• Christies auction house James Christie logo

    Sale 12609

    Art Impressionniste & Moderne

    31 March 2016, Paris

  • Lot 219

    Pierre-Auguste Renoir (1841-1919)

    Claude Renoir peintre

    Price Realised  

    Estimate

    Pierre-Auguste Renoir (1841-1919)
    Claude Renoir peintre
    avec le cachet 'Renoir.' (en bas à droite; Lugt 2137b)
    huile sur toile
    50.3 x 43.5 cm.
    Peint en 1910

    stamped 'Renoir.' (lower right; Lugt 2137b)
    oil on canvas
    19 ¾ x 17 1/8 in.
    Painted in 1910


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Cette œuvre sera incluse au catalogue critique de l'œuvre de Pierre-Auguste Renoir actuellement en préparation par l'Institut Wildenstein.

    Pierre-Auguste Renoir portait une grande afection aux enfants et aux adolescents, qu’il aimait représenter seul ou dans le cadre de plus grandes compositions. Claude Renoir peintre, dépeint son troisième fils, Claude, surnommé par ses parents Coco, à l’âge de 9 ans. Renoir, qui est à l’apogée de sa carrière mais également à un moment dificile de l’évolution de son arthrose, vit une véritable renaissance à l’arrivée de Claude. Cet épisode sera d’ailleurs souligné par le critique et écrivain Claude Roger-Marx en 1937 :
    «La naissance providentielle d’un troisième fils (1901), celui qu’on nommera Coco, illumine la maladie de Renoir. Sans doute ce peintre épris de chair fraîche, d’épidermes neufs, prompt à retrouver l’enfant dans la femme, avait-il chanté déjà ses fils Pierre et Jean, la volupté des petits volumes blonds, des phalanges potelées et retrouvé ainsi la femme dans l’enfant…jamais pourtant il ne semblait avoir éprouvé tant de joie à suivre les jeux du jeune animal humain qui s’éveille, gonfé de lumière et de lait, ses courbes, ses élans, ses rires. Nouvel adorateur des culs-nus, mais sans ailes, sans carquois, sans attirail mythologique, Renoir les peint dans un tout autre sentiment qu’(Eugène) Carrière» (cité in Revoir Renoir, catalogue exposition, Fondation Gianadda, Martigny, 2014, p. 228).
    Renoir puise chez ces jeunes sujets non seulement la beauté éphémère, mais également la promesse d’un bonheur insouciant. Il retranscrit avec habileté et tendresse la spontanéité des mouvements, des attitudes et le naturel des expressions. Dans le présent tableau, le peintre capture son fls dans un moment très symbolique, puisque Coco est en train de peindre. L’esquisse cotonneuse de l’épaule et du bras droit, nous amène aisément à visualiser le mouvement de la main en pleine action. Avec un cadrage serré, la composition se focalise sur la tête comme pour souligner la concentration et l’application de l’enfant, qui se retrouve plus tard dans Claude dessinant de Pablo Picasso (fig. 1). Dans Claude Renoir peintre, le regard attentif du sujet nous laisse imaginer l’admiration que ce père, maître de l’impressionnisme, a pu ressentir au moment de saisir cet instant magique.

    Pierre-Auguste Renoir had a great affection for children and adolescents, whom he liked to portray either alone or as part of a larger composition. Claude Renoir peintre, portrays his third child, at the age of nine, Claude, nicknamed Coco by his parents. Renoir, who was at the peak of his career but also at a dificult time in the development of his osteoarthritis, enjoyed a veritable rebirth upon Claude’s arrival. This period was also highlighted by the critic and writer Claude Roger-Marx in 1937: “The providential birth of a third son in 1901, the child nicknamed Coco, brightened Renoir’s poor health. The painter was undoubtedly besotted with young, soft skin, quick to fnd the child in the woman, he had already exalted his sons Pierre and Jean, and the exquisite pleasure of small blond boys and chubby fngers, so discovering the woman in the child… yet never did he seem to have experienced so much joy as when watching the young child learning through play, flled with light and milk, his rounded contours, his enthusiasms and laughter. A new worshipper of bare bottoms, but without wings, without the quiver, without the accoutrements of mythology, Renoir painted them with a quite diferent feeling from (Eugène) Carrière” (cited in Revoir Renoir, exhibition catalogue, Gianadda Foundation, Martigny, 2014, p. 228). Renoir drew from these young subjects not only ephemeral beauty, but the promise of carefree happiness. With skill and tenderness he captured the spontaneity of movements, attitudes and the naturalness of expressions. In the present work, the painter depicts his son at a very symbolic moment, Coco as the artist. The hazy outline of the shoulder and right arm makes it easy for us to visualise the movement of the hand in action. The tight framing ensures that the composition is focussed on the head, as if to emphasize the child’s concentration and application, as in the later comparable Claude dessinant by Pablo Picasso (fig. 1). In Claude
    Renoir peintre the attentive gaze allows us to imagine the admiration that this father, master of impressionism, may have felt when capturing this magical moment.

    Provenance

    Atelier de l'artiste.
    Galerie Daniel Malingue, Paris.
    Acquis auprès de celle-ci par la famille du propriétaire actuel, dans les années 1980.


    Pre-Lot Text

    Provenant d'une collection particulière américaine


    Literature

    Bernheim-Jeune, ed., L'atelier de Renoir, Paris, 1931, vol. II, p. 238, no. 366 (illustré, pl. 117; daté 1910-12).
    G.-P. et M. Dauberville, Renoir, Catalogue raisonné des tableaux, pastels, dessins et aquarelles, Paris, 2012, vol. IV, p. 454, no. 3457 (illustré, p. 455).