• Christies auction house James Christie logo

    Sale 12690

    Sculpture & Objets d'Art Européens

    15 June 2016, Paris

  • Lot 159

    ESCALIER DE MAITRISE EN ACAJOU

    MONTAUBAN, VERS 1930

    Price Realised  

    Estimate

    ESCALIER DE MAITRISE EN ACAJOU
    MONTAUBAN, VERS 1930
    Escalier balancé à double retour d'équerre et limon intérieur courbe; portant au revers une inscription à l'encre
    Hauteur: 45 cm. (17 ¾ in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Les légendes associent l'origine du Compagnonnage, véritable art de bâtir, à la construction du Temple de Jérusalem. La création du Compagnonnage remonte au XIVème siècle lorsque les corporations de métiers qui se forgent sur les grands chantiers des cathédrales cèdent à l'oligarchie.
    Le terme 'compagnonnage' n'apparaît seulement que vers 1719. Il est issu du latin companionem, 'celui qui partage le pain avec un autre'. Puis, au début du XIXème siècle, il désigne les associations de professionnels qui adoptent les Devoirs, c'est-à-dire un ensemble de règlements, de coutumes, de légendes et de symboles propres au Compagnonnage du Tour de France.

    Après plusieurs années d'apprentissage ou de stage auprès d'un maître, le futur compagnon effectuait un Tour de France au cours duquel il pouvait acquérir de nouvelles connaissances techniques et développer son expérience professionnelle. Ce Tour se terminait généralement par la réalisation d'un chef-d'oeuvre qui devait être validé par un jury. Une fois accepté, le jeune aspirant était consacré et reconnu dans sa profession et obtenait le titre de Compagnon du Tour de France.
    Il existe plusieurs types de chefs-d'oeuvre : les chefs-d'oeuvre de réception, de compétition, de prestige, de reconnaissance, d'amitié, de commémoration, de retraités, satiriques, les chefs-d'oeuvre offerts aux musées, les chefs-d'oeuvre enseignes, et enfin les Violons d'Ingres (Lecotté, loc. cit.).

    De nombreux architectes, amateurs d'art et historiens collectionnent ces chefs-d'oeuvre, non seulement pour leurs remarquables qualités d'exécution, mais aussi pour leur grand intérêt historique et décoratif.

    Pre-Lot Text

    COLLECTION HENRI KLINGER
    Henri Klinger, universitaire, germaniste et philosophe s'intéresse très tôt au compagnonnage et à son histoire. Issu d'une famille d'intellectuels et d'érudits, ce chercheur passionné a réuni une exceptionnelle collection de chefs-d'oeuvre de maîtrise de compagnons menuisiers, charpentiers, charrons, couvreurs et tourneurs.
    Avec d'autres amateurs éclairés, comme Charles de Langlade, il a régulièrement échangé idées et informations sur le sujet. En quarante ans d'une quête assidue, il a ainsi constitué un étonnant cabinet de curiosités et d'histoire naturelle dans l'esprit des studios et des Kunst- und Wunderkammern des XVIème, XVIIème siècles en France, en Italie et en Allemagne.
    Ami et conseiller du préfet Jacques Gaudoin, Commissaire Général de la Société d'Encouragement aux Métiers d'Art, il rencontre également Roger Lecotté, fondateur du Musée du Compagnonnage à Tours, et poursuit, tout au long de sa carrière, ses recherches en France et dans toute l'Europe sur les traces des oeuvres et réalisations emblématiques du compagnonnage.


    Literature

    BIBLIOGRAPHIE COMPARATIVE:
    R. Lecotté, Chefs d'Oeuvre de Compagnons, Paris, Editions du Chêne, 1980, pp. 16-28.


    Post Lot Text

    A MAHOGANY STAIRCASE MODEL, MONTAUBAN, CIRCA 1930