• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5570

    Important Mobilier, Sculpture et Objets d'Art, Céramiques Européennes et Orfèvrerie

    24 June 2009, Paris

  • Lot 203

    TAPISSERIE DE LA MANUFACTURE DE BRUXELLES, VERS 1575

    D'APRES UN DESSIN DE MICHEL COXCIE

    Price Realised  

    TAPISSERIE DE LA MANUFACTURE DE BRUXELLES, VERS 1575
    D'APRES UN DESSIN DE MICHEL COXCIE
    Représentant Le Détournement de l'Euphrate, trois hommes debout, avec le roi et ses suivants au premier plan et les laboureurs en arrière-plan détournant l'Euphrate, la bordure portant deux cartouches en partie inférieur inscrits IVSTICIA RECTA AMITIA ET ODIO EVAGNAT ETPONDERATA LIBERALIS REGNUM FIMITER SERVAT
    406 x 303 cm. (159¾ x 119 in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    HISTOIRE DE LA SERIE
    La tapisserie fait partie d'une série représentant L'Histoire de Cyrus le Grand. Deux séries relativement proches se trouvent dans la collection de la famille royale espagnole au Palais de Aranjuez (P. Junquera de Vega and C. Herrero Carretero, Catalogo de Tapices del Patrimonio Nacional, Madrid, 1986, vol. I, cats. 39 and 40, pp. 279 - 296, inclu p. 287). La première paire, probablement l'editio princep tissée entre 1555 et 1559, porte les signatures des lissiers Jan van Tieghem et Frans Ghieteels. La série comprenait douze panneaux et plusieurs suites ont été produites au siècle suivant par différents lissiers jusqu'à ce dessin légèrement modifié.

    LE DETOURNEMENT DE L'EUPHRATE
    Cyrus (circa 585 - circa 529 B.C.), considéré comme le père des Perses, était le petit-fils de Astyage, roi des Mèdes. Celui-ci rêva que le bébé le renverserait un jour, il ordonna donc sa mort mais Cyrus fut secouru par des bergers. Astyage retrouva l'enfant à dix ans mais le laissa en vie à cause de ses qualités hors du commun. Mais Cyrus plus âgé se révolta contre son grand-père qui se mit à combattre les rebelles. Cependant, l'armée d' Astyage l'abandonna et se rendit à Cyrus en 550 av. J.C.. Dès lors, il conquit de grands espaces tels la Mésopotamie, la Syrie et la Palestine et Babylone. Cyrus se présenta devant cette dernière qu'il juge imprenable de vive force. Il détourne le cours de l'Euphrate et entre dans la ville par le lit du fleuve mis à sec.

    MICHEL COXCIE
    Cette tapisserie appartient à la série représentant L'Histoire de Cyrus le Grand, qui a été dessiné par le " Raphael Flamand " Michel Coxcie (mort en 1592). Coxie était un élève de Bernard van Orley (mort en 1541) et vécut en Italie probablement de 1530 à 1539. Après un court séjour à Mechelen, il s'installa à Bruxelles et devint le dessinateur officiel des tapisseries de la ville de Bruxelles. Par la suite, il fut aussi le peintre de cour de Marie de Hongrie, Marguerite de Parme et de Philippe II.
    Malheureusement, il n'y a pas de documents démontrant un lien entre Coxcie et une série de tapisseries existantes. Cependant, la comparaison stylistique de travaux sur d'autres médias nous permet l'attribution à Coxcie de plusieurs séries de grande importance, confirmant ainsi son importance dans le dessin de tapisserie flamande de la moitié du XVIème siècle.

    TAPISSERIES COMPARABLES
    L'unique autre tissage de ce sujet par Tieghem du XVIème, outre la série espagnole, était pour le Comte de Hessen-Kassel en 1570-1573 (aujourd'hui perdu). Cependant, des bordures d'un dessin très proche se retrouvent sur une série illustrant L'Histoire de Jacob qui est signé par Tieghem (L. von Wilckens, Drei unbekannte Jakobsteppiche aus der Manufaktur des Jan van Tiegen, Miscellanea Jozef Duverger, Gent, 1968, vol. II, pp. 779 - 786).

    Une suite de quatre tapisseries de ce dessin par Jan van Tieghem de la propriété de Lord Wantage, Locking House, et par descendance à la comtesse de Clanwilliam, a été vendue à Londres par Christie's le 8 novembre 1979, sous le lot 150. Une autre série de quatre se trouve dans la collection du Marquis de Bath à Longleat House dans le Warminster. Une tapisserie avec des bordures similaires présentant Cyrus rencontrant Artémis, probablement tirée de la mme série, issue de la collection du comte de Poulett, à Hinton House dans le Somerset, a été vendue par Sotheby's à Londres le 1 novembre 1968, lot 2.

    (T. Campbell, Tapestry in the Renaissance, Art and Magnificence, New York, 2002, pp. 394 - 401; K. Brosens, European Tapestries in the Art Institute of Chicago, Chicago, 2008, pp. 166 - 171)

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Vente anonyme, Sotheby's, Londres, 30 novembre 1990, lot 25


    Literature

    K. Brosens, European Tapestries in the Art Institute of Chicago, Chicago, 2008, p. 170 et 173.


    Post Lot Text

    A BRUSSELS TAPESTRY, CIRCA 1575, AFTER A DESIGN BY MICHEL COXCIE