search

Global notice COVID-19 Important notice
Details
JACQUES MARTIN (1921-2010)
Lefranc - Les portes de l'enfer
Encre de Chine pour la couverture du cinquième volume de la série.
42x31 cm.
Casterman, 1978.

« Si mon père s’est adjoint la collaboration de Gilles Chaillet pour le dessin des planches, il a gardé pour lui l’entièreté de la réalisation de la couverture, et bien sûr l’encrage qu’il affectionnait tout particulièrement.
Pour cette illustration, il revient à ses fondamentaux et s’inspire de ses albums mythiques : Alix l’intrépide, mais surtout L’Île maudite.
La comparaison graphique est flagrante : le pourtour est fortement assombri et, dans le centre très lumineux, le héros domine l’action.
À l’arrière-plan, comme pour Alix l'intrépide, les feux apocalyptiques cernent une montagne rappelant furieusement le mont Cervin.
Cependant, si pour les albums d’Alix, le héros montre son courage et son audace en venant à la rencontre du lecteur avec le glaive à la main, ici, dans cette époque contemporaine, mon père dessine Lefranc en fuite, terrorisé, cherchant à se mettre à l’abri de la menace.
Cet album est un tournant dans l’œuvre de mon père, qui y mêle pour la première fois fantastique et surnaturel, reflet de ses propres tourments.
Les années 70 sont placées sous le signe d'une guerre froide aux risques cataclysmiques sans cesse annoncés. Dans l’imaginaire de mon père, seul le diable peut pousser l’homme à de telles extrémités et la magie est là pour le contrer, au moins momentanément…
À signaler également dans cette aventure, un intéressant flash-back médiéval qui préfigure l'arrivée de Jhen (Xan), un an plus tard. »
Bruno Martin, fils de Jacques Martin.

Brought to you by

Pauline Coulon
Pauline Coulon

More from Bande Dessinée et Illustration

View All
View All