HIROSHI SUGIMOTO (NÉ EN 1948)
This item will be transferred to an offsite wareho… Read more
HIROSHI SUGIMOTO (NÉ EN 1948)

Chapel of Notre-Dame-du-Haut, 1998

Details
HIROSHI SUGIMOTO (NÉ EN 1948)
Chapel of Notre-Dame-du-Haut, 1998
tirage argentique, monté sur support
signé à l'encre argenté sur une étiquette du photographe portant le titre, la date et le numéro d'édition '2/5', 'Neg #932' (dos du cadre)
image/feuille/montage: 148.5 x 119.2 cm. (58 ¾ x 47 in.)
Ce tirage est le numéro deux d'une édition de cinq exemplaires.
Provenance
Sonnabend Gallery, New York;
Collection privée;
Phillips New York, Photographs, 16 avril 2010, Lot 102;
Acquis lors de cette vente par le propriétaire actuel.
Literature
Catalogue d'exposition, Sugimoto: Architecture, Museum of Contemporary Art, Chicago, 2003, p. 104-105.
Special notice

This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
GELATIN SILVER PRINT, FLUSH-MOUNTED ON BOARD; SIGNED IN SILVER INK ON TYPED TITLED, DATED AND NUMBERED ‘2/5’ 'NEG #932' PHOTOGRAPHER’S CREDIT LABEL (FRAME BACKING BOARD)

Brought to you by

Fannie Bourgeois
Fannie Bourgeois

Lot Essay

La Chapelle située à Ronchamp en France, lieu de pèlerinage à la sortie d’une forêt, a été construite par l’architecte Le Corbusier entre 1950 et 1955. Icone de l’architecture du XXème siècle, elle a révolutionné l’architecture sacrée et renversée les canons de l’architecture chrétienne. Ce bâtiment est caractérisé par la dysmétrie et par l’usage de matériaux – la pierre, le bois, le fer, l’email et le verre - qui dialoguent entre eux. La lumière joue un rôle fondamental : pénétrant directement des fenêtres, elle coupe et modèle l’espace. En raison de la relation étroite qui s’instaure entre matériaux et lumière, l’essence architecturale de la Chapelle de Notre-Dame-du-Haut s’apparente à l’essence même du medium photographique, qui est, en fin de compte, un édifice de lumière. L’œuvre de Sugimoto parvient à souligner les contradictions de la chapelle, à la fois ronde et carré, à la fois massive et élancée, à la fois lieu de recueillement symbolisé par le noir et lieu d’espoir symbolisé par la blancheur des murs s’élevant vers le ciel.


This chapel, situated in France in Ronchamp, a place of pilgrimage at the edge of a forest, was built by the architect Le Corbusier between 1950 and 1955. An icon of 20th century architecture, it revolutionised sacred style and overturned the canons of Christian design. The building is distinctive for its asymmetry and the use of materials – stone, wood, iron, enamel and glass – that communicate with one another. Light plays a fundamental role: entering directly through the windows, it cuts and shapes the space. By virtue of the close relationship that establishes itself between materials and light, the architectural essence of the Chapelle de Notre-Dame-du-Haut is close to the very essence of the photographic medium which is, ultimately, a construction of light. Sugimoto’s image succeeds in emphasising the contradictions of the chapel, which is both round and square, both sturdy and slender, both a place of contemplation symbolised by the darkness and a place of hope symbolised by the whiteness of the walls rising towards heaven.

More from Hiroshi Sugimoto Photographs: The Fossilization of Time

View All
View All