Browse Lots

Global notice COVID-19 Important notice
PAIRE DE MEUBLES D'APPUI DE LA FIN DU XVIIIme SIECLE

Details
PAIRE DE MEUBLES D'APPUI DE LA FIN DU XVIIIme SIECLE
En placage d'bne, bois noirci, marqueterie Boulle en contre-partie d'tain et de cuivre, riche ornementation de bronze cisel et dor, le plateau de forme rectangulaire en marbre gris sur une frise lger ressaut ouvrant un tiroir mcanisme dcor de feuilles d'acanthe, la faade ouvrant un vantail, l'intrieur plaqu d'amarante orn de trois panneaux simulant des tiroirs en marqueterie Boulle motif de rinceaux d'acanthe, flanqus de figures en bronze cisel et dor reprsentant l'allgorie des saisons avec l'automne et l'hiver sur l'un et le printemps et l't sur l'autre dans un encadrement d'tain grav et orn aux coinons de palmettes en caille rouge et laiton, reposant sur une plinthe et sur des pieds boules cannels remplacs, soutenus par des pieds en acier; construits partiellement sur des btis d'poque Louis XIV
Hauteur: 95,5 cm. (37 in.), Largeur: 113,5 cm. (44 in.) et 114 cm. (45 in.), Profondeur: 48,5 cm. (19 in.)

A PAIR OF LATE 18th CENTURY ORMOLU-MOUNTED EBONY, EBONISED AND BOULLE MARQUETRY MEUBLES D'APPUI, CONSTRUCTED USING LOUIS XIV ELEMENTS (2)
Provenance
- Collection du marchand Philippe-Franois Julliot, vente du 22 mars 1802, no. 35.
- Probablement acquis par Lord Trevor, Brynkinalt, Clwyd, Pays de Galles.
- Collection de Lord Trevor, vente Christie's Londres, le 14 avril 1983, lot 96.

Lot Essay

Les ventes qui suivirent la faillite du marchand Julliot, se composaient de nombre de meubles dans le got de Boulle. Certains achevs, d'autres non encore termins, sans marbre ou non dors. Le stock fut mis en vente lors de deux vacations qui eurent lieu le 22 mars et le 8 novembre 1802 dans les magasins du marchand.
Julliot, qui, comme son pre, s'tait spcialis dans la fabrication et la restauration de meubles en marqueterie de Boulle, raliss en partie par l'bniste Levasseur.
Soixante-dix-huit meubles de ce type furent mis en vente, certains attribus Boulle, d'autres appels genre de Boulle.
Sous le numro 35 figuraient le 22 mars 1802



PHOTO



Les meubles ne sont pas encore termins et durent tre achets par un marchand comme Lerouge ou Bonnemaison qui entretenaient des relations commerciales troites avec l'Angleterre. L'anne suivante, la paix d'Amiens fut signe et les collectionneurs britanniques envahirent Paris.
Lors de la vente de 1983, ces cabinets provenaient des collections de Lord Trevor au chateau de Brynkinalt. Ils avaient t achets par Arthur Hill-Trevor, deuxime Viscount Dungannon (1763-1837), cousin germain du duc de Wellington. Il est fort probable que Lord Trevor s'adressa pour meubler Brynkinalt Bonnemaison, marchand qui fournissait son cousin Stratfield-Saye.
Bonnemaison avait achet en partie ses meubles dans la vente du marchand Lerouge en 1818. Ce dernier se les tait procurs en 1802 lors de la vente Julliot.

Philippe-Franois Julliot
Fils ain du marchand Claude-Franois Julliot, Philippe-Franois naquit Paris en 1755. Aprs le dcs de son pre en 1794, il continua le commerce d'objets d'art. Les difficults conomiques entranrent sa faillite le 19 juillet 1799. Son actif s'levait la somme considrable de 907274 francs. Son stock de marchandises tait estim 320600 francs, tandis que sa collection d'antiquits gyptiennes tait value 26802 francs et sa collection de porcelaines de laque etc. 329872 francs. Cette dernire fut vendue en 1809.
;

More from Collection Akram Ojjeh

View All
View All