• Christies auction house James Christie logo

    Sale 1209

    Collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé

    23 - 25 February 2009, Paris

  • Lot 513

    GROUPE REPRESENTANT HERCULE ET ATLAS SOUTENANT LE GLOBE

    PAR GIOVANNI ANTONIO RIMONDI (OU RAIMONDI ACTIF 1707 - 1747), 1707

    Price Realised  

    Estimate

    GROUPE REPRESENTANT HERCULE ET ATLAS SOUTENANT LE GLOBE
    PAR GIOVANNI ANTONIO RIMONDI (OU RAIMONDI ACTIF 1707 - 1747), 1707
    En terre cuite, Atlas debout et Hercule agenouillé, sur un socle entièrement sculpté dans un style naturaliste; le revers de la sphère ouvert et portant la signature 'Gio: Antonio Rimondi/Fece: 1707'; restaurations et petits éclats
    Hauteur: 84.7 cm. (33¼ in.)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Cette composition en terre cuite, insolite et pleine d'attrait, est à ce jour l'oeuvre la plus ancienne attribuée à G.A. Raimondi, dont le nom est cité à deux reprises dans un ouvrage de référence consacré aux sculptures de l'école de Bologne, sous la mention de stucateur. En 1734, il remodela deux médaillons en stuc représentant saint Jean l'Evangéliste et saint Dominique sur l'autel de la basilique San Domenico à Bologne, réalisations qui furent détruites au cours des trois années suivantes. En 1747, Raimondi fut employé à San Pietro, à Bologne, pour travailler sur des stucs.
    La présentation et l'identification de cette pièce permettent de situer le début d'activité du sculpteur à 1707 et, en supposant qu'il eût au moins vingt ans lorsqu'il la réalisa et y apposa fièrement sa signature, on peut en déduire qu'il vécut au moins soixante ans, de 1687 à 1747. Des recherches approfondies dans les archives de la ville de Bologne pourraient cependant révéler d'autres informations sur la vie de l'artiste.
    L'inhabituelle jeunesse des personnages s'explique peut-être par la jeunesse du sculpteur lui-même et, si tel est bien le cas, son ouvrage avait peut-être pour but de devenir un morceau de réception destiné à une académie à Bologne, contrairement à l'usage suggéré par l'Académie Royale à Paris. Dans la mesure où l'on ne connait aucune autre composition en terre cuite ou en marbre par Raimondi, il se peut qu'il n'ait eu d'autre choix que d'embrasser la carrière de stucateur.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Literature

    E. Riccomini, Vaghezza e Furore: La scultura del Settecento in Emilia e Romagna, Bologne, 1977, pp. 60, 84.


    Post Lot Text

    A TERRACOTTA GROUP OF HERCULES AND ATLAS SUPPORTING THE GLOBE
    BY GIOVANNI ANTONIO RIMONDI (OR RAIMONDI ACTIVE 1707-1747), 1707
    Each figure depicted nude, Atlas standing and Hercules kneeling; on an integrally modelled naturalistic base, the reverse of the globe open and signed 'Gio: Antonio Rimondi fece: 1707'; repairs, minor chips

    This unusual and appealing terracotta group is the earliest work so far identified of G. A. Raimondi, whose name is recorded twice in the standard work on Bolognese sculpture as a decorative stuccoist. First, in 1734 he re-made a pair of stucco medallions of St John the Evangelist and St Dominic on the altar of San Domenico, Bologna, but his efforts were destroyed within three years. Secondly, in 1747, Raimondi was employed on stuccowork in San Pietro, Bologna.

    The emergence and recognition of the present group extends his activity back to 1707 and - assuming that he was probably at least twenty years old when he modelled and so proudly signed it - suggests a lifespan of at least sixty years, from around 1687-1747. Further research in the archives of Bologna may reveal more details of the artist's career.
    The unusually youthful appearance of the protagonists may have been suggested by the sculptor's own age and - if this is the case - this work may have been intended to function as a morceau de reception in an academy in Bologna, rather as in the system employed by the Royal Academy in Paris. As no other works by him in terracotta or marble are recorded, it may be that he found employment as a stuccoist the only avenue of advancement.