search

Global notice COVID-19 Important notice
SUITE DE HUIT CHAISES PLIANTES
SUITE DE HUIT CHAISES PLIANTES

ATTRIBUE A LA MAISON JANSEN

Details
SUITE DE HUIT CHAISES PLIANTES
ATTRIBUE A LA MAISON JANSEN
En bois mouluré et partiellement doré, reposant sur un double piétement en X relié par une barre d'entretoise en double balustre, garniture de soie bordeaux de la maison Rubelli
Hauteur: 87 cm. (34¼ in.) ; Largeur: 41 cm. (16 in.) (8)
Post lot text
A SET OF EIGHT FOLDING CHAIRS, ATTRIBUTED TO MAISON JANSEN, 20TH CENTURY

Lot Essay

Ces chaises sont à rapprocher de celles vendues, "Collection d'un Amateur", Christie's Paris, les 3-4 octobre 2012, lot 346 et celles livrées par Pierre Delbée pour la Maison Jansen à la fin des années 60 (vente Christie's Paris, les 22-23 avril 2013, lot 594).
Le présent lot illustre la variété du travail et de la production de la maison Jansen qui couvre même le mobilier destiné aux événements les plus exclusifs. Cet ensemble de chaises est à rapprocher de celles vendues lors de la dispersion de la collection Manolo March (vente Christie's Londres, 29 octobre 2009, lots 66 à 68). Ces dernières semblaient correspondre à l'ensemble fourni par Jansen pour le mariage de Marita March et d'Alfonso Fierro Jiménez-Lopera le 27 juin 1970. Dans son ouvrage Jansen, publié à New York en 2006, James Archer Abott souligne à propos de cet évènement : "Jansen avait drapé les pièces et les murs du jardin du Palacio March avec ce qui semblait être d'infinies draperies de taffetas de soie bleu. Le dîner était servi dans la cour intérieure de la villa, dont les colonnes de pierres avaient été enveloppées de lierre et d'hortensia bleu. Des arbres artificiels en acier poli supportaient des fruits faits de globes de verre translucide abritant des ampoules miniatures. Les tables rondes étaient couvertes de soie bleue, d'une teinte plus claire que celle des murs. Autour de ces tables étaient placées des chaises d'un modèle classique de Jansen : de style Louis XIV, dotées d'une base curule, elles étaient recouvertes d'un velours bleu. Ce même modèle fût utilisé un an plus tard pour la grande célébration du Shah d'Iran à Persépolis. "
La description de cet évènement, que le New York Times avait décrit comme le dernier grand mariage de la péninsule ibérique, démontre l'habileté de la maison Jansen à créer d'importants ensembles décoratifs, en adaptant des éléments classiques inspirés du XVIIIe siècle français à l'image de ce modèle de chaises à de somptueuses installations.

More from Le goût français - Incluant la succession Elie et Inna Nahmias

View All
View All