• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5523

    Tableaux Anciens et du 19ème Siècle

    26 June 2008, Paris

  • Lot 7

    ATTRIBUE A GONCAL PERIS (ACTIF A VALENCE, DOCUMENTE ENTRE 1380 ET 1451)

    Pietà

    Price Realised  

    Estimate

    ATTRIBUE A GONCAL PERIS (ACTIF A VALENCE, DOCUMENTE ENTRE 1380 ET 1451)
    Pietà
    Tempera et or sur panneau, dans un cadre intégral
    48,1 x 34,6 cm. (19 x 13 5/8 in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Cette oeuvre, remarquable par son expressivité et la finesse de son exécution, est à placer dans les oeuvres importantes de l'Ecole de Valence du début du XVème siècle. Elle présente les caractéristiques principales des oeuvres que l'on regroupe couramment sous le nom de 'mouvement gothique international valencien', école notamment illustrée par le peintre Pedro Nicolau et ses disciples. On y retrouve en particulier la même souplesse et fluidité dans les plis des drapés, caractéristiques de ce mouvement, ainsi que la même manière de peindre les nimbes dorés, placés très hauts derrière les têtes et ornés de motifs découpés au poinçon, comme c'est le cas pour le nimbe de la Vierge dans le présent tableau.
    Probablement exécutée dans les années 1430, cette Pietà semble pouvoir être attribuée à Gonçal Peris. L'activité de ce dernier reste encore mal connue. Artiste s'inscrivant dans la lignée de Pedro Nicolau, et dont les premières réalisations sont fortement empreintes de l'influence de Marçal de Sas, son oeuvre fut redécouverte au début du XXème siècle par José Sanchis Sivera (La catedral de Valencia. Guia historica y artistica, Valence, 1909) et Luis Tramoyeres ('Los artesonados de la antigua casa de la ciudad de Valencia. Notas para la historia de la escultura decorativa en Espana', Archive de Arte Valenciano, Valence, 1917). Les deux auteurs mentionnaient alors l'existence de deux artistes distincts, du nom de Gonçal Peris et Gonçal Peris Saria, tous deux actifs à Valence au début du XVème siècle. Plus tard, Leandro de Saralegui considéra au contraire que ces deux noms recouvraient en fait un seul et même artiste ('De pintura valenciana medieval. Gonzalo Pérez', Archive de Arte Valenciano, Valence, 1957). Cette hypothèse fut admise jusqu'à ce que les recherches menées par Joan Aliaga Morell (Els Peris i la pintura valenciana medieval, Valence, 1996) aboutissent à nouveau à la conclusion que le corpus traditionnellement attribué à cet artiste recouvrait en fait les oeuvres de deux peintres successifs : le premier, Gonçal Peris, documenté comme étant l'auteur du Retable de saint Clément et sainte Marthe (cathédrale de Valence) exécuté en 1412 (il s'agit très probablement de l'artiste qui a réalisé la présente Pietà) et le second, Gonçal Peris de Sarria, à qui l'on attribue le Retable des Marti de Torres (Valence, Museo San Carlos, vers 1435-40). Au regard des connaissances dont nous disposons actuellement, cette théorie reste encore fréquemment admise, quoique sujette à discussion.
    Une attribution alternative à Jaime Mateu nous a également été suggérée. Cet artiste, actif à Valence, documenté entre 1402 et 1452, fut un collaborateur et l'héritier de Pedro Nicolau. Ses oeuvres furent souvent confondues avec celles de Gonçal Peris, avec lequel il collabora d'ailleurs à plusieurs reprises, et il est encore aujourd'hui difficile de distinguer précisément les deux. Les travaux menés par José Pitarch ont toutefois permis de repérer certains traits distinctifs du style de cet artiste, en particulier la manière de peindre les mains, aux doigts très effilés, qui n'est pas sans rappeler celle utilisée pour les mains du Christ dans la présente oeuvre.
    Nous remercions Monsieur Santiago Alcolea, directeur de l'Institut Amattler à Barcelone, de nous avoir aimablement donné son opinion sur cette oeuvre, sur la base de photographies.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Acquis par Charles Gillot (1853-1903) le 25 mai 1898 auprès de Stanislas Baron (1824-1908), 28 rue Grange-Batelière à Paris (200 francs) ; répertorié dans le livre de comptes de Charles Gillot le 23 mai 1898.
    Numéro 155 (localisé dans le salon) de l'inventaire après décès de la Collection Charles Gillot, daté du 11 avril 1903, puis par descendance aux propriétaires actuels.


    Pre-Lot Text

    ANCIENNE COLLECTION CHARLES GILLOT (LOTS 5-7)


    Post Lot Text

    PIETA, TEMPERA ON GOLD GROUND PANEL, IN AN INTEGRAL FRAME, ATTRIBUTED TO GONCAL PERIS

    Due to its expressiveness and the quality of its execution, this unrecorded panel belongs to the major works of the Valencian school of the early 15th century. It is characteristic of the international Valencian gothic school, led by the painter Pedro Nicolau. More specifically, the fluidity in the draperies, as well as the gilded nimbuses, which are located very high above the saint's heads and decorated with stamped motives, as is the Virgin's halo in the present picture, refer to Nicolau and his studio.
    Probably executed in the 1430s, this Pietà seems to be attributable to Gonçal Peris. A follower of Pedro Nicolau, he was also strongly influenced by Marçal de Sas. His work was rediscovered in the beginning of the 20th century by José Sanchis Sivera ('La catedral de Valencia. Guia historica y artistica', Valencia, 1909) and Luis Tramoyeres ('Los artesonados de la Antigua casa de la ciudad de Valencia. Notas para la historia de la escultura decorativa en Espana', Archive de Arte Valenciano, Valencia, 1917). Both authors mentioned two different artists, active in Valencia in the early 15th century, Gonçal Peris et Gonçal Peris Saria. Later, Leandro de Saralegui considered that there existed only one artist ('De pintura valenciana medieval. Gonzalo Pérez', Archive de Arte Valenciano, Valencia, 1957), which was refuted by Joan Aliaga Morell ('Els Peris i la pintura valenciana medieval', Valencia, 1996). Morell distinguished two painters: the former, Gonçal Peris, had painted the Altarpiece of saint Clement and saint Martha (Cathedral of Valencia) in 1412 (this artist is probably the author of our Pietà); to the latter, Gonçal Peris de Sarria, is attributed the Altarpiece des Marti de Torres (Valencia, Museo san Carlos, circa 1435-40). This theory is nowadays generally admitted, though still argued. Aother attribution to Jaime Mateu has been suggested. Mateu, documented in Valencia between 1402 and 1452, was a close follower and the heir of Pedro Nicolau. He was often mistaken with Gonçal Peris, an artist with whom he collaborated. Thanks to the work of José Pitarch, it is now possible to identify Mateu, i.e. in the long and thin fingers which recall that of the Christ in the present picture.
    We are grateful to Mr. Santiago Alcolea, director of the Instituto Amatller in Barcelona for giving his opinion on this picture on the basis of transparencies.