PARIS, VERS 1775
PARIS, VERS 1775
PARIS, VERS 1775
5 More
PARIS, VERS 1775
8 More
Veuillez noter que tous les lots seront transférés… Read more
PARIS, VERS 1775

PAIRE DE CHENETS D'ÉPOQUE LOUIS XVI

Details
PARIS, VERS 1775
PAIRE DE CHENETS D'ÉPOQUE LOUIS XVI
En bronze ciselé et doré, présentant une aiguière-casque couvercle reliée via une guirlande à un vase feuillagé, les deux reposant sur une balustrade, avec des fers

H.: 53 cm. ; L.: 152 cm.
(3)
Provenance
Collection Monsieur Claude Cartier ;
Vente Sotheby's, Monaco, 25 novembre 1979, lot 129 ;
Collection Keck, La Lanterne, Bel-Air, Californie ; vente Sotheby's, New York, 5-6 décembre 1991, lot 223 ;
Collection Karl Lagerfeld ; sa vente, Christie's, Monaco, 28-29 avril 2000, lot 355.
Special notice

Veuillez noter que tous les lots seront transférés vers un entrepôt extérieur. Le retrait des lots sera possible à partir du 24 juin 2022.
All items will be transferred to an offsite warehouse after the sale and will be available on 24 June 2022. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
PARIS, CIRCA 1775
A PAIR OF LOUIS XVI ORMOLU CHENETS
The balustrade and smaller urns, with garlands joining a ewer with scrolling handles, with iron bars
20 1⁄2 in. high ; 59 3⁄4 in. wide

Brought to you by

General Sale Enquiries
General Sale Enquiries Hubert de Givenchy – Collectionneur

Lot Essay

This impressive pair of andirons with their helmet-shaped ewers, whose designer is unfortunately unknown, is a rare model that had caught the attention of another great collector and fashion designer before Hubert de Givenchy: Karl Lagerfeld (1933-2019). Indeed, these andirons (Karl Lagerfeld collection; his sale, Christie's, Monaco, 28-29 April 2000, lot 355) decorated his interiors furnished in pure eighteenth-century taste, as he rightly considered that the main characteristic of French art is elegance and the very fact that when it is very decorative, it never reaches the point of excess.

Louis XVI andirons are usually decorated with a vase. A beautiful pair of andirons with a turned amphora with ram's head handles and garlands with a pinecone (inv. GML-7126-000) is now kept in the Palais de l'Elysée (E. Dumonthier, Les bronzes d'éclairage et de chauffage, pl. 10 - n° 2). Also noteworthy is another pair preserved at the Fontainebleau Palace (inv. GML-8565-000) decorated with an ewer with fluted pedestal under gadroons with leaf and pearl garland falling on the belt with quivers and bows. (E. Dumonthier, Les bronzes d'éclairage et de chauffage pl. 9 - n° 4).

The base can be compared to a pair of gallery andirons from the end of the 18th century delivered to the Fontainebleau palace in November 1804 by the locksmith Desouches From 26 brumaire year 13... supplied two galleries with full and turned baluster plates with squared bases, all gilded in ormolu with their ash guard with slide, pine andirons, shovel and tongs with gilded and chased vases 950. (Arch. Nat. 02 561, d. 1, p. 58). One pair was found in 1804 in the small cabinet next to the Pope's salon and the second in Cardinal Fesch's bedroom (J. P. Samoyault, Pendules et bronzes d'ameublement entrés sous le Premier Empire, Paris, 1989, p. 260).

Mention a comparable pair was most probably acquired by Jeffry Wyatville, either for Carlton house terrace or Wilton house in the early 19th century. The pair is illustrated in Country Life, April, 1902.

Cette impressionnante paire de chenets avec ses aiguières dites casques dont l’auteur du dessin nous est malheureusement inconnu, est un modèle rare et qui a su retenir l’attention d’un autre grand collectionneur et couturier avant Hubert de Givenchy : Karl Lagerfeld (1933-2019). En effet, ces feux (collection Karl Lagerfeld ; sa vente, Christie's, Monaco, 28-29 avril 2000, lot 355) ont orné ses intérieurs aménagés dans le pur goût du XVIIIe siècle considérant avec justesse que la caractéristique principale de l’art français est l’élégance et le fait même que lorsqu’il est très décoratif, il natteint jamais la surcharge.

Généralement, les chenets Louis XVI présentent en effet un décor de vase. Citons néanmoins la belle paire de chenets présentant une amphore tournée avec des anses en têtes de bélier et guirlandes accompagnée d’une pomme de pin (inv. GML-7126-000) et conservée aujourd'hui au Palais de l’Elysées (E. Dumonthier, Les bronzes d'éclairage et de chauffage, pl. 10 - n° 2). Citons également une autre paire conservée au palais de Fontainebleau (inv. GML-8565-000) ornée d’une aiguière à piédouche cannelé sous godrons avec guirlande feuilles et perles retombante sur la ceinture avec carquois et arcs (E. Dumonthier, Les bronzes d'éclairage et de chauffage pl. 9 - n° 4).
La base est à rapprocher d’une paire de feux à galerie de la fin du XVIIIe siècle livrée au palais de Fontainebleau en novembre 1804 par le serrurier Desouches Du 26 brumaire an 13… fourni deux galeries à plattes balustres pleins et tournés à bases quarrés, le tout dorée en or moulu avec leur garde cendre à coulisse, chenets à pommes, pele et pincette à vases doré et ciselés 950. (Arch. Nat. 02 561, d. 1, p. 58). Une paire se trouve en 1804 dans le petit cabinet à la suite du salon du pape et la seconde dans la chambre à coucher du cardinal Fesh (J. P. Samoyault, Pendules et bronzes d’ameublement entrés sous le Premier Empire, Paris, 1989, p. 260).

Citons enfin, une paire de chenets identique probablement acquise par Jeffry Wyatville, soit pour Carlton House soit pour Wilton House au début du XIXe siècle. Cette paire est illustrée dans Country Life, Avril 1902.

More from Hubert de Givenchy - Collectionneur: Chefs-d'oeuvre | Masterpieces

View All
View All