• Christies auction house James Christie logo

    Sale 1209

    Collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé

    23 - 25 February 2009, Paris

  • Lot 120

    IMPORTANTE BOITE A PORTRAIT DE LOUIS XIV

    LA MINIATURE PAR JEAN I PETITOT (1607-1691), LA MONTURE PROBABLEMENT PAR PIERRE OU LAURENT LE TESSIER DE MONTARSY, VERS 1680

    Price Realised  

    IMPORTANTE BOITE A PORTRAIT DE LOUIS XIV
    LA MINIATURE PAR JEAN I PETITOT (1607-1691), LA MONTURE PROBABLEMENT PAR PIERRE OU LAURENT LE TESSIER DE MONTARSY, VERS 1680
    La miniature ovale avec portrait de Louis XIV en armure de parade portant le cordon de l'ordre du Saint-Esprit, la monture ovale formée de dix diamants taillés en rose et de quarante petits diamants, surmontée d'une couronne de cinq diamants à neuf facettes et vingt-trois petits diamants, le revers émaillé du chiffre royal et de rinceaux feuillagés roses et noirs sur un fond blanc
    Hauteur: 72 mm. (2 7/8 in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    La miniature reprend un portrait du souverain par Claude Lefèvre (1632-1675), gravé par Nicolas Pitau (1633/1634-1670) en 1670 (une version est conservée au Museum of Art de la Nouvelle-Orléans).
    Ces boîtes à portrait étaient à l'origine conçues avec des coffrets pour être offertes comme cadeaux diplomatiques, tout au long du règne de Louis XIV. Plus de trois cents sont ainsi répertoriées dans les registres des Présents du Roi, mais peu ont survécu. Une boîte similaire, sans diamant et avec un portrait différent, est conservée au Gemeente Museum de La Haye (inv. n. ODv.1-1929). Elle avait été offerte à Antoine Heinsius, Grand Pensionnaire de Hollande, lors de sa visite en France à l'occasion des funérailles de la reine Marie-Thérèse en 1683.
    Seules trois boîtes avec notre portrait sont actuellement recensées et notre exemplaire est "la plus complète" (voir M. Bimbenet-Privat, op.cit., p. 88).

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Vente Christie's Londres, 16 décembre 1997, lot 171.
    Galerie Lavender, Londres.
    Galerie J. Kugel, Paris.


    Literature

    M. Bimbenet-Privat, "Les pierreries de Louis XIV, objets de collection et instruments politiques", dans Mémoires et documents de l'Ecole des chartes, 69, Etudes sur l'ancienne France offertes en hommage à Michel Antoine, Paris, 2003, p.88, illustr. pp. 90-91, fig. 3 et 4.
    M. Bimbenet-Privat, Les orfèvres et l'orfèvrerie de Paris au XVIIème siècle, tome II, Paris, 2002, première de couverture et pp. 494-495, fig. 185.


    Exhibited

    Diamants. Au coeur de la Terre, au coeur des Etoiles, au coeur du Pouvoir, Paris, Muséum national d'Histoire naturelle, 2001, illustr. p. 247.


    Post Lot Text

    AN IMPORTANT LOUIS XIV ROSE-CUT DIAMOND AND ENAMELLED GOLD-MOUNTED PRESENTATION MINIATURE
    THE PORTRAIT BY JEAN I PETITOT (1607-1691), THE MOUNTS PROBABLY BY PIERRE OR LAURENT LE TESSIER DE MONTARSY, CIRCA 1680
    The circular pendant with oval miniature of Louis XIV enclosed in large rose-cut diamonds with smaller stones at the outer edges, the reverse enamelled with Louis XIV's cypher, the crown-shaped openwork surmount decorated en suite and mounted in silver and gold.

    This miniature is inspired by a royal portrait by Claude Lefèvre and engraved by Nicolas Pitau in 1670, a copy of which is in the New Orleans Museum of Art.
    These miniatures, known in the 17th century as boîtes à portrait, originally came in outer cases and were intended as royal gifts during the reign of Louis XIV. Indeed, more than 300 examples are listed in the registre des Présents du Roi. A similar pendant with a different portrait, but the diamonds now missing, is exhibited in the Gemeente Museum of the Hague (inv. n. ODv.1-1929). It was given to Antonius Heinsius, Great Pensioner of Holland, when he came to France for the funeral of Queen Marie Thérèse in 1683.
    Only three boîtes with the portrait after Lefèvre are recorded of which the present example is the most complete. (See M. Bimbenet-Privat, op. cit)