• Christies auction house James Christie logo

    Sale 13464

    Au temps de Gauguin : un ensemble d'oeuvres d'une collection privée européenne

    31 March 2016, Paris

  • Lot 104

    Charles Filiger (1863-1928)

    Berger au Pouldu ou Jeune breton aux sabots

    Price Realised  

    Estimate

    Charles Filiger (1863-1928)
    Berger au Pouldu ou Jeune breton aux sabots
    signé 'FILIGER' (en bas à gauche)
    gouache sur carton
    39.5 x 16.3 cm.
    Exécuté en 1894-95

    signed 'FILIGER' (lower left)
    gouache on board
    15 ½ x 6 3/8 in.
    Executed in 1894-95


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Cette œuvre sera incluse dans le catalogue raisonné de l’œuvre de Charles Filiger actuellement en préparation par André Cariou.

    Emile Bernard voit en Charles Filiger un disciple de Gauguin, dont l’art semble être la synthèse entre formes byzantines et art populaire breton. L’artiste, qui arrive à Pont-Aven en 1888 et séjourne au Pouldu, composa des gouaches représentant des scènes de la vie du Christ ainsi que des paysages bretons à l’instar de Berger au Pouldu. Si les contours géométriques de l’oeuvre ne sont pas sans rappeler la formation en arts décoratifs reçue par l’artiste, les zones de couleurs hachurées et cernées de noir manifestent quant à elles son intérêt pour le cloisonnisme et a fortiori son appartenance au groupe de Pont-Aven. L’approche géométrique de Filiger et ses fgures allongées et pensives au regard intériorisé illustrent par ailleurs l’infuence des primitifs italiens, très perceptible dans l’oeuvre de l’artiste. Son art, empreint de mysticisme, évoque à la fois l’icône et le vitrail, comme en témoigne cette oeuvre exemplaire.

    Emile Bernard viewed Charles Filiger as Gauguin’s premier disciple. For him, Filiger’s art was the perfect synthesis of byzantine forms with Breton popular imagery. The artist, who arrived in Pont-Aven in 1888, settled in Le Pouldu where he executed gouaches depicting Christ scenes as well as the surrounding countryside and local fgures. The geometric aspect of the sheet in the present work recalls the artist’s decorative art training, and the hatching within the colored zones with black contours demonstrate the artist’s interest in Cloisonnism. The fattening of the fgure within the landscape shows the infuence of the Italian Primitives, and visually the present work evokes the art of stained glass windows so omnipresent in Filiger’s personal style.

    Special Notice

    These lots have been imported from outside the EU for sale and placed under the Temporary Admission regime. Import VAT is payable at 5,5% on the hammer price. VAT at 20% will be added to the buyer’s premium but will not be shown separately on our invoice.


    Provenance

    Wladyslaw Slewinski, Paris (acquis auprès de l'artiste).
    Eugenia Schevzof Slewinska, Pont-Aven (par succession).
    Claude Le Grand, Paris (par descendance).
    Acquis auprès de celui-ci par la famille du propriétaire actuel, en 1965.


    Literature

    W. Jaworska, ‘Charles Filiger Malarz Szkoly Pont-Aven', in Biuletyn Historii Sztuki, Varsovie, 1965, p. 5 (illustré, fg. 1).
    W. Jaworska, Gauguin et l’Ecole de Pont-Aven, Neuchâtel et Paris, 1971, p. 161 (illustré en couleurs ; titré ‘Le vacher breton’).
    Gauguin und die Schule von Pont-Aven’, catalogue d’exposition, Museum Wurth, Künzelsau, 1977, p. 192, no. 73 (illustré, p. 193).
    G. Thomas, ‘Un certain Charles Filiger’, in L’OEil, avril 1982, p. 43 (illustré ; titré ‘Le vacher breton’).
    Hommage à Filliger’, in plaquette de l’exposition de la Maison du patrimoine, Plougastel-Daoulas, 1988, p. 14 (illustré ; titré ‘Garçon debout’).
    M. Jacob, Filiger l’inconnu, Paris, 1989, p. 89, no. 119 (illustré en couleurs).
    A. Terrasse, Pont-Aven, l’école buissonnière, Paris, 1993, p. 88 (illustré).
    ‘Gauguin et ses amis’, in Armen, Douarnenez, 1989, p. 89 (illustré; titré ‘Le vacher breton’).


    Exhibited

    Londres, Tate Gallery, Gauguin and the Pont-Aven Group, janvier-février 1966,p. 36, no. 143.
    Zurich, Kunsthaus, Pont-Aven : Gauguin und sein Kreis in der Bretagne, mars-avril 1966, no. 183.
    Tokyo, Bunkamura Museum of Art ; Kyoto, National Museum of Modern Art ; Hokkaido, Museum of Modern Art ; Mie, Prefectural Art Museum et Koriyama, City Museum of Art, Gauguin et l’École de Pont-Aven, avril-novembre 1993, no. 53 (illustré en couleurs, p. 71).
    Sydney, Art Gallery of New South Wales, Gauguin and the Pont-Aven School, mai-juillet 1994, no. 55 (illustré en couleurs, p. 83).
    Indianapolis, Museum of Art ; Baltimore, The Walters Art Gallery ; Montréal, Museum of Fine Arts ; Memphis, The Dixon Gallery and Gardens ; San Diego, Museum of Art ; Portland, Art Museum ; Boston, Museum of Fine Arts et Jérusalem, Musée d’Israël, Gauguin and the School of Pont-Aven, septembre 1994-janvier 1997, p. 101, no. 73 (illustré en couleurs ; titré ‘Standing breton boy’).