• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5551

    Exceptionnel ensemble de Mobilier et Objets d'Art du XVIIIème siècle

    19 December 2007, Paris

  • Lot 762

    IMPORTANTE PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XVI

    ESTAMPILLE DE CLAUDE CHEVIGNY

    Price Realised  

    IMPORTANTE PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XVI
    ESTAMPILLE DE CLAUDE CHEVIGNY
    En bois sculpté et doré, le dossier surmonté d'une couronne de laurier nouée et de graines aux extrêmités, à motif de rosaces dans un entrelacs et d'une frise de culots, les accotoirs terminés par une grecque et une rosace dans une réserve, la ceinture ornée de coeurs et feuillage en frise, reposant sur des pieds à cannelures torses surmontés de feuilles d'acanthe, estampillés C.CHEVIGNY, numérotés à l'encre "40709" et "sel 262", garniture de soie brodée endommagée
    Hauteur: 102 cm. (40 in.), Largeur: 66 cm. (26 in.), Profondeur: 72 cm. (28½ in.)
    Claude Chevigny, reçu maître en 1768 (2)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Les proportions imposantes, le dessin architecturé, la grande qualité d'exécution de ces fauteuils en font de véritables sièges d'apparat derrière lesquels se cache sans doute un commanditaire de renom. L'intervention d'un marchand-mercier faisant réaliser ces sièges à partir des dessins d'un architecte ornemaniste est également fort probable tant le propos est ici accompli.

    Datable des années 1785-1788, ces sièges sont ornés de motifs sculptés se retrouvant sur plusieurs ensembles livrés par Jacob à cette époque.
    Parmi les sièges comparables citons le mobilier réalisé par Georges Jacob, livré vers 1787-88 au prince de Galles, futur Georges IV, pour Carlton House, par l'intermédiare du marchand-mercier Daguerre. Un fauteuil de cet ensemble, aujourd'hui conservé pour l' essentiel dans les collections royales anglaises, à Windsor Castle et Buckingham Palace, fit partie de la collection de Jacques et Henriette Schumann, vente Christie's Paris, le 30 septembre 2003, lot 469 (Eur 690.250). Entièrement sculpté de rosaces dans des entrelacs, le dossier surmonté d'une couronne florale nouée, les pieds ornés de feuilles d'acanthe, canaux et frises de perles, il présente le même degré de raffinement dans l'exécution tout en conservant cette même forte présence.

    La frise de coeurs est elle plus originale. Cependant elle apparaît sur des oeuvres livrées au Garde-Meuble de la Couronne par Jacob, Boulard et Sené ces mêmes années. En référence citons: la bergère livrée pour Marie-Antoinette à Saint-Cloud en 1787 par Sené (illustrée dans D. Meyer, Le mobilier de Versailles, Tome I, Editions Faton, Dijon, 2002, p. 42) ; le lit pour la chambre des bains de Louis XVI à Compiègne, en 1785 par Boulard (ibid, p. 250) ; le mobilier de la chambre à coucher du petit appartement de Marie-Antoinette à Versailles vers 1788, par Jacob (ibid, p. 284).

    Un ensemble de trois fauteuils identiques estampillés de Chevigny est conservé au Metropolitan Museum de New York, don de Mrs C. Foy, née Chrysler (1902-1957) ; voir illustration ci-dessous.


    Claude Chevigny, reçu maître dans les dernières années du règne de Louis XV, s'illustra dans la création de modèles néoclassiques, selon le nouveau goût grec, goût qui caractérisa son illustre clientèle.

    Parmi celle-ci retenons, le duc de Choiseul pour son château de Chanteloup, la famille de Montmorency pour leur château de Modave en Belgique ou encore le marquis de Paulmy. Chevigny réalisa notamment un imposant salon néoclassique pour la famille Choiseul-Praslin, célèbre en son temps pour son goût avant-gardiste et l'esthétique néoclassique régnant dans ses salons.


    Provenant de chez Seligmann & Cie, il est tentant de supposer que ces chefs d'oeuvres de l'art du siège aient pu faire partie des collections de Richard Wallace que Jacques Seligmann racheta en bloc en 1916 avant de les disperser auprès de ses clients européens et américains.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Acquis auprès de la galerie Seligmann et Cie. par M. René Smadja.


    Post Lot Text

    AN IMPORTANT PAIR OF LOUIS XVI FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS, STAMPED BY CLAUDE CHEVIGNY