Browse Lots

Global notice COVID-19 Important notice
MADEMOISELLE MARIE-MADELEINE GIMARD
ƒ: In addition to the regular Buyer’s premium, a c… Read more
MADEMOISELLE MARIE-MADELEINE GUIMARD

GAETANO MERCHI, VERS 1780

Details
MADEMOISELLE MARIE-MADELEINE GUIMARD
GAETANO MERCHI, VERS 1780
En marbre blanc, les cheveux ramenés en un chignon orné d'une guirlande de fleurs et rattachés à un voile soulignant le sein droit ; accidents et quelques manques
H.: 75 cm. (29 1⁄2 in.)
Provenance
Collection Guy de Rothschild ; vente Parke-Bernet Galleries, 31 octobre 1958
Special notice

ƒ: In addition to the regular Buyer’s premium, a commission of 5.5% inclusive of VAT of the hammer price will be charged to the buyer. It will be refunded to the Buyer upon proof of export of the lot outside the European Union within the legal time limit. (Please refer to section VAT refunds)
This item will be transferred to an offsite warehouse after the sale. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
A WHITE MARBLE BUST OF MARIE-MADELEINE GUIMARD, BY GAETANO MERCHI, CIRCA 1780

Brought to you by

Simon de Monicault
Simon de Monicault Head of Department

Check the condition report or get in touch for additional information about this

Condition report

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

Marie-Madeleine Guimard (Paris 1743-1816) fut l'une des plus célèbres danseuses de la seconde moitié du XVIIIème siècle. Elle débuta sa carrière à la Comédie française en 1758, puis entra en 1761 à l'Académie royale de Musique. Elle eut quelques amants parmi les personnalités les plus influentes de l'époque particulièrement Jean-Benjamin de Laborde, premier valet de chambre ordinaire du roi, et le duc de Soubise. Admise à danser pour le roi qui lui fit verser une pension de 1500 livres, elle amassa une fortune considérable et recevait des cadeaux somptueux de ses prétendants.
Enviée autant que critiquée tout au long de sa carrière pour ses talents et ses libertinages, elle quitta l'Opéra et se maria en 1789.

Merchi, sculpteur né en Italie mais exerçant à Paris, spécialisé dans les portraits sculptés des personnalités célèbres, réalisa plusieurs portraits de la Guimard, plus ou moins dénudés, signés ou non. Le Victoria and Albert Museum en compte un dans ses collections (A.71-1952).

Lors de la vente Rothschild, le modèle était identifié comme Rosalie Duthé, une autre fameuse courtisane et danseuse du ballet de l’Opéra, contemporaine de la Guimard, et qui fut notamment amante du comte d’Artois.

More from Dalva Brothers II

View All
View All