DIEGO GIACOMETTI (1902-1985)
Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the … Read more
DIEGO GIACOMETTI (1902-1985)

TABLE 'CARCASSE' À LA HARPIE, 1980-1982

Details
DIEGO GIACOMETTI (1902-1985)
Table 'Carcasse' à la harpie, 1980-1982
Bronze patiné et verre / patinated bronze and glass
H 42 x L 129 x l 85 cm / 16 ½ x 50 ¾ x 33 ½ in
Signée DIEGO et monogrammée DG sur une traverse
Provenance
Collection privée, acquise directement auprès de l'artiste par l'intermédiaire de M. Dubosc, décorateur de la maison Jansen, pour un appartement Place des États-Unis, Paris, 1980-1982.
Literature
Pour le même modèle :
D. Marchesseau, Diego Giacometti, Sculpteur de meubles, les éditions du regard, Paris, 2018, p. 31 dans la rétrospective Diego Giacometti, Musée des Arts Décoratifs, 1986, Paris.
Pour des variantes du modèle :
M. Butor, Diego Giacometti, Adrien Maeght éditeur, Paris, 1985, p. 116.
F. Francisci, Diego Giacometti, Catalogue de l'Oeuvre, vol. I., éditions Éolia, Paris, 1986, p. 95.
D. Marchesseau, Diego Giacometti, Hermann, Paris, 1986, p. 108-109.
D. Marchesseau, Diego Giacometti, Sculpteur de meubles, les éditions du regard, Paris, 2018, p. 104-105 et p. 217 dans le salon de l'artiste, rue du Moulin vert, Paris, 1983.
Exhibited
Pour le même modèle :
Rétrospective, Musée des Arts Décoratifs, Paris, mars-juin 1986.
Special notice
Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the Artist's Resale Right Regulations 2006 apply to this lot, the buyer also agrees to pay us an amount equal to the resale royalty provided for in those Regulations, and we undertake to the buyer to pay such amount to the artist's collection agent. This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.

Brought to you by

Flavien Gaillard
Flavien Gaillard

Lot Essay

En 1970, Diego Giacometti visite Rome pour la première fois. Accompagné de Jean Leymarie alors directeur de la villa Médicis. L’artiste sillonne la ville, fasciné par le spectacle qu’offrent les rues italiennes, et parcourt les salles dédiées à l’art étrusque de la Villa Giulia. Sur la place d’Espagne, il découvre la fontaine Barcaccia, un chef-d’œuvre baroque dessiné par Pietro Bernini et achevé par son fils Pietro en 1629. Réalisé en travertin, l’ouvrage situé au pied de l’escalier monumental de la Trinité-des-Monts, représente une barque à demi submergée qui rappelle la traversée en bateau de la place par le pape Clément VIII après les inondations de 1598. C’est cette sculpture qui va inspirer la forme de sa future table Carcasse.
Diego réinvente l’embarcation, désormais réduite à de fins faisceaux de bronze patiné, et la transpose dans son univers en l’agrémentant de son bestiaire si personnel fait de chauve-souris, navigateurs ou encore harpies, comme dans le modèle présenté ici. La table Carcasse devient l’une des créations majeures de Diego : il la dédiera à son frère, en disposera une dans son propre salon, rue du Moulin vert et fera don d’un autre exemplaire au Musée des Arts Décoratifs de Paris.
Grand admirateur de son talent, M. Dubosc, décorateur chez Jansen, passera plusieurs commandes auprès de Diego dans les années 80 pour meubler l’intérieur de ses clients, comme ce fût le cas pour notre table Carcasse, commandée vers 1980-1982 pour un appartement place des États-Unis, Paris.

Nous remercions Monsieur Daniel Marchesseau, auteur de Diego Giacometti, sculpteur de meubles, publié en 2018, pour son aide à la rédaction de cette notice.


In 1970, Diego Giacometti visited Rome for the first time. Accompanied by Jean Leymarie, then director of the Villa Medici, the artist walked the length and breadth of the city, fascinated by the spectacle presented by the Italian streets, and visited the rooms devoted to Etruscan art in the Villa Giulia. In the Piazza di Spagna he discovered the Barcaccia fountain, a baroque masterpiece designed by Pietro Bernini and completed by his son Pietro in 1629. Built of Travertine marble, the work situated at the foot of the monumental staircase of Trinitá dei Monti represents a half-submerged boat in reference to Pope Clement VIII’s crossing of the square by boat after the floods of 1598. This was the sculpture which inspired the shape of Giacometti’s future Carcasse table.
Diego reinvented the boat, then reduced to fine clusters of patinated bronze, and transposed it to his own world, adorning it with his highly personal bestiary of bats, seafarers or even harpies, as in the model presented here. The Carcasse table became one of Diego’s major creations. He later dedicated it to his brother, placed one in his own living room in Rue du Moulin Vert and donated another copy to the Decorative Arts Museum of Paris.
As a great admirer of Diego’s talent, M. Dubosc, a decorator fromMaison Jansen, placed several commissions with Diego in the 1980s to furnish interiors for his customers, including our Carcase table, ordered between 1980 and 1982 for an apartment located Place des Etats-Unis, Paris.

We would like to thank Mr. Daniel Marchesseau, author of Diego Giacometti, sculpteur de meubles, published in 2018, for his assistance with the cataloguing of this lot.

More from Design

View All
View All