Lot Content

Global notice COVID-19 Important notice
STATUE EN ARGENT REPRESENTANT JEANNE D’ARC A CHEVAL
STATUE EN ARGENT REPRESENTANT JEANNE D’ARC A CHEVAL
STATUE EN ARGENT REPRESENTANT JEANNE D’ARC A CHEVAL
2 More
This item will be transferred to an offsite wareho… Read more BARBEDIENNE & L'EXPOSITION UNIVERSELLE PARIS 1900
STATUE EN ARGENT REPRESENTANT JEANNE D’ARC A CHEVAL

PAR BARBEDIENNE, PARIS, 1900, D’APRES UN MODELE DE PAUL DUBOIS

Details
STATUE EN ARGENT REPRESENTANT JEANNE D’ARC A CHEVAL
PAR BARBEDIENNE, PARIS, 1900, D’APRES UN MODELE DE PAUL DUBOIS
Jeanne d’Arc en armure, tenant dans sa main droite une épée, et les rênes dans sa main gauche, assise sur un cheval harnaché, la base carrée naturaliste signée « DUBOIS », gravée sur le côté « Epreuve en argent / Exposition Universelle / Paris 1900 / F. Barbedienne », poinçons sur la base : Minerve
H. : 81,5 cm. (32 in.)
21173 gr. (680.70 oz.)
Provenance
Exposition Universelle, Paris, 1900
Vente Sotheby's Londres, The Great Exhibition sale, 31 octobre 2006, lot 640.
Literature
Paris Salon: Catalogue Officiel, Paris, 1889, p.329
Paris Salon: Catalogue Officiel, Paris, 1895, p.264
Catalogue illustré officiel de l’exposition décennale des Beaux-Arts 1889-1900, Exposition Universelle, Paris, 1900, pl.4
James Mackay, The Dictionary of Sculptors in Bronze, Woodbridge, Suffolk, 1977, pp.111-112
Pierre Kjellberg, Bronzes of the 19th Century: Dictionary of Sculptors, Atglen, 1994, pp.296-298.
Exhibited
Exposition Universelle, Paris, 1900
Special notice

This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
A FRENCH SILVER EQUESTRIAN STATUE OF JOAN OF ARC, 1900

Brought to you by

Simon de Monicault
Simon de Monicault Head of Department

Lot Essay

L'ARTISTE

Paul Dubois est né à Nogent-sur-Marne le 18 juillet 1829. Il est le petit neveu du célèbre sculpteur Jean-Baptiste Pigalle. Il étudie la sculpture en Italie pendant quatre ans, principalement à Florence dont les œuvres vont fortement inspirer son travail.
Il devient directeur du musée du Luxembourg en 1873, membre de l’Institut en 1876 et directeur de l’Ecole des Beaux-Arts de 1878 à 1895. Il meurt le 23 mai 1905 et son buste réalisé par Falguière est exposé dans la salle de conférence de l’Ecole des Beaux-Arts.

JEANNE D’ARC, NOUVELLE HEROINE

Lors du Salon de 1889 à Paris, il présente le modèle en plâtre de sa Jeanne d’Arc. Un autre sculpteur, Frémiet, présente également sa version de « la pucelle d’Orléans ». Cette coïncidence heureuse s’explique par le besoin de la France de trouver une héroïne après sa défaite contre les Allemands en 1870.
Le modèle est présenté à nouveau au Salon de 1895, cette fois, en bronze et l’année suivante une version de grande taille est inaugurée devant le parvis de Notre Dame de Reims. Il reçoit à cette occasion le grand cordon de la Légion d’Honneur par le président Félix Faure. En 1900, elle est à nouveau fondue grandeur nature et installée sur le parvis de l’église Saint-Augustin à Paris.

1900, EXPOSITION UNIVERSELLE DE PARIS

L’Exposition Universelle de Paris de 1900, qui célèbre « le bilan d’un siècle », ouvre le 14 avril sur plus de deux cents hectares dans la capitale et cinquante-et-un millions de visiteurs vont s’y rendre. Les Beaux-arts y présentent une exposition des plus belles œuvres de la dernière décennie dans laquelle est exposée la Jeanne d’Arc de Dubois fondue par la maison Barbedienne en argent, présentée dans ce catalogue.

Ferdinand Barbedienne (1810-1892) est l’un des plus importants bronziers de la seconde moitié du XIXème siècle. Il ouvre sa fonderie à Paris en 1839, avant d’ouvrir une galerie en 1847 boulevard Poissonnière ainsi qu’un atelier qui emploie jusqu’à trois cents personnes A son décès en 1892 c’est son neveu Gustave Leblanc-Barbedienne qui reprend les rênes de la firme et qui présente un stand célébré par le jury lors de l’Exposition Universelle de 1900.


THE ARTIST

Paul Dubois, born in Nogent-sur-Seine on July 18th 1829, was the great nephew of the famous sculptor Jean-Baptiste Pigalle. He studied in Italy for four years, mainly in Florence and as a result his work was influenced by Florentine sculpture.
He became director of the Musée du Luxemburg in 1873, a member of the Institut in 1876, and director of the Ecole des Beaux-Arts from 1878 till 1895. He died on May 23 1905. His bust made by Falguière is still displayed in the conference room of the Ecole des Beaux-Arts.

JOAN OF ARC, A NEW HERO

Paul Dubois’s statue of Joan of Arc was first exhibited in plaster cast form at the Salon of 1889. In the same salon, another sculptor, Emmanuel Fremiet, displayed his own statue of Joan of Arc This happy coincidence can be explained by the desire of France to find a hero following its defeat by Germany in 1870. Once Dubois’ statue had been cast in bronze, it was exhibited at the Salon of 1895, and then in the following year, to mark the occasion of its unveiling in front of Reims cathedral, President Felix Faure awarded Dubois with the Grand Cordon de la Légion d’Honneur. Four years later, a life size replica was installed in front of Saint-Augustin Church in Paris.

1900, EXPOSITION UNIVERSELLE IN PARIS

The Exposition Universelle of Paris in 1900, which celebrated “the résumé of the century”, opened on April 14 and was spread over more than two hundred hectares in Paris and was visited by fifty-one million visitors. The Beaux-Arts exhibited the most beautiful works of the previous decade amongst which was presented the Joan of Arc by Dubois cast in silver by Barbedienne, offered here.

Ferdinand Barbedienne (1810-1892) was one of the most important bronziers of the second half of the 19th century. He started his own Paris foundry in 1839, then in 1847 he opened a gallery on the boulevard Poissonnière and a workshop on the rue de Lancry where he employed around three hundred workers. When he died in 1892, his nephew Gustave Leblanc-Barbedienne took control of the business. During the Exposition Universelle in 1900, the Jury praised the quality of his workmanship.

More from The Exceptional Sale, Paris

View All
View All