Home page

Global notice COVID-19 Important notice
SCULPTURE EN TERRE CUITE REPRESENTANT LOUIS XIV
SCULPTURE EN TERRE CUITE REPRESENTANT LOUIS XIV

ATTRIBUEE A JEAN WARIN (1607-1672), FIN DU XVIIÈME SIECLE

Details
SCULPTURE EN TERRE CUITE REPRESENTANT LOUIS XIV
ATTRIBUEE A JEAN WARIN (1607-1672), FIN DU XVIIème SIECLE
Représenté regardant vers la gauche et debout avec son pied gauche en avant; sa main gauche reposant sur un casque simulant un muffle de lion et un bouclier orné de la tête de Méduse; sa main droite tient un parchemin, sur une base rectangulaire décorée d'une cuirasse, d'un casque à plumes et d'un carquois, la surface peinte d'une fine couverte d'argile, restauration au nez et possibles restaurations
Hauteur: 49,2 cm. (19 3/8 in.)
Literature
S. Lami, Dictionnaire des Sculpteurs de l'Ecole Française, Liechtenstein, 1970, vol. I, pp. 567-569.
S. Hoog, M. Babelon, R. Bossard, Musée National du Château de Versailles-Les Sculptures-I-Le Musée, Paris, 1993.
Post lot text
A TERRACOTTA MODEL OF LOUIS XIV, LATE 17TH CENTURY ATTRIBUTED TO JEAN WARIN

Lot Essay

Pendant la première moitié du XVIIème siècle, Jean Warin était connu pour son excellence en peinture et sculpture, et pour la grande qualité de ses médailles. A son arrivée à Paris en 1625, il partagea la charge de la Monnaie du Moulin. En 1646, il fut nommé Tailleur Général des Monnaies de France, et l'année suivante il rejoignit le bureau du Controleur Général des Poinçons et Effigies des Monnaies de France. De plus, il devint membre de l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture en 1665.

Malgré ses nombreuses fonctions et l'immense succès de ses médailles, peu d'oeuvres sculptées de sa propre main sont documentées ou ont survécu. Parmi ses oeuvres de jeunesse nous connaissons deux bustes datés de 1641 représentant le cardinal de Richelieu, l'un en or et l'autre en plâtre et aujourd'hui disparus. Deux marbres documentés représentant Louis XIV sont actuellement au Château de Versailles. Le premier, un buste, exécuté en 1665 (Hoog, Babelon et Bossard, op. cit., no 1075), est un bon exemple de la dextérité de Warin à sculpter en trois dimensions, mais son chef d'oeuvre est une figure du roi à l'échelle un demi, exécutée en 1672 l'année de la mort de l'artiste (ibid, no 1074). Dans ce marbre, et la terre cuite également mise en vente aujourd'hui, l'artiste a combiné un grand sens du naturalisme et du dynamisme, cependant la beauté de ces figures réside dans la grande finesse d'exécution. Bien qu'il y ait de petites variations, l'artiste a répété des détails extrêmement fins tels que les masques sur les cuirasses. Les masques de lion sur ses sandales et l'imposante tête de Méduse sur le bouclier sont aussi finement sculptés. Même s'il n'est pas certain que la terre cuite ait été réalisée comme modello pour le marbre, il est clair que la formation d'orfèvre et de médailliste de Warin fut déterminante dans la réalisation de ces deux figures.
;

More from IMPORTANT MOBILIER ET OBJETS D'ART

View All
View All