Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
JEAN-BAPTISTE GREUZE (TOURNUS 1725-1805 PARIS)
JEAN-BAPTISTE GREUZE (TOURNUS 1725-1805 PARIS)

Tête d'homme aux cheveux bouclés

Details
JEAN-BAPTISTE GREUZE
(TOURNUS 1725-1805 PARIS)
Tête d'homme aux cheveux bouclés
numéroté '17o' (en bas à gauche)
sanguine
430 x 334 mm.
Provenance
Collection Jacques Petithory, Paris.
Collection particulière parisienne.

Brought to you by

Caroline Lescure
Caroline Lescure Administrateur

Check the condition report or get in touch for additional information about this

Condition Report

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

Ce dessin est à mettre en relation avec la figure du fiancé du tableau de Greuze L'accordée de village qui fut commandité par le marquis de Marigny et présenté au Salon de 1761 (fig. 1; Paris, musée du Louvre, inv. 5037). De nombreuses études préparatoires pour ce tableau sont connues, dont un dessin représentant la composition entière, probablement utilisé comme modello de présentation auprès du marquis de Marigny (Paris, musée du Petit Palais; E. Munhall, Greuze the Draftsman, cat. expo., New York 2002, no. 15). Plusieurs dessins sont préparatoires pour la seule figure du fiancé. Deux d'entre eux représentent le jeune homme debout, l'un est conservé à Chicago (The Art Institute, inv. 1968.461) et l'autre a été adjugé dans nos salles (Christie's, New York, 30 janvier 1997, lot 200). Dans un troisième dessin, seule la tête y est représentée, comme dans le nôtre, mais l'expression du personnage diffère (Saint Petersbourg, musée de l'Ermitage).
Comme le souligne Edgar Munhall (communication écrite, 10 janvier 2012) l'expression pensive et mélancolique de notre dessin diffère de celle des autres feuilles dans lesquelles le modèle est muet et sans expression. Contrairement aux autres, le raffinement des détails et la qualité d'exécution de ce dessin, comme les riches boucles des cheveux du modèle, indiqueraient, selon Munhall, que la feuille ait plutôt été exécutée dans l'intention de réaliser une gravure pour une Tête d'expression.
Les numéros inscrits sur la feuille sont à rapprocher de ceux identifiés sur les dessins vendus en 1767 à Ivan Ivanovitch Betskoy, président de l'Académie Impériale de Russie (Munhall, 2002, op. cit., p. 13). Notre dessin devait-il à l'origine faire partie de cet ensemble, avant que Greuze ne décide de le conserver?

Dans le catalogue La donation Jacques Petithory au musée Bonnat (cat. expo., Paris 1997, p. 24), Alvar Gonzales-Palacios cite un échange entre Jacques Petithory, à qui cette feuille a appartenu, et un autre connaisseur au sujet d'un dessin 'représentant un jeune homme mélancolique et lointain' que ce dernier souhaitait acheter à tout prix après avoir de maintes fois sollicité le collectionneur. Pourrait-t-il s'agir du présent dessin comme le siggère Edgar Munhall ?
Nous remercions Monsieur Edgar Munhall d'avoir confirmé l'attribution de ce dessin et pour son aide apportée à la rédaction de cette notice.

More from Dessins Anciens et du XIXème Siècle

View All
View All