Louise Bourgeois (1911-2010)
Louise Bourgeois: six oeuvres de jeunesse provenant d'une collection particulière française Cette rare série d'études fait partie des quelques oeuvres qui subsistent de la période française de Bourgeois, juste avant son départ définitif aux Etats-Unis en octobre 1938. Alors âgée de 25-26 ans, Louise Bourgeois est déjà relativement impliquée dans le milieu artistique depuis son enfance. Ses parents, restaurateurs de tapis anciens et galeristes, demandaient à la jeune Louise de dessiner les cartons des motifs manquants. Dans les années 1930, après des études avortées de mathématiques, Bourgeois se tourna vers les arts appliqués, étudiant aux Beaux-Arts de Paris, à l'Ecole du Louvre, ainsi qu'à l'académie Ranson. En 1936, Bourgeois déménage rue de Seine, au-dessus de la galerie Gradiva, dirigée alors par André Breton. Proche des avant-gardes, son professeur, un certain Fernand Léger, encourage Bourgeois dans la voie de la sculpture en voyant des dessins similaires aux nôtres. Les études de sculptures dévoilent en effet un intérêt marqué pour la décomposition formelle, héritée du cubisme. Les dessins de modèles vivant étonnent par le traitement rigide et paradoxalement déséquilibré des corps. Les autoportraits, au contraire, expriment plus d'innocence et de délicatesse. Détail touchant enfin, puisque ces dessins de jeunesse portent déjà la candide signature que Bourgeois utilisera le reste de sa carrière : ce 'L.B.' tremblotant, revendiquant l'attachement de l'artiste à son enfance. This rare series of studies is part of the few remaining works from Bourgeois' French period, right before she moved permanently to the United States in October 1938. Bourgeois, then aged around 25-26 years old, was already relatively involved in the artistic field from her early childhood. Her parents, who restored old carpets and runned a gallery, used little Louise's services to draw the cartoons of missing patches. In the 1930's, after aborted Math studies, Bourgeois turned to Applied Arts, studying in Paris at the Beaux-Arts, the Ecole du Louvre, and the Académie Ranson. In 1936, Bourgeois moved rue de Seine, right above the Gradiva Gallery, owned at the time by André Breton. Close to the Avant-Garde, her teacher, a certain Fernand Léger, encouraged Bourgeois to pursue her practice towards sculpture, when looking at drawings similar to ours. Indeed, the sculpture studies reveal an interest in formal deconstruction, inherited from cubism. The drawings after live models are surprising by the stiff yet imbalanced representation of the bodies. The self-portraits, on the contrary, express more innocence and sensitivity. Finally, a touching detail, as these early drawings already bear the candid signature that Bourgeois will use throughout her career: the trembling 'L.B.', claiming the artist's attachment to her childhood.
Louise Bourgeois (1911-2010)

Autoportrait

Details
Louise Bourgeois (1911-2010)
Autoportrait
inscrit 'avec toutes mes excuses' (au centre à droite)
graphite sur papier
30.9 x 24 cm. (12 1/8 x 9½ in.)
Exécuté vers 1936
Provenance
Collection particulière, France (acquis auprès de l'artiste).
Puis par descendance au propriétaire actuel.
Post lot text
'Autoportrait'; inscribed center right; pencil on paper; executed circa 1936.

Lot Essay

Cette oeuvre est enregistrée aux archives Louise Bourgeois sous le no. BOUR-13881.

More from Oeuvres Modernes sur papier

View All
View All