SÉBASTIEN LE CLERC (METZ 1637-1714 PARIS)
SÉBASTIEN LE CLERC (METZ 1637-1714 PARIS)
1 More
ƒ: In addition to the regular Buyer’s premium, a c… Read more Provenant de la collection Jean Bonna
SÉBASTIEN LE CLERC (METZ 1637-1714 PARIS)

Projet de Mai des Gobelins permanent (recto); Project d'élévation d'un arc de triomphe (verso)

Details
SÉBASTIEN LE CLERC (METZ 1637-1714 PARIS)
Projet de Mai des Gobelins permanent (recto); Project d'élévation d'un arc de triomphe (verso)
avec signature 'Sebastien le Clerc' (en bas à droite), diverses inscriptions, mesures et avec titre 'Projet de M. Le Clerc pour un May dans la cour des Gobelins' (sur le montage)
pierre noire, sanguine, plume et encre noire et brune, lavis gris, sur deux feuilles jointes (recto) ; plume et encre noire (verso) , filigrane B coeur C (Benoît Colombier ?)
59,5 x 27,9 cm.; on joint une épreuve de l'eau forte de Sébastien Leclerc
Provenance
Charles-Antoine Jombert, Paris (1712-1784).
Bibliothèque du Séminaire Saint-Sulpice, Issy-les-Moulineaux (jusqu'en 1979).
Librairie André Jammes, Paris.
Librairie Benoît Forgeot, Paris.
Literature
C. - A. Jombert, Catalogue raisonné de l'œuvre de Sébastien Le Clerc, chevalier romain, Paris, 1774, II, no. 191.
Fêtes et entrée, Livres, estampes et dessin du XVIe au début du XIXe siècle, Librairie Benoît Forgeot, Paris, cat. exp., 2007, no. 24.
N. Strasser, Dessins Français du XVIe au XVIIIe siècle. Collection Jean Bonna, Genève, 2016, no. 29.
Special notice

ƒ: In addition to the regular Buyer’s premium, a commission of 5.5% inclusive of VAT of the hammer price will be charged to the buyer. It will be refunded to the Buyer upon proof of export of the lot outside the European Union within the legal time limit. (Please refer to section VAT refunds)
Post lot text
SÉBASTIEN LE CLERC, DESIGN FOR A PERMANENT ‘MAI DES GOBELINS’ IN HONOUR OF CHARLES LE BRUN (RECTO), DESIGN FOR A TRIUMPHAL ARCH (VERSO), GRAPHITE, RED CHALK, PEN AND BROWN AND BLACK INK

Lot Essay

Exceptionnel et rare témoignage d’une tradition perdue de décor dans la cour de la manufacture des Gobelins, cette large feuille a été réalisée par Sébastien Le Clerc, l’un des plus prolifiques aquafortistes de la seconde moitié du XVIIe siècle, qui fut l’ami et le protégé de Charles le Brun.
C’est sans doute grâce à ses relations avec le Premier peintre du roi qu’il est choisi pour réaliser ce projet qui ne verra jamais le jour sous cette forme mais qui fut gravé par l’artiste lui-même vers 1686 et qui décrit la fête d’inauguration de cette sculpture surmonté d’un arbre (une impression de la gravure est vendue avec le dessin dans ce lot). Cette ‘tradition d’ériger un arbre coupé le premier jour de mai, rite païen lié au renouveau de la nature et à l’arrivée du printemps, fut proscrite par l’Eglise catholique à la fin du XVIe siècle et remplacer par l’offrande d’un tabernacle puis d’un tableau de dévotion appelé ‘May’ de Notre-Dame commandé par la corporation des orfèvres de la ville’ (Strasser, op. cit.).
L’arbre est planté au-dessus d’ornements en forme de colonne qui rendent hommage, telles des citations, aux plus grandes oeuvres de Charles Lebrun. Le socle du piédestal représente Hercule couronné par la Victoire (référence aux décors de l’Hôtel Lambert) et une reprise propose une solution alternative dans l’encadré rectangulaire sur la droite. Puis le sommet de l’arbre est couronné d’une fleur de lis et d’un soleil, en référence des armoiries données à Le Brun par Louis XIV.
La délicatesse de la sanguine qui se mêle harmonieusement aux légères touches de lavis gris et aux accents de plume et encre brune contrastent avec la rigueur de l’architecture du bâtiment esquissé à l’arrière-plan confirme le talent de Le Clerc nommé graveur ordinaire du Cabinet du roi à la mort de Claude Mellan en 1693


This large drawing by Sébastien Le Clerc is a precious record of the tradition of decorating the courtyard at the Gobelins Manufactory in Paris. One of the most prolific etchers of the second half of the 17th Century, he was a friend and apprentice to Charles le Brun. Thanks to his connection to the ‘premier peintre du Roi’, Le Clerc was chosen to carry out this project, never to be realised in this form but engraved by the artist in 1686. The engraving, an impression of which is included in the present lot, depicts the unveiling of this sculpture including a tree. The tradition of erecting a tree cut on the first day of May was a pagan rite celebrating nature and the arrival of spring. It was banned by the Catholic church at the end of the 16th Century, but replaced in France by the offering of a tabernacle and devotional painting titled ‘May’, devoted to the Virgin and commissioned by the town’s goldsmiths guild.
The drawing depicts the tree planted on top of a column decorated with ornaments, which, according to the inscription on the sheet, refer to Charles le Brun’s most celebrated works. The plinth depicts Hercules crowned by Victory (a painting at the Hôtel Lambert, Paris), with an alternative design shown in the framed rectangle to the right of the sheet. The tree is crowned by a fleur-de-lis and a sun, a reference to the coat of arms given to Le Brun by Louis XIV.
The delicate chalk lines finished with pen and brown ink combine harmoniously with the light grey wash, yet contrast with the precision of the architecture behind. It is an exceptional example of Le Clerc’s, named royal engraver at the death of Claude Mellan in 1693.
;

Related Articles

View all
Virtual tour: Classic Week at  auction at Christies
‘What exactly happened, where  auction at Christies
‘Come as you are’: DJ Kool Her auction at Christies

More from Dessins Anciens et du XIXème incluant des oeuvres de la collection Jean Bonna

View All
View All