BOITE DE TOILETTE EN VERMEIL
BOITE DE TOILETTE EN VERMEIL
BOITE DE TOILETTE EN VERMEIL
BOITE DE TOILETTE EN VERMEIL
3 More
Veuillez noter que tous les lots seront transférés… Read more LE CARRE DU SERVICE DE TOILETTE DE LADY ELIZABETH SHIRLEY
BOITE DE TOILETTE EN VERMEIL

PAR JOHN EDWARDS II, LONDRES, 1725

Details
BOITE DE TOILETTE EN VERMEIL
PAR JOHN EDWARDS II, LONDRES, 1725
Rectangulaire sur quatre pieds droits, le corps uni à bordure moulurée, le couvercle à charnière, le centre bombé gravé d'une armoirie dans un cartouche d'enroulements feuillagés et tenants en forme d'aigle et de lion, poinçons sur le fond et dans le couvercle: titre, ville, lettre-date (K) et maître-orfèvre
L.: 26,3 cm. (10 3⁄8 in.)
Poids brut: 2155 gr. (69 oz. 5 dwt.)
Les armoiries sont celles des Nightingale et des Shirley pour Joseph Gascoigne Nightingale (1695-1752) de Manhead, co. Devon et Enfield, co. Middlesex, et son épouse Elizabeth (1704-1731), la fille aînée de Washington Shirley, 2nd Earl Ferrers (1677-1729), qu'il épouse en 1725.
Provenance
Cadeau d'Anne Gascoigne (1655-1726), fille de Francis Theobald (1621-1679) de Barking et son épouse Anne Nightingale (1625-1688), soeur de Sir Thomas Nightingale 4th Bt. (d.1722), à sa belle-fille;
Lady Elizabeth Shirley (1704-1731), fille de Washington Shirley, 2nd Earl Ferrers, à l'occasion de son mariage avec Joseph Gascoigne Nightingale M.P. (1695-1752) en 1725, puis légué par testament à son fils;
Washington Gascoigne Nightingale (1727-1754), légué par testament à sa soeur;
Elizabeth Gascoigne Nightingale 1731-1755), épouse de Wilmot Vaughan, 1rst Earl of Lisburne (d.1800), puis par descendance à;
Ernest, 7th Earl of Lisburne (1892-1965), de Trawsgoed dans le Cardiganshire;
Collection The Earl of Lisburne; Sotheby’s, Londres, 27 juin 1963, lot 43 (partie).
Special notice
Veuillez noter que tous les lots seront transférés vers un entrepôt extérieur. Le retrait des lots sera possible à partir du 24 juin 2022. All items will be transferred to an offsite warehouse after the sale and will be available on 24 June 2022. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Further details
A GEORGE I SILVER-GILT TOILET BOX, MARK OF JOHN EDWARDS, LONDON, 1725

Brought to you by

General Sale - Enquiries
General Sale - Enquiries Hubert de Givenchy – Collectionneur

Lot Essay

UN CADEAU DE MARIAGE
Cette boîte appelée carré est l'élément le plus imposant du service de toilette féminin avec le miroir. Il est utilisé pour ranger les brosses et les peignes. Celui-ci faisait autrefois partie d'un grand service de toilette offert par Anne Gascoigne à sa belle-fille Lady Elizabeth Shirley (1704-1731), fille du 2e comte de Ferrers, à l'occasion de son mariage avec son fils Joseph Gascoigne Nightingale (1695-1752). Né Joseph Gascoigne il avait pris les armoiries et le nom de Nightingale après avoir hérité des biens considérables de son oncle Sir Robert Nightingale 4e Bt. (mort en 1722), président de la Compagnie des Indes Orientales. L'épouse de Joseph Gascoigne Nightingale, Lady Elizabeth, malheureusement décéde en couches et à la mort de son époux Joseph en 1752, le service de toilette revient à leur fils aîné Washington, comme indiqué dans son testament (Public Record Office Mss. PROB 11⁄796/309).

«Je donne à mon fils aîné mon beau lit et mes meubles forgés avec les rideaux de la fenêtre, les chaises et les tentures maintenant prêts à l'emploi et d'autres choses qui y appartiennent, ainsi qu'un ensemble [sic.] d'objets de toilette doré qui a été donné à ma défunte chère épouse par ma future mère et aussi mon grand bassin en vermeil [sic.]…'.

Washington Nightingale décéde en 1754 et laisse dans son testament la somme colossale de £1,000 pour la construction d'un monument funéraire pour ses parents à l'Abbaye de Westminster qui sera construit dans le déambulatoire nord de l'abbaye par le sculpteur Louis-François Roubiliac (1702-1762). C'est sa soeur Elizabeth qui hérite de ses biens et qui a épousé Wilmot Vaughan, 1er comte de Lisburne dont les descendants vendent le service chez Sotheby's, Londres, le 27 juin 1963, lot 43; le miroir du service lui fut vendu chez Sotheby's Londres, le 8 juin 1995, lot 155. D'autres pièces du service sont apparues sur le marché ces dernières années dont deux petites boîtes circulaires vendues chez Sotheby's Paris, 15 décembre 2010, lot 155.

DEUX GRANDS ARTISANS: ELLIS GAMBLE ET JOHN EDWARDS
La gravure des grandes armoiries a été attribuées à l'atelier du célèbre graveur Ellis Gamble (fl. 1712-1733), chez qui William Hogarth fit son apprentissage (voir C. Oman, English Engraved Silver, 1150-1900, Londres, 1978, E92-93). Le grand orfèvre huguenot Paul de Lamerie et Gamble ont partagé un atelier entre 1723 et 1728, et leur relation de travail s'est poursuivie jusqu'en 1732 lorsque Gamble a été déclaré en faillite avec Lamerie en tant que créancier.

Ce carré a été fabriqué par John Edwards (décédé en 1753), qui fut apprenti chez Thomas Prichard de la Grocers' Company en 1708 et plus tard chez John Bache. Il dépose son premier poinçon en 1723 et reçoit le titre de subordinate Goldsmith to the King. Arthur Grimwade dans son livre London Goldsmiths 1697-1837 a noté que ses pièces étaient d'une qualité d'exécution remarquable, comme en témoignent un grand encrier de style rocaille daté 1744 (anciennement dans la collection Butlin) et une magnifique soupière avec des poignées en forme de dauphin et une prise en crabe de 1737 (anciennement dans la Hurst Collection, vente Sotheby's Londres, 5 juillet 2017, lot 28).

More from Hubert de Givenchy - Collectionneur: Hôtel d'Orrouer I-II et Manoir du Jonchet | Day Sales

View All
View All