• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5538

    Important Mobilier et Objets d'Art, Céramiques Européennes et Orfèvrerie dont la collection d'un grand amateur européen

    16 December 2008, Paris

  • Lot 109

    SECRETAIRE A ABATTANT D'EPOQUE LOUIS XVI

    ESTAMPILLE DE NICOLAS PETIT, VERS 1775

    Price Realised  

    Estimate

    SECRETAIRE A ABATTANT D'EPOQUE LOUIS XVI
    ESTAMPILLE DE NICOLAS PETIT, VERS 1775
    En placage d'amarante, bois de rose, sycomore et marqueterie de scènes de genre dans un paysage animé d'architectures à l'antique sur fond de bois teinté, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre brèche d'Alep ouvrant par un tiroir, un abattant, l'intérieur muni de quatre casiers et six tiroirs, la partie basse à deux vantaux, dissimulant deux tiroirs et un coffre, estampillé N. PETIT à gauche
    Hauteur: 129,5 cm. (51 in.), Largeur : 79,5 cm. (31¼ in.), Profondeur: 37,5 cm. (14¼ in.)
    Nicolas Petit, reçu maître en 1761


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Ce secrétaire à abattant estampillé de Petit est à rapprocher d'un secrétaire à pans coupés par Petit pareillement décoré de scènes galantes et scènes exotiques insérées dans un décor de marqueterie au paysage animé d'architectures à l'antique, d'après Boucher (illustré dans A. Droguet, Nicolas Petit, 1732-1791, Paris, 2001, p. 81). Citons encore un autre secrétaire présentant le même contraste prononcé entre l'aspect clair du bois de rose et la teinte nettement plus foncée de l'amarante, ornés de bronzes identiques aux pieds (illustré dans P. Kjellberg, Le Mobilier Français du XVIIIè Siècle, Paris, 1998, p.649) ou encore un secrétaire-à-abattant par Petit en placage de bois de rose, amarante et satiné, passé en vente chez Christie's New York, 'Vente Partridge', le 17 mai 2006, lot 105 (28.800 dollars).

    Le présent lot est par ailleurs à rapprocher d'un secrétaire estampillé d'André-Louis Gilbert (1746-1809, reçu maître en 1774) et de Léonard Boudin (1735-1807, reçu maître en 1761), probablement en sa qualité de marchand-ébéniste, qui présente tout comme notre lot un décor de marqueterie au paysage animé d'architectures à l'antique, éléments décoratifs que l'on retrouve d'ailleurs sur un certain nombre des pièces exécutées par Gilbert (ill. bid, pp.358-9). Ce rapprochement entre les productions de Gilbert et de Petit peut en effet s'expliquer par la collaboration de ces deux ébénistes avec Boudin, lui-même devenu marchand-ébéniste en 1775. Ce dernier travaille de façon régulière avec d'autres ébénistes célèbres tels que Charles Topino et Pierre Denizot, laquelle collaboration expliquerait la présence sur un certain nombre de meubles, de son estampille aux cotés de celles des ébénistes mentionnés plus haut qu'il emploie.
    Ebéniste prolifique, Petit est installé comme bon nombre de ses confrères rue du faubourg Saint-Antoine. A sa mort, on recense non moins de 703 pièces dans son atelier, celles-ci offrant une gamme plus que représentative de la diversité de sa production. Ces pièces comprennent aussi bien de petits meubles simples et modestes, telle une petite chiffonnière estimée alors à moins de 5 livres, que des meubles bien plus élaborés comme un secrétaire à cylindre évalué alors à 900 livres.
    Il semblerait que Petit affectionne tout particulièrement les secrétaires à abattant, dont l'inventaire établi à sa mort en compte plus de cinquante exemplaires.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Acquis dans les années 1950, puis par descendance jusqu'au propriétaire actuel


    Post Lot Text

    A LOUIS XVI ORMOLU MOUNTED MARQUETRY SECRETAIRE, STAMPED BY NICOLAS PETIT, CIRCA 1775