Home page

Global notice COVID-19 Important notice
'MUSICIENS ET ANTILOPES', BAS-RELIEF
'MUSICIENS ET ANTILOPES', BAS-RELIEF

LÉON INDENBAUM, 1914

Details
'MUSICIENS ET ANTILOPES', BAS-RELIEF
Léon Indenbaum, 1914
En marbre rose, de forme légèrement incurvée, illustrant une scène bucolique idyllique mêlant deux musiciens et des antilopes
Hauteur : 85 cm. (33½ in.) ; Longueur : 162 cm. (63¾ in.) ; Profondeur : 7,5 cm. (3 in.)
Signé INDENBAUM et daté 1914
Provenance
Vente Sotheby's, New York, 9 juin 2000, lot 165.
Galerie Anne-Sophie Duval, Paris.
Il semble très probable que ce bas-relief provienne de la salle à manger de Jacques Doucet, avenue du Bois, Paris.
Literature
Jeanine Warnod, Les Artistes de Montparnasse, Editions Mayer-van Wilder, 1988, Le rêve inachevé d'Indenbaum, p. 43-47.
Post lot text
A PINK MARBLE BAS-RELIEF
By Léon Indenbaum, 1914
Signed 'INDENBAUM' and dated '1914'

An expatriot Russian artist, Leon Idenbaum (1891-1981) started working in France in 1911. He settled down in La Ruche, close to Montparnasse among the russian comunautee of artists, Soutine, Chagall, Kremegne. He took part to several group exhibitions, amongst which the 'Salon des Indépendants' in 1912, where Jacques Doucet discovered his work. The latter invited him in his house, avenue du Bois, and commissionned first a child head in onyx, before introducing him in his circular dining room for which he commissionned then a marble panel, which measurments fit with the one we are selling here. Three letters, kept at the Bibliothèque Doucet in Paris, state the realisation of these two works. Indenbaum will then work in the workshop of Antoine Bourdelle. Amedeo Modigliani portraited him in 1915. The 'Institut de France' awarded him with the Georges Wildenstein price in 1968

Lot Essay

Léon Indenbaum (1891-1981), artiste russe expatrié, travaille en France à partir de 1911. Il fréquente à La Ruche la communauté des artistes russes de Montparnasse,tels Chagall et Soutine. Il participe à plusieurs expositions de groupe notamment celle des Indépendants en 1912. A cette occasion Jacques Doucet découvre son travail. Il lui passe commande d'une tête d'enfant en onyx, sur le modèle de celle présentée en pierre au Salon, puis le conviant avenue du Bois, le conduit dans la salle à manger en rotonde. Pour cette pièce il lui commande un bas-relief en marbre aux dimensions de celui que nous vendons ici. Trois lettres d'Indenbaum à Monsieur René Jean, conservées dans les Archives Doucet à Paris relatent la réalisation de ces deux oeuvres. Celle du 7 juillet 1913 précise ainsi : "Je me mettrai immédiatement à l'oeuvre pour l'éxécution de l'idylle, choisie par monsieur Doucet. L'onyx comme matière se prête en général admirablement pour ce genre d'oeuvres d'art. Il faudrait que je puisse rééxaminer la salle à manger pour me rendre compte si le marbre s'harmonisera avec l'ensemble de la salle....". Puis le 15 septembre 1913 : "Le bas-relief étant sur le point d'être terminé, je vous serais très reconnaissant de bien vouloir prier Monsieur Doucet, de venir chez moi mardi de 8 à midi ou de 1h a 17h, afin de savoir si la composition actuelle lui convient..."
A partir de 1916 il fréquente l'atelier du sculpteur Antoine Bourdelle, qu'il quitte en 1919. Amedeo Modigliani réalise son portrait en 1915. L'Institut de France lui décerne le prix Georges Wildenstein en 1968
;

More from ARTS DECORATIFS 20E ART AFRICAIN,TABLEAUX,SCULPTURES

View All
View All