• Christies auction house James Christie logo

    Sale 1209

    Collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé

    23 - 25 February 2009, Paris

  • Lot 404

    SUITE DE QUATRE BUSTES ALLEGORIQUES REPRESENTANT LES QUATRE CONTINENTS

    FRANCE, XVIIIEME SIECLE

    Price Realised  

    Estimate

    SUITE DE QUATRE BUSTES ALLEGORIQUES REPRESENTANT LES QUATRE CONTINENTS
    FRANCE, XVIIIEME SIECLE
    En bois peint crème doré et sculpté, chaque buste représenté de face, portant une tunique attachée à la poitrine; reposant sur un socle circulaire entièrement sculpté, le décor à motif de feuilles d'acanthe, sur un piédestal de forme octogonale; le buste représentant l'Asie portant un casque en forme de tête d'éléphant, l'Amérique portant une couronne de plumes ainsi qu'un aigle, l'Europe représentée avec une tête de cheval, et l'Afrique avec un lion; chaque buste sur un piédestal moderne en faux marbre de forme rectangulaire; éclats, craquelures, réparations et manques, polychromie et dorure retouchées par certains endroits
    Hauteur : 84.5, 78, 83 et 77 cm. (33¼, 30¾, 32¾ et 30¼ in.) (4)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Sous Louis XIV, la connaissance des continents était limitée à quatre. La représentation des quatre continents sous forme de peinture, sculpture ou tapisserie dans les résidences royales était primordiale et symbolisait la puissance du roi et l'étendue de sa renommée sur l'ensemble du monde connu.
    La représentation iconographique des continents répondait à certaines conventions et permettait de reconnaître aisément ceux-ci.
    L'Europe est généralement représentée par une femme drapée avec casque à l'antique, armée d'une lance et d'un écu, accompagnée d'un cheval faisant référence à la Grèce et à Alexandre le Grand ainsi qu'à l'art équestre intimement lié à la noblesse et au monde militaire.
    L'Amérique est représentée par une femme dénudée portant une couronne de plumes et un pagne, souvent armée d'un arc et d'un carquois; et accompagnée d'un crocodile ou d'un alligator, animal emblématique des fleuves amazoniens et nord américains.
    L'Asie est représentée par une femme portant un pot pourri d'où s'échappe de la fumée (encens), accompagnée d'un chameau ou d'un dromadaire, symbolisant le désert.
    L'Afrique est représentée par une femme noire accompagnée d'un lion ou d'un éléphant, portant parfois un arc ou une corne d'abondance faisant référence au Nil ainsi qu'aux grands fleuves nourriciers. Celle-ci porte également un casque en forme de tête d'éléphant.

    Parmi les exemples les plus représentatifs de cet 'engouement' pour les quatre continents, citons par exemple l'escalier d'apparat à Versailles orné de tapisseries et de tableaux sur le thème des Quatre Continents. Ce dernier avait pour but d'impressionner les visiteurs, notamment les ambassades étrangères, de mettre en évidence les connaissances du roi ainsi que de proclamer Versailles le nouveau 'carrefour mondial'.
    Selon la tradition, ces bustes proviendraient du sud de la France et sont certainement à rapprocher des sculptures en marbre représentant les Quatre Continents, et commandées par Charles Le Brun lors de la Grande Commande de 1674 pour les jardins du château de Versailles (parterre Nord; voir Pincas, loc. cit.). Les bustes ici présents sont également similaires tant par leur taille que par l'iconographie employée aux quatre bustes en marbre d'origine française représentant les quatre continents sous les traits d'allégories féminines, datant de la fin du XVIIe siècle, eux aussi dans les jardins de Versailles.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Literature

    S. Pincas, Versailles, The History of The Gardens and Their Sculptures, Londres, 1996, pp. 86-87.


    Post Lot Text

    A GROUP OF PARCEL-GILT WHITE-PAINTED CARVED WOOD ALLEGORICAL BUSTS REPRESENTING THE FOUR CONTINENTS
    FRENCH, 18TH CENTURY
    Each figure depicted facing frontally, wearing a tunic tied at the chest and on an integral circular socle with acanthus leaf decoration and octagonal plinth; the bust of Asia with an elephant mask above her head, America with a feathered crown and an eagle, Europe with a horse's head and Africa with a lion; each on a modern rectangular tapered faux-marble pedestal; chips, cracks, losses and repairs, areas of the gilding and polychromy refreshed

    During the reign of Louis XIV, the known world was divided into four continents. Their representation in paintings, sculptures and tapestries formed an essential part of life in the royal residences, becoming a symbol of the king's power and worldwide fame.
    Based on a set of conventions, the iconography used to represent the four continents made them instantly recognisable.
    Europe takes the form of a draped woman wearing an ancient helmet, armed with a spear and shield and flanked by a horse, a direct reference to Greece and Alexander the Great, as well as to the equestrian art form so intimately linked to the nobility and military. America is represented by a nude woman wearing a crown of feathers and a loincloth, usually armed with a bow and quiver and accompanied by a crocodile or alligator, an animal that is emblematic of the Amazonian rivers and North America.
    Africa is represented by a black woman accompanied by a lion or an elephant, occasionally carrying a bow or cornucopia in reference to the Nile and the major rivers. She also wears a helmet shaped like an elephant's head.
    Asia is depicted as a woman carrying a fragrant jar, a wisp of incense smoke rising from it into the air, accompanied by a camel or dromedary as a symbol of the desert.

    One of the most representative examples of this craze is the staircase d'apparât in the Palace of Versailles decorated as it was with tapestries and painting on the theme of the Four Continents. It was designed to impress visitors and foreign embassies alike with the extent of the king's knowledge and to proclaim Versailles as the new crossroads of the world.

    By tradition, these busts are meant to have come from the south of France. Certainly, they can be related to the marble sculptures representing the Four Continents ordered by Charles Le Brun during the Grande Commande of 1674, when major works were commissioned for the gardens of the Palace of Versailles (parterre Nord, see Pincas, loc. cit.). The busts presented here are also similar in size and iconography to four French marble busts of the four continents in the form of female allegories, dating from the end of the 17th century and also found in the gardens of Versailles.