• Christies auction house James Christie logo

    Sale 5570

    Important Mobilier, Sculpture et Objets d'Art, Céramiques Européennes et Orfèvrerie

    24 June 2009, Paris

  • Lot 35

    PAIRE DE CLOCHES EN ARGENT DU SERVICE D'ELISABETH AUGUSTE, ELECTRICE DE BAVIERE ET DU PALATINAT

    PAR JEAN-LOUIS III IMLIN, STRASBOURG, 1768

    Price Realised  

    PAIRE DE CLOCHES EN ARGENT DU SERVICE D'ELISABETH AUGUSTE, ELECTRICE DE BAVIERE ET DU PALATINAT
    PAR JEAN-LOUIS III IMLIN, STRASBOURG, 1768
    Ovale à contours, gravée d'un médaillon décoré de feuilles de laurier et gravé des initiales EA surmontées d'une couronne d'Electeur, la prise en artichaut, poinçons dans le corps: charge, jurande (lettre R) et maître-orfèvre
    Longueur: 35 cm. (13¾ in.)
    1768 gr. (62.35 oz.) (2)


    Contact Client Service
    • info@christies.com

    • New York +1 212 636 2000

    • London +44 (0)20 7839 9060

    • Hong Kong +852 2760 1766

    • Shanghai +86 21 6355 1766

    Contact the department

    Elisabeth Auguste est née en 1721 à Manheim. Fille du prince héritier Joseph Charles Emmanuel de Pfalz-Sulzbach, elle est également la petite fille de l'Electeur du Palatinat Charles-Philippe. Son grand-père, qui organise son mariage avec son cousin Charles Théodore (1724-1799) en 1742, meurt peu après et laisse le trône au jeune couple. Celui-ci ne s'entend pas du tout et, sans enfant, vit séparé la majeure partie de l'année. En 1767, Charles Théodore acquiert et offre à son épouse le château de son enfance à Oggersheim. L'Electrice y est très heureuse et commande un nouveau service décrit dans l'inventaire du château en 1769 "service de table tout neuf, marqué du Chiffre de notre Sérenissime Souveraine".
    Ce service, qui comportait au moins deux pots à oille et un minimum de trente et une cloches, est réalisé à Strasbourg, ville proche du Palatinat et célèbre pour son orfèvrerie, en à peine deux ans. Jean-Louis III Imlin en réalise la plus grande partie mais à la suite de son décès en 1768, Jean-Henri Ortel et Jacques-Henri Alberti complètent la commande, ce dernier effectuant les dernières livraisons en 1770, 1772 et 1779-1780.
    En 1777, le couple devient Electeurs de Bavière mais Elisabeth Auguste reste dans son domaine. Pendant la Révolution française, le Palatinat reste neutre mais en 1794 les armées révolutionnaires approchent de la frontière et l'Electrice doit fuir à Weinheim où elle emporte très probablement le service; le château de Oggersheim, lui, brûle en 1794. Elisabeth Auguste décède quelque temps plus tard à l'âge de 73 ans. Dans son testament, rédigé en 1778, elle lègue "à ma chère niece la princesse Marie Anne des Deux ponts (...) la vaiselle, et tout la ligne-de-table qui sont à Oggersheim". Le service est conservé par la famille jusqu'à la Première Guerre mondiale avant d'être vendu à Jacques Helft.
    Une partie du service a ensuite été vendue chez Christie's Londres, le 17 octobre 1951, lots 83-85, 111-114, 123 et 125-126. Quatre cloches circulaires et deux ovales ont été adjugées à New York, chez Sotheby's le 1er novembre 1997, lot 128. Une autre partie du service a été proposée chez Sotheby's New York le 18 octobre 2001, lot 111 (collection de Georg Patino) et achetée par le Kurpfäziches Museum de Heidelberg.

    Special Notice

    No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis


    Provenance

    - Elisabeth Auguste, Electrice de Bavière et du Palatinat (1721-1794)
    - Sa nièce, Marie Anne, née von Birkenfect Zweibrüken (1753-1824), duchesse de Bavière
    - Son fils Pie Augustus (1786-1837), duc de Bavière
    - Son fils Maximilien Joseph (1808-1888), duc de Bavière
    - Son fils Charles Théodore (1839-1909), duc de Bavière
    - Sa fille Marie-Gabrielle (1878-1912), Princesse de Bavière
    - Son époux le Prince Rupprecht de Bavière (1869-1955)
    - Le service est vendu après la Première Guerre mondiale au marchand parisien Jacques Helft.


    Exhibited

    Des cloches de ce service ont été présentées lors de l'exposition "Orfèvrerie française civile de province", musée des Arts Décoratifs de Paris, 1936.


    Post Lot Text

    A PAIR OF LOUIS XV SILVER DISH COVERS, FROM THE SERVICE OF THE ELECTRESS OF BAVARIA AND THE PALATINATE, 1768