• Christies auction house James Christie logo

    Sale 1209

    Collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé

    23 - 25 February 2009, Paris

  • Lot 70

    ECOLE ALLEMANDE, DEBUT DU XVIEME SIECLE (ANCIENNEMENT "PIERRE DES MARES LE VIEUX")

    La Naissance de saint Jean-Baptiste; et La Décollation de saint Jean-Baptiste

    Price Realised  

    Estimate

    ECOLE ALLEMANDE, DEBUT DU XVIEME SIECLE (ANCIENNEMENT "PIERRE DES MARES LE VIEUX")
    La Naissance de saint Jean-Baptiste; et La Décollation de saint Jean-Baptiste
    huile sur panneau
    Le premier 114,2 X 61,5 cm. (45 x 24¼ in.); le second 115 x 64,5 cm., (45¼ x 25½ in.), une paire (2)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Ces tableaux sont à rapprocher d'un tryptique représentant une Crucifixion daté de 1517 et se trouvant aujourd'hui à la Pinacothèque de Munich. Il représente la vie de saint Maurice. Sur l'un des panneaux de cette oeuvre jadis éponyme, l'inscription 'DES MARES/PIERRE. 1517' est lisible sur l'ourlet de la robe de l'un des personnages.

    Max Friedländer a attribué la présente paire en 1907 à Pierre Des Mares en se fondant sur cette inscription; celle-ci correspondrait en fait au nom - à sonorité française - d'un commanditaire plutôt qu'à celui de l'artiste dont on ne connaît que très peu de choses. Actif à Cologne au début du XVIème siècle, il s'inscrivait étroitement dans la tradition picturale locale. Les panneaux de Munich comportent, comme dans la présente paire, une scène de décollation. Du même maître - et sur des panneaux de dimensions similaires aux nôtres -, on trouve dans la galerie des peintures du Stadtmuseum de Berlin (Gemâldegalerie) deux épisodes de la Vie de sainte Catherine - Sainte Catherine refusant de sacrifier aux Dieux et La Décapitation de sainte Catherine (fig.1 et 2).

    Tous ces panneaux sont très proches stylistiquement et iconographiquement. Ils seraient de toute évidence de la main d'un suiveur du jeune Maître de la Sainte Famille et tmoignent d'un style proche de celui du Maître des retables d'Aix-la-Chapelle, également actif à Cologne dans les années 1510/1520.

    Nous remercions M. Stephan Kemperdick pour son aide lors de la rédaction de cette notice.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    Baron van Brecken, Allemagne, acquis par
    Michael van Gelder, Uccle, Bruxelles, avant 1920.
    William van Gelder; Vente, Christie's, Londres, 14 mai 1971, lots 82 et 83 (invendus).
    Galerie Alain Tarica, Paris; d'où acquis en 1988 par
    Yves Saint Laurent et Pierre Bergé.


    Literature

    G. Ring, 'Pierre des Mares', in Jahrbuch für Kunstwissenschaft, 1924-1925, pp. 110-115, figs 11 et 12.
    F. Winckler, Thieme-Becker, Lexikon der Bildender Künstler, vol XXIV, Leipzig, 1930, p. 86.


    Post Lot Text

    German school, early 16th century, formerly identified as by Pierre Des Mares

    The birth and The beheading of Saint John the Baptist
    oil on panel, a pair

    Similar to a Crucifixion tryptich that dates from 1517 and is currently at the Pinakothek in Munich, these paintings depict the life of Saint Maurice. On one of the panels of this work, the inscription 'DES MARES/PIERRE.1517' can be seen on the hem of the robe worn by one of the figures.

    In 1907, Max Friedländer attributed this picture to Pierre Des Mares on the basis of the inscription; however, this French-sounding name most probably corresponds to the person who commissioned the work rather than the artist, of whom very little is known. Working in Cologne in the early sixteenth century, the artist was a close follower of the local pictorial tradition. Like the present pair, the panels in Munich include a scene of a beheading. Works by the same master using similar-sized panels include two episodes from the Life of Saint Catherine - Saint Catherine refusing to sacrifice to the gods and The beheading of Saint Catherine - Stadtmuseum (Gemäldegalerie) in Berlin (fig.1 and 2)

    All of these panels are very close in style and iconography. They are clearly the work of a follower of the young Master of the Holy Family and are akin to the style of the Master of the Aachen Altarpiece, who was working as an artist in Cologne during the 1510s and 1520s.

    We are grateful to Mr Stephan Kemperdick for his precious help in the preparation of the catalogue note.