• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5489

    Important Mobilier et Objets d'Art, Orfèvrerie et Céramiques Européennes, dont cinq chefs-d'oeuvre de la Collection Qizilbash.

    19 December 2007, Paris

  • Lot 325

    GUERIDON PORTE LUMIERE DE STYLE LOUIS XVI

    SIGNE PAS HENRI DASSON D'APRES UN MODELE D'ADAM WEISWEILER

    Price Realised  

    GUERIDON PORTE LUMIERE DE STYLE LOUIS XVI
    SIGNE PAS HENRI DASSON D'APRES UN MODELE D'ADAM WEISWEILER
    En placage de loupe d'amboine et bronze ciselé et doré, dessus de brocatelle d'Espagne ceint d'une astragale, reposant sur trois double montants réunis par une tablette d'entrejambe terminée par trois pieds cambrés, l'astragale signée HD
    Hauteur: 75,5 cm. (29¾ in.), Diamètre: 26,5 cm. (10½ in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Ce guéridon, et plus particulièrement les montants simulant le bambou, est tout à fait représentatif du goût exotique mis à la mode sous Louis XVI par quelques arbitres des élégances tels que madame du Barry. Celle-ci offrit en effet au duc de Brissac un guéridon dont la description se rapproche beaucoup du présent lot et qui fut livré par les marchands-merciers Lignereux et Daguerre en 1791. Dans l'inventaire après décès de Daguerre, est mentionné:
    "Une petite table ronde forme de guéridon en racine de bois d'acajou poli sur trois pieds doubles en bronze doré façon de bambous avec entrejambe à tablettes et camé de porcelaine ornant la tablette supérieur prisée trois cent francs, cy....300 (P. Lemonnier, Weisweiler, Paris, 1983, p. 162).

    Un dessin préparatoire de ce modèle est conservé au musée des Art Décoratifs (illustré dans P. Lemonnier, Weisweiler, pp. 97, 90) et pourrait être de la main de Daguerre. D'autres exemples connus de ce modèle (une vingtaine à ce jour) étant estampillés par Weisweiler, on peut supposer que ce modèle a été exclusivement conçu par Weisweiler et vendu par Daguerre. Engagés dans une étroite collaboration, ce dernier fournit à Weisweiler nombre des plus importants clients de la noblesse française et étrangère, ainsi que les familles royales de France, de Russie et de Naples et le futur roi George IV. Weisweiler resta actif jusqu'en 1809 et ses liens avec Daguerre lui permirent de continuer à travailler et d'exporter sa production, lui évitant ainsi la faillite qui toucha beaucoup de ses confrères à la Révolution.

    Les guéridons de ce modèle étaient le plus souvent décorés de plaques de porcelaine ou de biscuit sur le plateau. On peut cependant citer des exemples présentant des similitudes mis en vente ces dernières années: - un guéridon en placage de loupe de thuya, le plateau orné de plaques de porcelaine représentant les signes du Zodiaque, Collection Roberto Polo, vente Sotheby's-Ader Paris, le 7 novembre 1991, lot 134,
    - un guéridon de dimensions semblables, le plateau en placage de loupe muni d'un médaillon en bronze doré, vente Christie's Monaco, le 15 juin 1997, lot 174,
    - un guéridon en placage de thuya, le plateau orné d'un médaillon en porcelaine de Sèvres à l'imitation de Wedgwood, sans plateau d'entrejambe, vente Paris, hôtel Drouot, le 3 décembre 2001, lot 300,
    - un guéridon de plus grandes dimensions, le plateau en acajou et muni d'un plateau d'entrejambe en coupelle similaire au présent lot, vente Christie's New York, le 26 octobre 2001, lot 75.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Post Lot Text

    A LOUIS XVI STYLE ORMOLU AND BURR-WALNUT GUERIDON PORTE-LUMIERE BY HENRI DASSON AFTER A MODEL BY ADAM WEISWEILER