la poignée de la porte principale

    La poignée circulaire de la porte principale référencée sous le numéro 3906 (Ancien Référencier) dans les archives Ruhlmann, conservées au Musée des Années Trente, Boulogne Billancourt

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Appartement de Lord Rothermere, 154 avenue des Champs-Elysées, Paris, 1925.
    Collection privée.


    Pre-Lot Text

    EMILE-JACQUES RUHLMANN POUR LORD ROTHERMERE

    Lorsque Lord Rothemere décide de réaménager un grand appartement parisien sur les Champs Elyses, au milieu des années 1920, il choisit le plus célèbre ensemblier-décorateur de son temps - Emile-Jacques Ruhlmann. Quoi de plus approprié pour ce distingué entrepreneur britannique que d'adopter la vision, les talents et le prestige de la personnalité la plus admirée en la matière et dont le triomphe lors de l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes vient de proclamer de façon définitive le renouveau des arts décoratifs en France.
    Emile-Jacques Ruhlmann bâtira sa réputation sur une esthétique sophistiquée tout à la fois somptueuse et moderne. Utilisant des matériaux luxueux et un savoir faire au plus haut niveau, il sera toujours attentif et respectueux de la grande tradition de l'ébénisterie et du style français, tout en développant une facture personnelle très singulière. Les aménagements intérieurs présents ici en sont le témoignage tant par leur clarté formelle que par l'équilibre parfait des proportions.

    Il crée pour Lord Rothermere un magnifique Grand Salon habillé de boiseries et organisé autour de hautes colonnes cylindriques groupées par paires, qui font écho à l'architecture de la cheminée de marbre. L'attention de Ruhlmann aux détails se retrouve à travers tout l'appartement : dans l'élégant hall d'entrée au mobilier souligné de poignées, charnières et attaches aux lignes pures et discrètes, dans les appliques et luminaires en bronze et albâtre, dans le travail du métal, dans les portes et vitres en verre gravé qui rappellent ses motifs pour les revêtements en soie, et bien sûr dans le glamour, propre l'Art Déco, de la spectaculaire salle de bains en marbre.

    Harold Sidney Harmsworth, 1er vicomte Rothermere (1868-1940) est un patron de presse anglais qui connaîtra un très grand succès. Propriétaire de l'Associated Newspapers Ltd, il est reconnu pour avoir initié le journalisme populaire. Il développera avec un instinct commercial très sûr le Daily Mirror et le Daily Mail - en 1922 le Mirror sera tiré à trois millions d'exemplaires. Anobli en 1914, il participe au gouvernement durant la Première Guerre Mondiale et est fait vicomte en 1919.

    Son appartement situé en haut des Champs Elyses, du côté nord, bénéficiait d'une belle vue sur l'Arc de Triomphe. Nous avons déjà eu le plaisir d'adjuger en 2007, ce que nos recherches nous ont permis de considrer comme étant la seconde salle à manger exécute par Ruhlmann pour l'appartement parisien de Lord Rothermere en 1928 (27 novembre, lot 317). Elle venait remplacer un premier modèle datant de la mise en place d'origine. Crée initialement pour monsieur Berger, elle sera déclinée ici en laque rouge et illustrée in situ dans un article de Henri Clouzot paru dans l'Illustration le 30 juin 1928 (cf. ill.). Les photos d'époque nous permettent de suivre l'évolution du mobilier dans ce même décor de boiserie présent en vente ici sous le lot 4.


    EMILE-JACQUES RUHLMANN FOR LORD ROTHERMERE

    When, in the mid 1920s, Lord Rothermere set about refurbishing a grand apartment on the Champs Elysées in Paris, he turned to the most prominent designer-decorator of the era - Emile-Jacques Ruhlmann. What could be more appropriate for the distinguished British entrepreneur than to enlist the vision, skills and prestige of the most lauded figure in the field, whose triumph at the Paris Exposition Internationale of 1925 had emphatically proclaimed the renewed ascendancy of the decorative arts in France.

    Emile-Jacques Ruhlmann (1879-1933) had made his reputation through a sophisticated visual language that managed to feel at once sumptuous and modern; he used rich materials and pursued the highest craft standards, was always conscious of and respectful towards the glorious traditions of French ébénisterie and style. Yet his touch was personal and distinctive, and even in his most prestigious projects - such as the present rooms - he valued clarity of form and a faultless balance in proportions.

    For Lord Rothermere he created most notably a handsome wood-panelled Grand Salon, articulated around pairs of columns, these cylindrical forms echoed in the architecture of the marble fireplace. Elsewhere in the apartment we discover Ruhlmann's eye for detail - in the elegant entrance lobby with its bronze door furniture and sleek and discreet fittings; in wall and ceiling lights of bronze and alabaster; in metalwork; in etched glass that replicated patterns we recognise from his designs for silks; and of course in the Art Deco glamour of the spectacular marble bathroom.

    Harold Sidney Harmsworth, 1st Viscount Rothermere (1868-1940) was a highly successful British newspaper proprietor. Owner of Associated Newspapers Ltd, he is acknowledged for his pioneering of popular journalism. He developed the Daily Mirror and the Daily Mail with considerable flair and commercial success - by 1922 the Mirror enjoyed a circulation of three million. Raised to the peerage in 1914, he served in the government in World War I and was elevated to Viscount Rothermere in 1919.

    His Paris apartment was situated near the top of the Champs Elyses, on the North side, with a fine view of the Arc de Triomphe. Attention was drawn to this interior with the sale in these rooms of a dining room suite created in 1928 by Ruhlmann for Lord Rothermere (27 November, lot 317). The magnificent table and chairs replaced an earlier set installed during the initial furnishings of the apartment. The model, first created for a M. Berger, was now executed in red lacquer and featured in situ in an article by Henri Clouzot in L'Illustration (30 June 1928) (see fig.). Period photographs allow us to observe the evolution in the furnishings within the wood panels and columns of this salon, presented as lot 4 in this catalogue.


    Literature

    Florence Camard, Ruhlmann, éditions du regard, Paris, 1983, p. 172 pour la porte d'entrée.


    Post Lot Text

    A SET OF FOUR INDIAN ROSEWOOD AND AFRICAN MAHOGANY ENTRANCE HALL DOORS WITH SILVERED AND GILT BRONZE FITTINGS BY EMILE-JACQUES RUHLMANN, 1925