search

Global notice COVID-19 Important notice
ALEXANDRE-FRANCOIS DESPORTES (CHAMPIGNEULLE 1661-1743 PARIS)
No VAT will be charged on the hammer price, but VA… Read more
ALEXANDRE-FRANCOIS DESPORTES (CHAMPIGNEULLE 1661-1743 PARIS)

Le retour de la chasse

Details
ALEXANDRE-FRANCOIS DESPORTES (CHAMPIGNEULLE 1661-1743 PARIS)
Le retour de la chasse
signé et daté 'Desportes./1730.' (en bas à gauche)
Huile sur toile
99,5 x 131,5 cm. (39¼ x 51¾ in.)
Provenance
Baron Corvisart; sa vente, Paris, 1822, lot 24.
Vente anonyme, Paris, 26 novembre 1894, lot 9.
Vente Meunier-Jolain, Rouen, 9 décembre 1910, lot 9.
Vente anonyme, Sotheby's, Monaco, 22 février 1986, lot 225, d'où acquis par la famille des propriétaires actuels.
Special Notice

No VAT will be charged on the hammer price, but VAT payable at 19.6% (5.5% for books) will be added to the buyer’s premium which is invoiced on a VAT inclusive basis
Post Lot Text
THE RETURN FROM THE HUNT, OIL ON CANVAS, SIGNED AND DATED 1730, BY ALEXANDRE-FRANCOIS DESPORTES
Desportes is most famous as an animal painter and specialized in hunting scenes. He executed numerous oil sketches and drawings d'après nature, which he reused in his pictures. Examples exists such as the sudies for the flowers in the present work (Musée international de la chasse, Gien, see P. Jacky, exhibition catalogue, Alexandre-François Desportes tableaux de chasse, Paris, Mona Bismarck Foundation, 19 March-16 May 1998, Gien, Musée international de la chasse, 27 June-15 October 1998, p. 50) and for the oak branch (see P. Jacky, op. cit., p. 68).
Mr. Georges de Lastic confirmed the attribution to Alexandre-François Desportes in 1986.

Lot Essay

Bien que Desportes ait d'abord été portraitiste auprès de la famille royale polonaise, entre 1695 et 1696, il fut surtout apprécié pour ses tableaux animaliers, qui lui valurent notamment plusieurs commandes de Louis XIV et de Louis XV : ceux-ci le choisirent pour portraiturer leurs plus fameux chiens de chasse, épagneuls et chiens de meute. C'est en tant que peintre animalier qu'il fut reçu à l'Académie, en 1699, et il ne cessa de peindre des hallalis, trophées et retours de chasse jusqu'à sa mort. Il s'inspirait de petites études peintes à l'huile, réalisées d'après nature; ainsi, le pied de bouillon blanc, au premier plan de notre tableau, se retrouve dans de nombreuses oeuvres de Desportes, à partir de 1702, et est probablement tiré d'une étude aujourd'hui conservée au Musée de la Chasse de Gien (voir P. Jacky, catalogue d'exposition, Alexandre-François Desportes tableaux de chasse, Paris, Mona Bismarck foundation, 19 mars-16 mai 1998, Gien, Musée intenational de la chasse, 27 juin-15 octobre 1998, p. 50). De même, les branches de chêne, en haut à gauche de notre tableau, semblent issues d'une autre feuille faisant partie du même ensemble (voir P. Jacky, op. cit., p. 68).
L'attribution de ce tableau a été confirmée par Monsieur Georges de Lastic en 1986.

More from Tableaux Anciens et du XIXè Siècle

View All
View All