CABINET DU ROI
CABINET DU ROI
CABINET DU ROI
18 More
CABINET DU ROI
21 More
Veuillez noter que tous les lots seront transférés… Read more
CABINET DU ROI

Ensemble de 8 volumes issus du Cabinet du roi

Details
CABINET DU ROI
Ensemble de 8 volumes issus du Cabinet du roi
7 vol. grand in-folio (63 x 46 cm/24,8 x 18,1 in) et 1 vol. petit in-folio (31,2 x 20,4 cm/12,3 x 8 in).
(8)- [Plans, élévations et vûes du Château de Versailles]. Cinquième volume du Cabinet du roi.
28 planches gravées, par F. de Lapointe, Israel Sylvestre, J.B. Nolin, Le Pautre, Etienne Baudet, G. Audran, certaines à double page.


- [Grotte, labyrinthe, fontaines et bassins de Versailles]. Sixième volume du Cabinet du roi.
Grotte : 20 planches de la grotte de Versailles, signées P. le Pautre, F. Chauveau, J. Edelinck, Picart Le Romain et Estienne Baudet, représentant la grotte et les éléments qui la décorent (statues, bas-reliefs, chandeliers…), dont un plan de la grotte et une planche à double page.
Labyrinthe : 41 planches de format 152 x 92 mm, imprimées sur 5 grands feuillets.Par Sébastien le Clerc. Toutes les gravures sont numérotées, certaines sont signées dans la plaque. « Après avoir été incluses dans l’ouvrages, les planches allaient continuer à être utilisées, mais sous forme de feuilles. Les numéros impairs à droite furent remplacés par une numérotation continue, sur la gauche, afin de former une série : cela constitue le troisième état des estampes…Le catalogue de 1723 du Cabinet du roi les présente neuf par neuf sur une demi-feuille » (Graver pour le roi, cat. 13). La première planche est un « plan du labirinthe » (sic).
Fontaines : 21 planches gravées par le Pautre, Israel Sylvestre, L. Simonneau, dont 4 à double page.
Bassins de Versailles : 7 planches gravées par le Pautre

- [Statues du Roy, Antiques & Modernes]. Septième volume du Cabinet du roi.
48 planches gravées par G. & J. Edelinck, G. Audran, le Pautre, F.Chauveau, Mellan et Baudet.

- [Carrousel. Courses de Têtes et de Bagues] Festiva ad capita annulumque de cursio a Rege Ludovico XIV…Paris : imprimerie royale, 1670. Dixième volume du Cabinet du roi.
Faux-titre, titre avec buste du roi gravé par Rousselet, 96 planches gravées par Chauveau et Silvestre (8 planches à double page, imprimées deux à deux, dont le titre et 7 gravures représentant le défilé, 55 cartouches de devises gravés imprimés sur 5 pages, 3 grandes planches à double page, 30 gravures de costumes [dont 29 à pleine page et une double figurant le roi en empereur romain]).
Les gravures sont "avant la lettre", ne comprenant pas les descriptions de Perrault.

- [Festes de Versailles]. Onzième volume du Cabinet du roi.
Titre-frontispice Les Plaisirs de l’Isle enchantée, ou les festes et divertissements du Roy à Versailles » et 19 planches par Israel Sylvestre, le Pautre et F. Chauveau.

- [Profils et vues de quelques lieux de remarque, avec divers Plans détachez, de Villes, Citadelles & Châteaux]. Quatorzième volume du Cabinet du roi.
5 planches du dôme de Sceaux, plan de la place Vendôme à double page, et 13 planches, dont 6 dépliantes par G. Audran, Israel Sylvestre et le Pautre.

- [SÉBASTIEN PONTAULT DE BEAULIEU (1612-1674). Plans, profils et vues de camps, places, sièges et batailles, servant à l’Histoire de Louis XIV. Gravez d’après Beaulieu]. Vingt-et-unième volume du Cabinet du roi.

31 planches dont 2 dépliantes et 29 à double page. Les médaillons des vues de villes ne présentent pas le portrait des conquérants. Les planches couvrent les conquêtes des années 1646 et 1648.

- Catalogue des volumes d’estampes, dont les planches sont à la bibliothèque du Roy. Paris : Imprimerie royale, 1743. Vignette de titre aux armes royales.

Le volume présente de nombreuses annotations modernes. L’une d’elles indique que les autres volumes du Cabinet du roi ont été dispersés entre les autres héritiers du Comte de Montmorin.

