Browse Lots

Global notice COVID-19 Important notice
Friedensreich Hundertwasser (1928-2000)
Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the … Read more
Friedensreich Hundertwasser (1928-2000)

Schiff an Land

Details
Friedensreich Hundertwasser (1928-2000)
Schiff an Land
signé, daté et inscrit '"SCHIFF AN LAND" 2 JULY 1995' (au dos)
aquarelle sur papier, feuille d'or et d'argent
41.8 x 59 cm.
Réalisé en 1995.

signed, dated and inscribed '"SCHIFF AN LAND" 2 JULY 1995' (on the reverse)
watercolour on paper, gold and silver leaf
16 ½ x 23 ½ in.
Executed in 1995.
Provenance
Galerie Patrice Trigano, Paris
Acquis auprès de celle-ci
Literature
A. C. Fürst, Hundertwasser 1928-2000, Catalogue Raisonné, vol. 2, Cologne, 2002, (illustré p. 700)
Exhibited
Francfort, Die Galerie, Friedensreich Hundertwasser. Letzte graphische Werke 1994 – 2000, juin-août 2003.
Bologne, Arte Fiera, janvier 2003.
Londres, Robert Sandelson Gallery, Friedensreich Hundertwasser, janvier-mars 2004 (illustré au catalogue d'exposition).
Paris, Galerie Patrice Trigano, Hundertwasser: l’œuvre ultime, octobre-novembre 2004, No. 3 (illustré au catalogue d'exposition).
Special notice

Artist's Resale Right ("droit de Suite"). If the Artist's Resale Right Regulations 2006 apply to this lot, the buyer also agrees to pay us an amount equal to the resale royalty provided for in those Regulations, and we undertake to the buyer to pay such amount to the artist's collection agent.

Brought to you by

Paul Nyzam
Paul Nyzam Senior Specialist, Head of Evening Sale

Lot Essay

« Après la catastrophe, on pourra reconstruire le monde dans une meilleure harmonie naturelle grâce à des messages comme le mien ». - Friedensreich Hundertwasser

“After the disaster, we will be able to rebuild the world in a better natural harmony thanks to messages like mine." - Friedensreich Hundertwasser

Le pseudonyme que l’artiste s’est choisi révèle combien il a fait de l’écologie une composante essentielle de son travail : Friedensreich Hundertwasser signifie littéralement « pays de paix » et « cent eaux ». Schiff an Land se pose en manifeste, donnant à voir ce que pourrait être ce monde flottant, pacifiste et aquatique. À gauche, un navire à quai, dont les hublots et la tuyauterie sont comme autant d’yeux rehaussés de peinture d’or et d’argent. Autour, les flots bleu marine dont l’onde en spirales s’étend jusqu’au rivage. À droite enfin, un ensemble d’habitations chamarrées et aux toits verts – couleur dont le peintre a souvent dit qu’elle était sa favorite – qui rappellent les réalisations architecturales de l’artiste. La scène dégage une sensation de profonde harmonie, soulignée par la souplesse des coups de pinceau et l’absence de toute espèce de rigidité géométrique.
Le recours à l’arrondi relève pour Hundertwasser d’une démarche philosophique : la sinuosité des courbes épouse les contours mêmes de la vie, contrairement à la raideur morbide des lignes droites. En cela, l’artiste fait sien le principe kantien selon lequel « dans un bois aussi courbe que celui dont est fait l'homme, on ne peut rien tailler de tout à fait droit ». Prônant une symbiose totale avec la nature, le peintre utilise l’art pour reconnecter l’homme à son environnement. Avec sa palette éclatante et ses proportions sphériques où chaque élément paraît danser dans l’espace, Schiff an Land s’inscrit précisément dans cette entreprise de ré-enchantement du monde.

The pseudonym that the artist has chosen for himself reveals how much ecology is an essential component of his work: Friedensreich Hundertwasser literally means “land of peace” and “a hundred waters.”
Schiff an Land is a manifesto, aimed at showing what this floating, pacifist and aquatic world could be. To the left, a docked ship, whose portholes and pipes are like eyes adorned with gold and silver paint. All around, the spiral shapes of the navy blue waves extend to the shore. Finally, on the right, a series of colourful dwellings with green roofs— a colour the painter has often said was his favourite— recalling the artist's architectural achievements. The scene exudes a feeling of deep harmony, underlined by the flexibility of the brushstrokes and the absence of any kind of geometric rigidity.
The rounded style is a philosophical approach for Hundertwasser: sinuous curves follow the very contours of life, unlike the morbid stiffness of straight lines. In this, the artist endorses the Kantian principle according to which "in wood as curved as the one with which man is made, nothing can be carved completely straight." Advocating a total symbiosis with nature, the painter uses art to reconnect man with his environment. With its dazzling palette and spherical proportions, where each element appears to dance in space, Schiff an Land fits precisely into this enterprise aimed at re-enchanting the world.

More from L'art à fleur de peau, parcours d'une collectionneuse

View All
View All