Ker-Xavier Roussel (1867-1944)
Ker-Xavier Roussel (1867-1944)

Le Repos sous l'arbre (Misia Natanson à Villeneuve-sur-Yonne)

Details
Ker-Xavier Roussel (1867-1944)
Le Repos sous l'arbre (Misia Natanson à Villeneuve-sur-Yonne)
signé 'roussel.' (en bas à gauche)
pastel sur carton
40.4 x 54.6 cm.
Exécuté en 1897-98

signed 'roussel.' (lower left)
pastel on board
15 7/8 x 21 ½ in.
Executed in 1897-98
Provenance
The Reid Gallery, Londres.
Dr Georges S. Heyer, Jr., États-Unis (acquis auprès de celle-ci en 1964).
Collection particulière, États-Unis (par descendance); vente, Christie's, New York, 22 août 2018, lot 118.
Acquis au cours de cette vente par le propriétaire actuel.
Exhibited
Giverny, Musée des impressionnismes, Ker-Xavier Roussel, Jardin privé, Jardin rêvé, juillet-novembre 2019, p. 159, no. 19 (illustré en couleurs, p. 66-67).
Post lot text
Ce pastel est une des rares représentations que l’on connaît de Misia Natanson par Ker-Xavier Roussel. Il a certainement été exécuté lors d’un séjour à Villeneuve-sur-Yonne, dans la maison de campagne des Natanson, où Misia animait une joyeuse bohème d’écrivains et d’artistes, parmi lesquels figuraient Toulouse-Lautrec, Mallarmé, Vallotton ou Vuillard.
On reconnaît aisément Misia à sa silhouette gracile, à sa coiffure et à sa blouse au nœud orange qu’Édouard Vuillard a immortalisée dans les mêmes années. Le pré semé de petites fleurs blanches ressemble aux verdures des premières mythologies que Roussel aime installer dans des herbages où l’eau affleure toujours.
Cette œuvre se place dans une période charnière dans l’œuvre de l’artiste. Roussel oscille entre une vision nabie – qui synthétise formes et couleurs – et une perspective classique qui annonce ses grandes compositions mythologiques du siècle suivant. Roussel a ainsi serti la silhouette schématisée de Misia, typiquement nabie, dans un panorama qui doit beaucoup à l’étude approfondie de la grande tradition des paysagistes français.

This pastel is one of the few known depictions of Misia Natanson by Ker-Xavier Roussel. It was undoubtedly produced during a stay at the Natansons’ country house in Villeneuve-sur-Yonne, where Misia played host to a happy bohemian group of writers and artists, including Toulouse-Lautrec, Mallarmé, Vallotton and Vuillard.
Misia is easily recognisable by her slender figure, her hairstyle and her blouse with the orange bow that was immortalised by Édouard Vuillard during those same years. The scattering of little white flowers resembles the greenery of Roussel’s first mythological motifs, which the artist liked to set in grasslands, always with water breaking the surface.
This work belongs to a pivotal period in the artist’s œuvre. Roussel was fluctuating between a Nabi vision - which synthesised form and colour - and a classical perspective which hinted at the mythological compositions that he would produce in the following century. This explains Roussel’s placement of Misia’s schematised figure, which is typically Nabi, in a panorama that owes a great deal to detailed study, in the grand tradition of the French landscape artists.

Mathias Chivot
Archives Vuillard

Brought to you by

Antoine Lebouteiller
Antoine Lebouteiller

Lot Essay

Cette œuvre sera incluse au catalogue raisonné des peintures et pastels de Ker-Xavier Roussel, en préparation par Mathias Chivot et le Comité Ker-Xavier Roussel.

More from Oeuvres Modernes sur papier

View All
View All