DAMIER DU XVIIIème SIECLE, PARIS, 1760
This lot is offered without reserve.
DAMIER DU XVIIIème SIECLE, PARIS, 1760

Details
DAMIER DU XVIIIème SIECLE, PARIS, 1760
Trace de poinçon, probablement Paris, 1760, en écaille, laque, or, le revers montrant une surface d'échiquier en ivoire et ébène
Largeur: 45 cm. (17¾ in.), Longueur: 35,5 cm. (14 in.)
Special notice
This lot is offered without reserve.
Further details
A LOUIS XV GOLD-MOUNTED LACQUER AND PIQUE DRAUGHT GAME

Lot Essay

Ce damier, reprenant un décor associant le laque rouge, l'écaille piquée et une monture en or, est très certainement l'oeuvre d'un orfèvre spécialisé dans la création d'objets de vertu tels que les boîtes à mouches, les tabatières, ou autres carnets de bal ornés d'une monture précieuse. La mode du laque très répandue dès le milieu du XVIIIème siècle pour orner les meubles touche également le domaine des objets de vertu. Ainsi l'orfèvre Jean Ducrollay (1709-1764/65) qui fournit au Ministère des Affaires Etrangères entre 1755 et 1769 de très nombreuses boîtes en or pour servir de cadeaux diplomatiques, acheta à deux reprises au marchand-mercier Lazare Duvaux des boîtes en laque afin de les découper et de les orner de montures en or (Livre-Journal, 17 décembre 1750, n° 680 et le 4 octobre 1752, n° 1225). Un petit plat de reliure en laque du Japon montée en or par Jean Ducrollay a été vendu par Christie's Londres le 28 mai 2002, lot 231. Tandis qu'une boîte, portant le poinçon de ce même orfèvre, en laque rouge et écaille piquée, ornée d'une monture en or est conservée à New York au Metropolitan Museum of Art (F.J.B.Watson, The Wrightsman collection, vol. III, New-York, 1970, pp. 146-147, fig. 11). Cependant d'autres orfèvres créèrent des boîtes avec ce type de décor. Une est mentionnée dans l'Inventaire de Marie-Josèphe de Saxe, Dauphine de France (ed. Bapst, 1883, p. 139), dressé en 1767 dans le chapitre Boëtes de Lacq: Un autre de lacq rouge de forme quarrée montée et doublée en or cartouche d'écaille piquée.
Madame de Pompadour qui se fournissait chez Lazare-Duvaux possédait une boîte à mouches, contenant pinceau et miroir pour se farder, en laque rouge ornée de petits panneaux de laque du Japon et montée en or. Elle avait été acquise pour la marquise par le marchand-mercier à la vente de la duchesse de Lauragais. (S.Roche, G.Courage, P.Devinoy, Miroirs, Tubingen, 1985, p. 58, fig. 79).

Le présent damier reprend cette technique associant le laque rouge et l'écaille piquée. Exceptionnel par sa taille et sa préciosité, il s'agit très certainement d'une commande pour un haut personnage.
Le jeu est une des activités les plus répandues dans l'aristocratie au temps de Louis XV. Le Journal du Garde Meubles recense de très nombreuses tables à jeux en tous genres livrées à l'usage de la Cour, le jeu de dames était alors fort apprécié. C'est d'ailleurs en France, au début du XVIIIème siècle, qu'apparut vraisemblablement le damier à cent cases se substituant à celui de soixante-quatre cases.

More from COLLECTION D'UN GRAND AMATEUR EUROPEEN

View All
View All