• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5489

    Important Mobilier et Objets d'Art, Orfèvrerie et Céramiques Européennes, dont cinq chefs-d'oeuvre de la Collection Qizilbash.

    19 December 2007, Paris

  • Lot 312

    PLATEAU EN SCAGLIOLE D'EPOQUE ROCOCO, TRAVAIL ITALIEN

    MONTE EN TABLE BASSE PAR VICTOR GRANDPIERRE

    Price Realised  

    Estimate

    PLATEAU EN SCAGLIOLE D'EPOQUE ROCOCO, TRAVAIL ITALIEN
    MONTE EN TABLE BASSE PAR VICTOR GRANDPIERRE
    En scagliole polychrome, centré d'un cartouche à décor d'une scène de chasse à l'éléphant dans un encadrement de rinceaux feuillagés et de fleurs, les écoinçons ornés d'animaux, le piétement en métal poli et doré réuni par une entretoise, monté en table basse
    Hauteur: 51 cm. (20 in.); Largeur: 102 cm. (40 1/8 in.); Profondeur: 61 cm. (24 in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    L'art de la scagliole jusque là essentiellement réservé au domaine religieux, connaît un nouvel essor en Italie au dix-huitième siècle en s'inspirant des modèles picturaux et notamment des peintures de paysages. La répartition du décor laisse penser que ce plateau était dès l'origine un dessus de table tel que l'on pouvait en trouver en Toscane à cette époque. Ces plateaux étaient destinés en grande partie aux voyageurs anglais ou français de passage à Florence sur leur route du Grand Tour.

    La scène de chasse à l'éléphant de notre plateau est comparable stylistiquement à un plateau attribué à Don Pietro Belloni illustrant deux scènes de chasses dont une à l'autruche (illustré dans A. M. Massinelli, Scagliola l'Arte della Pietra de Luna, Rome, Editalia, p. 3, fig. 21). Ces scènes s'inspirent des gravures de Philipp Galle d'après les dessins de Joannes Stradano.

    Une table basse proche de la nôtre, présentant elle aussi un plateau en scagliole, reposant sur un montant identique créé par Victor Grandpierre, fut vendu par Christie's Paris, collection de Maître et Madame Michard Pellissier, le 27 juin 20007, lot 72 (98 000 Euros).

    Victor Grandpierre, Prince des décorateurs

    Aujourd'hui pratiquement oublié, tant est éphémère le travail de décorateur, Victor Grandpierre fut sans doute l'architecte d'intérieur le plus subtil de l'après-guerre. C'est lui qui transforma en 1946 un ravissant immeuble de l'avenue Montaigne en maison de couture pour Christian Dior en lui donnant un style Louis XVI - 1910, à la manière de Helleu. Les gris et le blanc deviennent alors le symbole de la maison.
    Devenu décorateur du tout Paris, on ne compte plus ceux qui firent appel à son talent, d'Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, à Aristote Onassis et Maria Callas (pour qui Victor Grandpierre fournit une table basse comparable à la nôtre), du Baron et de la Baronne Elie de Rothschild au duc de Cadaval à Maître Jean Michard Pelissier.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Acquis par la propriétaire actuelle dans les années 1950 auprès de Victor Grandpierre.


    Post Lot Text

    A ROCOCO SCAGLIOLE TOP, ITALIAN, THE SUPPORT BY VICTOR GRANDPIERRE