Home page

Global notice COVID-19 Important notice
SERGIO CAMARGO (1930-1990)
" f " : In addition to the regular Buyer’s premium… Read more COLLECTION PARTICULIERE EUROPEENNE
SERGIO CAMARGO (1930-1990)

Sans titre

Details
SERGIO CAMARGO (1930-1990)
Sans titre
signé et daté 'Camargo 63' (au dos)
bois peint
21.7 x 27.6 cm. (8½ x 10 7/8 in.)
Réalisé en 1963.
Provenance
Signals, Centre for Advanced Creative Study, Londres
Acquis auprès de celle ci par le propriétaire actuel en 1964
Special notice

" f " : In addition to the regular Buyer’s premium, a commission of 7% (i.e. 7.49% inclusive of VAT for books, 8.372% inclusive of VAT for the other lots) of the hammer price will be charged to the buyer. It will be refunded to the Buyer upon proof of export of the lot outside the European Union within the legal time limit.(Please refer to section VAT refunds)
Post lot text
'UNTITLED'; SIGNED AND DATED ON THE REVERSE; PAINTED WOOD.

Brought to you by

Eloïse Peyre
Eloïse Peyre

Check the condition report or get in touch for additional information about this

Condition report

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

L'oeuvre de Sergio Camargo est profondément influencée par les recherches constructivistes de la premèire moitié du XXe siècle, par Lucio Fontana dont il sera l'élève pendant ses études à Buenos Aires, ainsi que par les sculptures biomorphiques de Hans Arp et Constantin Brancusi, que l'artiste découvre lorsqu'il quitte l'Amérique du Sud pour la France, en 1948. Après un retour au Brésil, Camargo s'installe de nouveau à Paris en 1960 et y entreprend ses premières expérimentations sur le volume et sur l'espace ; une réflexion proche de celle menée en parallèle par les artistes de l'Op art et de l'art cinétique.

C'est à cette période qu'il commence à explorer les possibilités infinies offertes par un motif unique : la prolifération de cylindres de bois blanc, partiellement tranchés, sur une surface donnée. Sur le bois brut se développent ainsi ces innombrables tronçons, de manière quasi organique, à la manire de coquillages sur un rocher, comme si la matiè re devenait subitement indépendante et pouvait poursuivre sa croissance propre, hors du support. Ce dialogue incessant entre un matériau brut et des formes élabores, ainsi qu'entre l'ordre et le chaos, particulièrement visible dans cette oeuvre du début des années 1960, ne cessera d'obséder l'artiste et constituera jusqu'à la fin de sa vie la matière première de son oeuvre.

More from Art Contemporain

View All
View All