Reliures unifomes, du dernier quart du XVIIIe siècle en maroquin rouge, filets droits et torsadés en encadrement sur les plats, armes royales au centre, surmontées de la dédicace personnelle du roi, poussée en lettres d’or : « DONNE PAR LE ROY A M. LE COMTE DE MONTMORIN CHEVALIER DE L’ORDRE DU ST ESPRIT ET DE LA TOISON D’OR MINISTRE ET SECRETAIRE D’ETAT EN 1788 », dos à nerfs, caissons ornés aux petits fers, pièces de titre de maroquin vert, gardes de papier marbré, tranches dorées.
Provenance
Armand-Marc de Montmorin Saint-Hérem (1746-1792).
Literature
Graver pour le roi. Collections historiques de la chalcographie du Louvre. 2019 : en particulier pp. 21-31 et cat. 1, 2, 7, 8, 13-17 ;
Images du Grand Siècle. L'estampe française au temps de Louis XIV (1660-1715). 2015 : en particulier p.11 et cat. 28, 53, 96 et 97 ;
Duplessis, « Le Cabinet du roi. Collection d’estampes commandées par Louis XIV », extrait du Bibliophile français, 1869.
Special notice

Veuillez noter que tous les lots seront transférés vers un entrepôt extérieur. Le retrait des lots sera possible à partir du 24 juin 2022.
All items will be transferred to an offsite warehouse after the sale and will be available on 24 June 2022. Please refer to department for information about storage charges and collection details.
Post lot text
A FINE SET OF 8 VOLUMES FROM THE CABINET DU ROI, IN UNIFORM 18TH CENTURY MOROCCO BINDINGS, PRESENTED BY KING LOUIS XVI TO HIS MINISTER, THE COMTE DE MONTMORIN.

Brought to you by

General Sale Enquiries
General Sale Enquiries Hubert de Givenchy – Collectionneur

Check the condition report or get in touch for additional information about this

If you wish to view the condition report of this lot, please sign in to your account.

Sign in
View condition report

Lot Essay

Superbe ensemble, relié en maroquin et offert par Louis XVI à son ministre, le comte de Montmorin. Le « Cabinet du roi » désigne les commandes de plaques gravées effectuées sous le règne de Louis XIV et les ouvrages imprimés d’après ces plaques. Cortège triomphal de papier, cette entreprise visait à célébrer les avancées scientifiques, les réalisations artistiques et les exploits militaires du monarque et de son règne. Il convient de souligner le rôle primordial joué par Jean-Baptiste Colbert qui, très tôt, comprit que « l’estampe, œuvre d’art mais aussi signifiant multiple, avait toute sa place dans le cadre d’une politique culturelle ambitieuse visant à faire connaître au monde et à la postérité les splendeurs du règne de Louis XIV : par son impact, c’était un parfait instrument de propagande » (M. Grivel, Graver pour le roi, p. 21).
À cette fin, rien n’est laissé au hasard : on fait appel aux meilleurs graveurs, burinistes et aquafortistes, on n’emploie que du papier et de l’encre de qualité, et on vêtit les exemplaires de maroquin doré, en rupture avec l’austérité formelle souvent privilégiée par les libraires de l’époque. Le Cabinet du roi est l’incarnation de cuir et de papier des splendeurs du règne de Louis XIV.
Une fois imprimés et reliés, les exemplaires étaient très fréquemment offerts aux princes et grands seigneurs, ecclésiastiques, magistrats, savants et, bien entendu, aux ambassadeurs qui, par leur fonction, permettaient la diffusion des planches dans toutes les cours d’Europe, et même du monde entier, jusqu’à Constantinople, en Asie et en Perse.
Comme l’indique la tomaison frappée au dos des reliures et la prestigieuse dédicace en lettres d’or sur leurs plats, ces volumes proviennent d’un ensemble plus large, offert par le roi Louis XVI à Armand-Marc de Montmorin Saint-Hérem (1746-1792). Gentilhomme attaché à la personne du duc de Berry, Montmorin devient ensuite ambassadeur du roi, puis, en 1787, Ministre des Affaires Etrangères et Secrétaire d’Etat à la Marine. Fait prisonnier à la Révolution, il est assassiné dans sa cellule de la prison de l’Abbaye en 1792, lors des massacres de Septembre.

More from Hubert de Givenchy - Collectionneur: Hôtel d'Orrouer I-II et Manoir du Jonchet | Day Sales

View All
View All