bre 66. Samedi". 3 pages in-8 (206 x 132 mm) sur un double feuillet. Encre sépia sur papier. Suscription et cachets au verso de la dernière page "France (Finistère) Brest monsieur L. Koch (fils) 7 rue de la Voûte". (Traces de pliures et de cachet, petites rousseurs, infimes déchirures sans aucune perte de texte. Deux petites déchirures ont été restaurées à l'aide de papier collant dans la marge extérieure de la dernière page.)" /> DROUET, Juliette (1806-1883). Lettre autographe signée "J", située et datée "Bruxelles 15 7 <V>b<V>r<V>e 66. Samedi". 3 pages in-8 (206 x 132 mm) sur un double feuillet. Encre sépia sur papier. Suscription et cachets au verso de la dernière page "France (Finistère) Brest monsieur L. Koch (fils) 7 rue de la Voûte". (Traces de pliures et de cachet, petites rousseurs, infimes déchirures sans aucune perte de texte. Deux petites déchirures ont été restaurées à l'aide de papier collant dans la marge extérieure de la dernière page.) | Christie's
  • Christies auction house James Christie logo

    Sale 5415

    IMPORTANTS LIVRES ANCIENS, LIVRES D'ARTISTES ET MANUSCRITS

    29 November 2005, Paris

  • Lot 199

    DROUET, Juliette (1806-1883). Lettre autographe signée "J", située et datée "Bruxelles 15 7 bre 66. Samedi". 3 pages in-8 (206 x 132 mm) sur un double feuillet. Encre sépia sur papier. Suscription et cachets au verso de la dernière page "France (Finistère) Brest monsieur L. Koch (fils) 7 rue de la Voûte". (Traces de pliures et de cachet, petites rousseurs, infimes déchirures sans aucune perte de texte. Deux petites déchirures ont été restaurées à l'aide de papier collant dans la marge extérieure de la dernière page.)

    Price realised 

    Estimate

    DROUET, Juliette (1806-1883). Lettre autographe signée "J", située et datée "Bruxelles 15 7 bre 66. Samedi". 3 pages in-8 (206 x 132 mm) sur un double feuillet. Encre sépia sur papier. Suscription et cachets au verso de la dernière page "France (Finistère) Brest monsieur L. Koch (fils) 7 rue de la Voûte". (Traces de pliures et de cachet, petites rousseurs, infimes déchirures sans aucune perte de texte. Deux petites déchirures ont été restaurées à l'aide de papier collant dans la marge extérieure de la dernière page.)

    TRÈS BELLE LETTRE DE JULIETTE DROUET À SON NEVEU LOUIS KOCH DANS LAQUELLE IL EST QUESTION DE LA TRADUCTION DU LIVRE D'ADÈLE HUGO.

    Professeur d'allemand, neveu et héritier de Juliette Drouet, Louis Koch sera, en 1903, le premier conservateur de la maison Victor Hugo. Juliette Drouet entretint avec lui une longue correspondance.
    "Il faut que tout bonheur s'achète c'est la sévère loi divine appliqué à l'humanité, c'est pourquoi ta pauvre petite femme paie par de cruelles souffrances la rançon de la plus douce joie de la femme, la maternité. Il paraît que l'équilibre dans l'ordre moral des choses a besoin de ces contrepoids de bien et de mal sans se préoccuper de ceux qui sont dans chacun des plateaux. J'espère que le courage de ta chère femme aura triomphé de tous les obstacles d'un premier allaitement et que ta chère petite fille n'est plus en proie au supplice de Tantale du sein de l'abondance [...] Dès que je pourrai sortir et recevoir je m'occuperai de tirer ton affaire au clair, tant pour M. Werbach que pour la traduction du livre de Mme Victor Hugo en allemand." Juliette Drouet ajoute alors en post-scritum "dans le cas bien entendu ou ce livre: Victor Hugo raconté par un Témoin de sa vie ne serait pas encore traduit." Cette biographie, écrite par Adèle Hugo, en étroite collaboration avec son mari, parut chez Lacroix en 1863. Juliette Drouet précise enfin qu'elle ne croit pas "être de retour à Guernesey avant quinze jours".


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766